Le chiffrage donne une estimation des effets des mesures proposées par chaque parti sur une série d’indicateurs clés, à savoir la croissance économique, les finances publiques, l’emploi, le pouvoir d’achat, la mobilité et le système électrique.

Choisissez un ou plusieurs partis à l’aide des boutons ci-dessous pour découvrir les effets de leurs mesures

Présentation

Pour calculer les effets, on part d’un scénario de référence, c’est-à-dire qui n’inclut pas les mesures proposées, et d’un scénario alternatif qui inclut cette fois ces mesures. Les effets des mesures correspondent à l’écart entre les résultats des deux scénarios.

Selon la mesure, plusieurs types d’effets peuvent être envisagés et sont calculés avec un ou plusieurs modèles :

  • Les effets macroéconomiques à court-moyen terme sur le produit intérieur brut et ses composantes, les prix et revenus, l’emploi, le chômage et les finances publiques,
  • Les effets macroéconomiques à long terme des mesures structurelles dans les domaines de la recherche et développement et des investissements publics,
  • Les effets directs des mesures sur la distribution du revenu disponible des ménages, présentés par décile de revenu ou selon les caractéristiques du ménage,
  • Les effets directs sur l’incitation financière au travail, c’est-à-dire la variation du revenu disponible en cas de passage de l’inactivité vers un emploi à temps plein,
  • Les effets redistributifs directs des mesures modifiant les prix, présentés par quartile de revenu ou selon la composition du ménage,
  • Les effets à moyen terme de mesures dans le secteur du transport sur le trafic, l’environnement et le bien-être,
  • Les effets à long terme de mesures relatives au système électrique sur la sécurité d'approvisionnement, la durabilité et l’accessibilité financière.

Les résultats sont présentés ici non plus par mesure individuelle mais pour l’ensemble des mesures du parti qui entrent en ligne de compte selon le modèle utilisé. Ces résultats s’affichent sous forme de tableaux ou de graphiques. Vu que certaines mesures soumises par les partis n’ont pas pu être intégrées dans le chiffrage pour des raisons techniques, le scénario retenu peut, dans certains cas, apparaître plus déséquilibré que ce qui est initialement proposé par le parti.

Effets à court-moyen terme sur l'ensemble des indicateurs

Différences par rapport au scénario de référence
20202021202220232024
PIB et ses composantes
PIB
cdH+0,30%+0,42%+0,52%+0,56%+0,60%
CD&V+0,11%+0,23%+0,36%+0,48%+0,59%
DéFI+0,13%+0,25%+0,45%+0,64%+0,85%
Ecolo+0,17%+0,16%+0,15%+0,14%+0,11%
Groen+0,41%+0,41%+0,44%+0,44%+0,39%
MR+0,05%+0,17%+0,34%+0,52%+0,71%
N-VA-0,03%-0,07%-0,10%-0,10%-0,13%
Open Vld+0,19%+0,40%+0,50%+0,54%+0,54%
PP+0,13%+0,39%+0,53%+0,59%+0,61%
PS+0,35%+0,45%+0,47%+0,45%+0,42%
PVDA-PTB+0,02%+0,03%+0,03%+0,03%+0,03%
sp.a+0,22%+0,34%+0,40%+0,40%+0,38%
VB+0,73%+1,07%+1,23%+1,28%+1,29%
Consommation des particuliers
cdH+0,05%+0,10%+0,13%+0,14%+0,13%
CD&V+0,11%+0,22%+0,39%+0,58%+0,77%
DéFI+0,47%+0,77%+1,54%+2,04%+2,83%
Ecolo-0,07%-0,20%-0,36%-0,56%-0,81%
Groen-0,04%-0,09%-0,03%-0,06%-0,10%
MR+0,21%+0,60%+1,10%+1,68%+2,32%
N-VA+0,00%+0,01%+0,01%+0,02%-0,01%
Open Vld+0,70%+1,16%+1,43%+1,59%+1,69%
PP+0,77%+1,30%+1,60%+1,76%+1,84%
PS+0,56%+0,86%+1,05%+1,13%+1,14%
PVDA-PTB+0,02%+0,02%+0,03%+0,03%+0,04%
sp.a+0,34%+0,61%+0,75%+0,83%+0,84%
VB+1,25%+1,97%+2,38%+2,61%+2,76%
Consommation publique
cdH+0,22%+0,36%+0,52%+0,70%+0,88%
CD&V+0,16%+0,38%+0,58%+0,79%+1,01%
DéFI+0,07%+0,07%+0,08%+0,08%+0,09%
Ecolo+0,04%+0,09%+0,15%+0,21%+0,29%
Groen+0,15%+0,23%+0,30%+0,38%+0,41%
MR-0,00%-0,00%-0,00%-0,00%-0,00%
N-VA-0,16%-0,46%-0,71%-1,02%-1,27%
Open Vld+0,08%+0,11%+0,06%+0,11%+0,03%
PP-0,41%-0,42%-0,40%-0,38%-0,36%
PS+0,30%+0,36%+0,39%+0,41%+0,43%
PVDA-PTB+0,00%+0,02%+0,03%+0,05%+0,06%
sp.a+0,08%-0,02%-0,07%-0,20%-0,34%
VB+1,22%+1,31%+1,36%+1,40%+1,43%
Investissements
cdH+2,09%+2,88%+3,59%+3,78%+3,97%
CD&V+0,50%+1,00%+1,47%+1,88%+2,25%
DéFI+0,09%+0,43%+0,67%+1,15%+1,44%
Ecolo+1,58%+1,76%+2,05%+2,24%+2,44%
Groen+3,27%+3,45%+3,53%+3,52%+3,26%
MR+0,04%+0,24%+0,55%+0,88%+1,25%
N-VA-0,01%-0,05%-0,05%-0,04%-0,07%
Open Vld+0,18%+0,75%+0,97%+1,07%+1,11%
PP+0,25%+0,83%+1,11%+1,22%+1,29%
PS+1,15%+1,44%+1,57%+1,57%+1,52%
PVDA-PTB+0,02%+0,03%+0,03%+0,04%+0,04%
sp.a+0,88%+1,04%+1,18%+1,16%+1,12%
VB+1,75%+2,65%+3,01%+3,12%+3,18%
Exportations
cdH-0,00%+0,01%+0,01%+0,01%+0,01%
CD&V+0,00%+0,01%+0,01%+0,01%+0,02%
DéFI-0,00%+0,02%+0,04%+0,08%+0,10%
Ecolo-0,01%-0,01%-0,02%-0,02%-0,02%
Groen-0,01%-0,05%-0,05%-0,05%-0,05%
MR+0,00%+0,02%+0,04%+0,07%+0,10%
N-VA+0,00%+0,00%+0,02%+0,05%+0,07%
Open Vld+0,00%+0,05%+0,08%+0,09%+0,09%
PP-0,00%+0,07%+0,12%+0,15%+0,15%
PS+0,03%+0,04%+0,01%-0,02%-0,04%
PVDA-PTB+0,01%+0,02%+0,01%+0,01%+0,01%
sp.a+0,02%+0,08%+0,12%+0,12%+0,14%
VB+0,03%+0,11%+0,17%+0,18%+0,16%
Importations
cdH+0,32%+0,47%+0,61%+0,66%+0,70%
CD&V+0,12%+0,24%+0,37%+0,51%+0,64%
DéFI+0,17%+0,31%+0,59%+0,81%+1,11%
Ecolo+0,20%+0,20%+0,20%+0,18%+0,14%
Groen+0,43%+0,44%+0,48%+0,48%+0,43%
MR+0,07%+0,22%+0,43%+0,66%+0,91%
N-VA-0,01%-0,04%-0,06%-0,09%-0,13%
Open Vld+0,26%+0,49%+0,60%+0,67%+0,71%
PP+0,25%+0,49%+0,62%+0,69%+0,72%
PS+0,35%+0,51%+0,59%+0,62%+0,62%
PVDA-PTB+0,01%+0,01%+0,01%+0,02%+0,02%
sp.a+0,23%+0,32%+0,39%+0,40%+0,39%
VB+0,72%+1,09%+1,28%+1,38%+1,44%
Prix et revenus
Indice des prix à la consommation
cdH-0,07%-0,08%-0,07%-0,04%-0,02%
CD&V-0,01%+0,07%+0,07%+0,07%+0,09%
DéFI+0,01%-0,05%-0,09%-0,21%-0,28%
Ecolo+0,02%+0,04%+0,06%+0,08%+0,10%
Groen+0,16%+0,32%+0,34%+0,43%+0,53%
MR-0,00%-0,04%-0,11%-0,20%-0,30%
N-VA-0,01%-0,02%-0,06%-0,18%-0,25%
Open Vld+0,01%-0,12%-0,22%-0,26%-0,27%
PP+0,09%-0,11%-0,30%-0,42%-0,48%
PS-0,63%-0,64%-0,56%-0,47%-0,38%
PVDA-PTB-0,24%-0,25%-0,25%-0,24%-0,24%
sp.a-0,74%-1,03%-1,29%-1,45%-1,61%
VB-0,49%-0,74%-0,92%-0,98%-0,97%
Coût salarial horaire nominal (entreprises)
cdH-0,46%-0,69%-0,77%-0,94%-1,17%
CD&V-0,01%-0,01%-0,09%-0,15%-0,18%
DéFI+0,04%-0,45%-0,69%-1,68%-2,24%
Ecolo+0,15%+0,25%+0,36%+0,41%+0,43%
Groen-0,01%+0,24%+0,02%-0,16%-0,30%
MR+0,01%-0,32%-0,87%-1,50%-2,24%
N-VA-0,04%-0,10%-0,42%-1,32%-1,69%
Open Vld+0,06%-0,96%-1,65%-1,92%-2,03%
PP-0,58%-2,73%-4,46%-5,63%-6,53%
PS-0,74%-0,64%-0,09%+0,40%+0,76%
PVDA-PTB-0,35%-0,34%-0,27%-0,22%-0,20%
sp.a-0,89%-2,45%-3,70%-4,37%-5,12%
VB-0,38%-2,25%-3,40%-3,82%-3,95%
Revenu disponible réel des particuliers
cdH+0,22%+0,20%+0,22%+0,18%+0,13%
CD&V+0,31%+0,48%+0,74%+0,97%+1,20%
DéFI+1,38%+1,37%+3,08%+3,05%+4,50%
Ecolo-0,25%-0,44%-0,66%-0,95%-1,31%
Groen+0,06%-0,08%+0,11%-0,04%-0,14%
MR+0,59%+1,34%+2,08%+2,83%+3,63%
N-VA+0,01%+0,03%-0,00%-0,04%-0,09%
Open Vld+2,05%+2,04%+2,00%+2,00%+2,00%
PP+2,26%+2,28%+2,19%+2,15%+2,10%
PS+1,48%+1,53%+1,52%+1,40%+1,25%
PVDA-PTB+0,04%+0,02%+0,03%+0,04%+0,04%
sp.a+0,87%+1,10%+1,00%+0,97%+0,80%
VB+3,52%+3,34%+3,24%+3,22%+3,22%
Emploi et chômage
Emploi
cdH+12700+21050+27980+33740+39650
CD&V+6210+13010+20500+28030+35540
DéFI+2860+9820+18300+33700+48930
Ecolo+1370+630-480-1490-2440
Groen+10530+13240+17830+21430+24210
MR+1040+9880+19600+32370+47870
N-VA+210+120+2110+10130+15550
Open Vld+2730+15910+28730+37420+42860
PP+340+17300+36160+50660+60480
PS+16370+21400+19770+15660+11220
PVDA-PTB+3180+4390+4370+4090+3870
sp.a+9610+29660+50750+66800+81260
VB+25620+51930+75740+91270+100570
Taux d'emploi
cdH+0,19pp+0,31pp+0,41pp+0,49pp+0,58pp
CD&V+0,09pp+0,19pp+0,30pp+0,41pp+0,52pp
DéFI+0,04pp+0,14pp+0,27pp+0,49pp+0,72pp
Ecolo+0,02pp+0,01pp-0,01pp-0,02pp-0,04pp
Groen+0,15pp+0,19pp+0,26pp+0,31pp+0,35pp
MR+0,02pp+0,14pp+0,29pp+0,47pp+0,70pp
N-VA+0,00pp+0,00pp+0,03pp+0,15pp+0,23pp
Open Vld+0,04pp+0,23pp+0,42pp+0,55pp+0,63pp
PP+0,00pp+0,25pp+0,53pp+0,74pp+0,89pp
PS+0,24pp+0,31pp+0,29pp+0,23pp+0,16pp
PVDA-PTB+0,05pp+0,06pp+0,06pp+0,06pp+0,06pp
sp.a+0,14pp+0,43pp+0,74pp+0,98pp+1,19pp
VB+0,37pp+0,76pp+1,11pp+1,33pp+1,47pp
Taux de chômage
cdH-0,23pp-0,39pp-0,51pp-0,62pp-0,73pp
CD&V-0,11pp-0,23pp-0,37pp-0,50pp-0,63pp
DéFI-0,05pp-0,18pp-0,34pp-0,62pp-0,90pp
Ecolo-0,03pp-0,01pp+0,01pp+0,03pp+0,04pp
Groen-0,19pp-0,24pp-0,23pp-0,24pp-0,24pp
MR-0,02pp-0,16pp-0,30pp-0,49pp-0,75pp
N-VA+0,05pp-0,54pp-0,48pp-0,55pp-0,59pp
Open Vld-0,05pp-0,29pp-0,52pp-0,67pp-0,77pp
PP-0,01pp-0,32pp-0,66pp-0,93pp-1,11pp
PS-0,45pp-0,71pp-0,86pp-0,97pp-0,94pp
PVDA-PTB-0,06pp-0,08pp-0,08pp-0,07pp-0,07pp
sp.a-0,25pp-0,67pp-1,09pp-1,44pp-1,70pp
VB-0,85pp-1,32pp-1,75pp-2,03pp-2,18pp
Finances publiques
Solde de financement des administrations publiques
cdH-0,22pp-0,29pp-0,38pp-0,41pp-0,46pp
CD&V-0,22pp-0,32pp-0,50pp-0,67pp-0,82pp
DéFI-0,70pp-0,67pp-1,54pp-1,53pp-2,30pp
Ecolo+0,01pp+0,05pp+0,09pp+0,16pp+0,26pp
Groen+0,19pp+0,29pp+0,07pp+0,10pp+0,10pp
MR-0,30pp-0,68pp-1,07pp-1,46pp-1,89pp
N-VA+0,01pp+0,03pp+0,04pp+0,00pp+0,04pp
Open Vld-1,10pp-1,10pp-1,08pp-1,08pp-1,09pp
PP-1,18pp-1,25pp-1,26pp-1,27pp-1,27pp
PS-0,87pp-0,78pp-0,68pp-0,57pp-0,49pp
PVDA-PTB+0,02pp+0,05pp+0,06pp+0,06pp+0,06pp
sp.a-0,31pp-0,39pp-0,29pp-0,25pp-0,18pp
VB-2,02pp-1,92pp-1,89pp-1,87pp-1,90pp
Dette publique
cdH+0,04pp+0,24pp+0,50pp+0,83pp+1,19pp
CD&V+0,12pp+0,28pp+0,67pp+1,21pp+1,89pp
DéFI+0,56pp+1,17pp+2,52pp+3,95pp+6,03pp
Ecolo-0,22pp-0,27pp-0,39pp-0,55pp-0,79pp
Groen-0,61pp-0,99pp-0,92pp-1,03pp-1,11pp
MR+0,25pp+0,86pp+1,84pp+3,18pp+4,92pp
N-VA+0,03pp+0,07pp+0,11pp+0,27pp+0,35pp
Open Vld+0,98pp+2,01pp+3,07pp+4,06pp+5,03pp
PP+0,94pp+2,18pp+3,47pp+4,69pp+5,86pp
PS+0,90pp+1,55pp+2,03pp+2,43pp+2,78pp
PVDA-PTB+0,17pp+0,14pp+0,07pp-0,00pp-0,07pp
sp.a+0,70pp+1,46pp+2,07pp+2,54pp+2,95pp
VB+1,74pp+3,61pp+5,42pp+7,08pp+8,70pp

ppPoint de pourcentage

Effets à court-moyen terme sur le PIB et ses composantes

Différences par rapport au scénario de référence
20202021202220232024
PIB
cdH+0,30%+0,42%+0,52%+0,56%+0,60%
CD&V+0,11%+0,23%+0,36%+0,48%+0,59%
DéFI+0,13%+0,25%+0,45%+0,64%+0,85%
Ecolo+0,17%+0,16%+0,15%+0,14%+0,11%
Groen+0,41%+0,41%+0,44%+0,44%+0,39%
MR+0,05%+0,17%+0,34%+0,52%+0,71%
N-VA-0,03%-0,07%-0,10%-0,10%-0,13%
Open Vld+0,19%+0,40%+0,50%+0,54%+0,54%
PP+0,13%+0,39%+0,53%+0,59%+0,61%
PS+0,35%+0,45%+0,47%+0,45%+0,42%
PVDA-PTB+0,02%+0,03%+0,03%+0,03%+0,03%
sp.a+0,22%+0,34%+0,40%+0,40%+0,38%
VB+0,73%+1,07%+1,23%+1,28%+1,29%
Consommation des particuliers
cdH+0,05%+0,10%+0,13%+0,14%+0,13%
CD&V+0,11%+0,22%+0,39%+0,58%+0,77%
DéFI+0,47%+0,77%+1,54%+2,04%+2,83%
Ecolo-0,07%-0,20%-0,36%-0,56%-0,81%
Groen-0,04%-0,09%-0,03%-0,06%-0,10%
MR+0,21%+0,60%+1,10%+1,68%+2,32%
N-VA+0,00%+0,01%+0,01%+0,02%-0,01%
Open Vld+0,70%+1,16%+1,43%+1,59%+1,69%
PP+0,77%+1,30%+1,60%+1,76%+1,84%
PS+0,56%+0,86%+1,05%+1,13%+1,14%
PVDA-PTB+0,02%+0,02%+0,03%+0,03%+0,04%
sp.a+0,34%+0,61%+0,75%+0,83%+0,84%
VB+1,25%+1,97%+2,38%+2,61%+2,76%
Consommation publique
cdH+0,22%+0,36%+0,52%+0,70%+0,88%
CD&V+0,16%+0,38%+0,58%+0,79%+1,01%
DéFI+0,07%+0,07%+0,08%+0,08%+0,09%
Ecolo+0,04%+0,09%+0,15%+0,21%+0,29%
Groen+0,15%+0,23%+0,30%+0,38%+0,41%
MR-0,00%-0,00%-0,00%-0,00%-0,00%
N-VA-0,16%-0,46%-0,71%-1,02%-1,27%
Open Vld+0,08%+0,11%+0,06%+0,11%+0,03%
PP-0,41%-0,42%-0,40%-0,38%-0,36%
PS+0,30%+0,36%+0,39%+0,41%+0,43%
PVDA-PTB+0,00%+0,02%+0,03%+0,05%+0,06%
sp.a+0,08%-0,02%-0,07%-0,20%-0,34%
VB+1,22%+1,31%+1,36%+1,40%+1,43%
Investissements
cdH+2,09%+2,88%+3,59%+3,78%+3,97%
CD&V+0,50%+1,00%+1,47%+1,88%+2,25%
DéFI+0,09%+0,43%+0,67%+1,15%+1,44%
Ecolo+1,58%+1,76%+2,05%+2,24%+2,44%
Groen+3,27%+3,45%+3,53%+3,52%+3,26%
MR+0,04%+0,24%+0,55%+0,88%+1,25%
N-VA-0,01%-0,05%-0,05%-0,04%-0,07%
Open Vld+0,18%+0,75%+0,97%+1,07%+1,11%
PP+0,25%+0,83%+1,11%+1,22%+1,29%
PS+1,15%+1,44%+1,57%+1,57%+1,52%
PVDA-PTB+0,02%+0,03%+0,03%+0,04%+0,04%
sp.a+0,88%+1,04%+1,18%+1,16%+1,12%
VB+1,75%+2,65%+3,01%+3,12%+3,18%
Exportations
cdH-0,00%+0,01%+0,01%+0,01%+0,01%
CD&V+0,00%+0,01%+0,01%+0,01%+0,02%
DéFI-0,00%+0,02%+0,04%+0,08%+0,10%
Ecolo-0,01%-0,01%-0,02%-0,02%-0,02%
Groen-0,01%-0,05%-0,05%-0,05%-0,05%
MR+0,00%+0,02%+0,04%+0,07%+0,10%
N-VA+0,00%+0,00%+0,02%+0,05%+0,07%
Open Vld+0,00%+0,05%+0,08%+0,09%+0,09%
PP-0,00%+0,07%+0,12%+0,15%+0,15%
PS+0,03%+0,04%+0,01%-0,02%-0,04%
PVDA-PTB+0,01%+0,02%+0,01%+0,01%+0,01%
sp.a+0,02%+0,08%+0,12%+0,12%+0,14%
VB+0,03%+0,11%+0,17%+0,18%+0,16%
Importations
cdH+0,32%+0,47%+0,61%+0,66%+0,70%
CD&V+0,12%+0,24%+0,37%+0,51%+0,64%
DéFI+0,17%+0,31%+0,59%+0,81%+1,11%
Ecolo+0,20%+0,20%+0,20%+0,18%+0,14%
Groen+0,43%+0,44%+0,48%+0,48%+0,43%
MR+0,07%+0,22%+0,43%+0,66%+0,91%
N-VA-0,01%-0,04%-0,06%-0,09%-0,13%
Open Vld+0,26%+0,49%+0,60%+0,67%+0,71%
PP+0,25%+0,49%+0,62%+0,69%+0,72%
PS+0,35%+0,51%+0,59%+0,62%+0,62%
PVDA-PTB+0,01%+0,01%+0,01%+0,02%+0,02%
sp.a+0,23%+0,32%+0,39%+0,40%+0,39%
VB+0,72%+1,09%+1,28%+1,38%+1,44%

ppPoint de pourcentage

Effets à court-moyen terme sur les prix et les revenus

Différences par rapport au scénario de référence
20202021202220232024
Indice des prix à la consommation
cdH-0,07%-0,08%-0,07%-0,04%-0,02%
CD&V-0,01%+0,07%+0,07%+0,07%+0,09%
DéFI+0,01%-0,05%-0,09%-0,21%-0,28%
Ecolo+0,02%+0,04%+0,06%+0,08%+0,10%
Groen+0,16%+0,32%+0,34%+0,43%+0,53%
MR-0,00%-0,04%-0,11%-0,20%-0,30%
N-VA-0,01%-0,02%-0,06%-0,18%-0,25%
Open Vld+0,01%-0,12%-0,22%-0,26%-0,27%
PP+0,09%-0,11%-0,30%-0,42%-0,48%
PS-0,63%-0,64%-0,56%-0,47%-0,38%
PVDA-PTB-0,24%-0,25%-0,25%-0,24%-0,24%
sp.a-0,74%-1,03%-1,29%-1,45%-1,61%
VB-0,49%-0,74%-0,92%-0,98%-0,97%
Coût salarial horaire nominal (entreprises)
cdH-0,46%-0,69%-0,77%-0,94%-1,17%
CD&V-0,01%-0,01%-0,09%-0,15%-0,18%
DéFI+0,04%-0,45%-0,69%-1,68%-2,24%
Ecolo+0,15%+0,25%+0,36%+0,41%+0,43%
Groen-0,01%+0,24%+0,02%-0,16%-0,30%
MR+0,01%-0,32%-0,87%-1,50%-2,24%
N-VA-0,04%-0,10%-0,42%-1,32%-1,69%
Open Vld+0,06%-0,96%-1,65%-1,92%-2,03%
PP-0,58%-2,73%-4,46%-5,63%-6,53%
PS-0,74%-0,64%-0,09%+0,40%+0,76%
PVDA-PTB-0,35%-0,34%-0,27%-0,22%-0,20%
sp.a-0,89%-2,45%-3,70%-4,37%-5,12%
VB-0,38%-2,25%-3,40%-3,82%-3,95%
Revenu disponible réel des particuliers
cdH+0,22%+0,20%+0,22%+0,18%+0,13%
CD&V+0,31%+0,48%+0,74%+0,97%+1,20%
DéFI+1,38%+1,37%+3,08%+3,05%+4,50%
Ecolo-0,25%-0,44%-0,66%-0,95%-1,31%
Groen+0,06%-0,08%+0,11%-0,04%-0,14%
MR+0,59%+1,34%+2,08%+2,83%+3,63%
N-VA+0,01%+0,03%-0,00%-0,04%-0,09%
Open Vld+2,05%+2,04%+2,00%+2,00%+2,00%
PP+2,26%+2,28%+2,19%+2,15%+2,10%
PS+1,48%+1,53%+1,52%+1,40%+1,25%
PVDA-PTB+0,04%+0,02%+0,03%+0,04%+0,04%
sp.a+0,87%+1,10%+1,00%+0,97%+0,80%
VB+3,52%+3,34%+3,24%+3,22%+3,22%

ppPoint de pourcentage

Effets à court-moyen terme sur l'emploi et le chômage

Différences par rapport au scénario de référence
20202021202220232024
Emploi
cdH+12700+21050+27980+33740+39650
CD&V+6210+13010+20500+28030+35540
DéFI+2860+9820+18300+33700+48930
Ecolo+1370+630-480-1490-2440
Groen+10530+13240+17830+21430+24210
MR+1040+9880+19600+32370+47870
N-VA+210+120+2110+10130+15550
Open Vld+2730+15910+28730+37420+42860
PP+340+17300+36160+50660+60480
PS+16370+21400+19770+15660+11220
PVDA-PTB+3180+4390+4370+4090+3870
sp.a+9610+29660+50750+66800+81260
VB+25620+51930+75740+91270+100570
Taux d'emploi
cdH+0,19pp+0,31pp+0,41pp+0,49pp+0,58pp
CD&V+0,09pp+0,19pp+0,30pp+0,41pp+0,52pp
DéFI+0,04pp+0,14pp+0,27pp+0,49pp+0,72pp
Ecolo+0,02pp+0,01pp-0,01pp-0,02pp-0,04pp
Groen+0,15pp+0,19pp+0,26pp+0,31pp+0,35pp
MR+0,02pp+0,14pp+0,29pp+0,47pp+0,70pp
N-VA+0,00pp+0,00pp+0,03pp+0,15pp+0,23pp
Open Vld+0,04pp+0,23pp+0,42pp+0,55pp+0,63pp
PP+0,00pp+0,25pp+0,53pp+0,74pp+0,89pp
PS+0,24pp+0,31pp+0,29pp+0,23pp+0,16pp
PVDA-PTB+0,05pp+0,06pp+0,06pp+0,06pp+0,06pp
sp.a+0,14pp+0,43pp+0,74pp+0,98pp+1,19pp
VB+0,37pp+0,76pp+1,11pp+1,33pp+1,47pp
Taux de chômage
cdH-0,23pp-0,39pp-0,51pp-0,62pp-0,73pp
CD&V-0,11pp-0,23pp-0,37pp-0,50pp-0,63pp
DéFI-0,05pp-0,18pp-0,34pp-0,62pp-0,90pp
Ecolo-0,03pp-0,01pp+0,01pp+0,03pp+0,04pp
Groen-0,19pp-0,24pp-0,23pp-0,24pp-0,24pp
MR-0,02pp-0,16pp-0,30pp-0,49pp-0,75pp
N-VA+0,05pp-0,54pp-0,48pp-0,55pp-0,59pp
Open Vld-0,05pp-0,29pp-0,52pp-0,67pp-0,77pp
PP-0,01pp-0,32pp-0,66pp-0,93pp-1,11pp
PS-0,45pp-0,71pp-0,86pp-0,97pp-0,94pp
PVDA-PTB-0,06pp-0,08pp-0,08pp-0,07pp-0,07pp
sp.a-0,25pp-0,67pp-1,09pp-1,44pp-1,70pp
VB-0,85pp-1,32pp-1,75pp-2,03pp-2,18pp

ppPoint de pourcentage

Effets à court-moyen terme sur les finances publiques

Différences par rapport au scénario de référence
20202021202220232024
Solde de financement des administrations publiques
cdH-0,22pp-0,29pp-0,38pp-0,41pp-0,46pp
CD&V-0,22pp-0,32pp-0,50pp-0,67pp-0,82pp
DéFI-0,70pp-0,67pp-1,54pp-1,53pp-2,30pp
Ecolo+0,01pp+0,05pp+0,09pp+0,16pp+0,26pp
Groen+0,19pp+0,29pp+0,07pp+0,10pp+0,10pp
MR-0,30pp-0,68pp-1,07pp-1,46pp-1,89pp
N-VA+0,01pp+0,03pp+0,04pp+0,00pp+0,04pp
Open Vld-1,10pp-1,10pp-1,08pp-1,08pp-1,09pp
PP-1,18pp-1,25pp-1,26pp-1,27pp-1,27pp
PS-0,87pp-0,78pp-0,68pp-0,57pp-0,49pp
PVDA-PTB+0,02pp+0,05pp+0,06pp+0,06pp+0,06pp
sp.a-0,31pp-0,39pp-0,29pp-0,25pp-0,18pp
VB-2,02pp-1,92pp-1,89pp-1,87pp-1,90pp
Dette publique
cdH+0,04pp+0,24pp+0,50pp+0,83pp+1,19pp
CD&V+0,12pp+0,28pp+0,67pp+1,21pp+1,89pp
DéFI+0,56pp+1,17pp+2,52pp+3,95pp+6,03pp
Ecolo-0,22pp-0,27pp-0,39pp-0,55pp-0,79pp
Groen-0,61pp-0,99pp-0,92pp-1,03pp-1,11pp
MR+0,25pp+0,86pp+1,84pp+3,18pp+4,92pp
N-VA+0,03pp+0,07pp+0,11pp+0,27pp+0,35pp
Open Vld+0,98pp+2,01pp+3,07pp+4,06pp+5,03pp
PP+0,94pp+2,18pp+3,47pp+4,69pp+5,86pp
PS+0,90pp+1,55pp+2,03pp+2,43pp+2,78pp
PVDA-PTB+0,17pp+0,14pp+0,07pp-0,00pp-0,07pp
sp.a+0,70pp+1,46pp+2,07pp+2,54pp+2,95pp
VB+1,74pp+3,61pp+5,42pp+7,08pp+8,70pp

ppPoint de pourcentage

Effets à court-moyen terme sur l'ensemble des indicateurs

PIB et ses composantes

PIB

Indice, année 2019 = 100
loading...

Consommation des particuliers

Indice, année 2019 = 100
loading...

Consommation publique

Indice, année 2019 = 100
loading...

Investissements

Indice, année 2019 = 100
loading...

Prix et revenus

Indice des prix à la consommation

Indice, année 2019 = 100
loading...

Coût salarial horaire nominal (entreprises)

Indice, année 2019 = 100
loading...

Revenu disponible réel des particuliers

Indice, année 2019 = 100
loading...

Emploi et chômage

Emploi

Nombre de personnes, en milliers
loading...

Taux d'emploi

En %
loading...

Taux de chômage

En %
loading...

Finances publiques

Solde de financement des administrations publiques

% du PIB
loading...

Dette publique

% du PIB
loading...

Effets à court-moyen terme sur le PIB et ses composantes

PIB

Indice, année 2019 = 100
loading...

Consommation des particuliers

Indice, année 2019 = 100
loading...

Consommation publique

Indice, année 2019 = 100
loading...

Investissements

Indice, année 2019 = 100
loading...

Effets à court-moyen terme sur les prix et les revenus

Indice des prix à la consommation

Indice, année 2019 = 100
loading...

Coût salarial horaire nominal (entreprises)

Indice, année 2019 = 100
loading...

Revenu disponible réel des particuliers

Indice, année 2019 = 100
loading...

Effets à court-moyen terme sur l'emploi et le chômage

Emploi

Nombre de personnes, en milliers
loading...

Taux d'emploi

En %
loading...

Taux de chômage

En %
loading...

Effets à court-moyen terme sur les finances publiques

Solde de financement des administrations publiques

% du PIB
loading...

Dette publique

% du PIB
loading...

De quoi s’agit-il ?

Il s’agit des effets macroéconomiques des mesures, calculés à l’horizon de court-moyen terme (2024).

Les résultats sont obtenus à l'aide du modèle HERMES et sont exprimés soit en niveau ou en indice (pour les graphiques), soit en différence par rapport au scénario de référence (pour les tableaux). Le scénario de référence représente la situation avant la prise en compte des mesures proposées et est constitué par les « Perspectives économiques 2019-2024 » publiées par le Bureau fédéral du Plan à la mi-février 2019. Ces perspectives sont réalisées à politique inchangée, c’est-à-dire que seules les mesures décidées y sont intégrées.

Outre la prise en compte des effets induits, le résultat sur le solde de financement des administrations publiques est exprimé à prix courants et en tenant compte des évolutions réelles entre 2019 et 2024 et d’éventuelles interactions entre mesures. Il n’est donc pas directement comparable au total des impulsions budgétaires présentées sur la page ‘Mesures’.

Pour plus d’informations sur le modèle HERMES, consultez le Working Paper qui y est consacré.

Définitions

Consommation des particuliers : Dépenses de consommation finale des ménages et des institutions sans but lucratif (ISBLSM) au service des ménages en volume (soit avant prise en compte de l’évolution des prix).

Consommation publique : Les dépenses de consommation finale des administrations publiques reprennent principalement les salaires des fonctionnaires, les achats nets de biens et services des administrations publiques, les dépenses en matière de soins de santé à charge du secteur public et l’amortissement du capital public. Elles sont exprimées en volume, soit avant prise en compte de l’évolution des prix.

Coût salarial horaire nominal (entreprises) : Le coût salarial nominal du secteur des entreprises (des branches d’activité marchande) est égal au salaire brut augmenté des cotisations patronales. Il s’agit ici du coût salarial horaire, c’est-à-dire le coût salarial en euros par heure travaillée.

Dette publique : Il s'agit de la dette brute consolidée de l’ensemble des administrations publiques, exprimée en % du PIB.

Emploi : L’emploi intérieur (exprimé en nombre de personnes) est composé des travailleurs salariés et des indépendants. Il est défini ici selon le concept de la comptabilité nationale (qui se base sur des données administratives), et non selon le concept de l’enquête sur les forces de travail (EFT).

Exportations : Exportations de biens et services en volume (soit avant prise en compte de l’évolution des prix).

Importations : Importations de biens et services en volume (soit avant prise en compte de l’évolution des prix).

Indice des prix à la consommation : L’indice des prix à la consommation est calculé tous les mois et donne une idée de l’évolution des prix des biens et services consommés par un ménage moyen en Belgique. Le calcul prend en compte l’évolution des prix de centaines de produits en divers endroits de Belgique, dont une moyenne pondérée est estimée sur la base de pondérations tirées de l'enquête sur le budget des ménages.

Investissements : Le total des investissements reprend les investissements des ménages, des entreprises et des administrations publiques. Les investissements des ménages sont exclusivement des investissements en logements (bâtiments neufs et travaux de rénovation). Les investissements des entreprises et des administrations publiques peuvent être des investissements en équipement, en infrastructure, en recherche et développement, en bâtiments, en logiciels… Ils sont exprimés en volume, soit avant prise en compte de l’évolution des prix.

PIB : Le Produit Intérieur Brut (PIB) en volume est un indicateur de l'activité économique totale sur un territoire donné, au cours d'une période donnée. Il est égal à la somme des emplois finals intérieurs de biens et services (dépenses de consommation finale, formation brute de capital), plus les exportations, moins les importations de biens et services. Il est exprimé en volume, soit avant prise en compte de l’évolution des prix.

Revenu disponible réel des particuliers : Le revenu disponible réel des ménages et des institutions sans but lucratif au service des ménages (ISBLSM) est calculé en corrigeant le revenu disponible nominal pour l'inflation.

Solde de financement des administrations publiques : Il s'agit de la capacité (+) nette ou du besoin (-) net de financement de l’ensemble des administrations publiques, exprimé en % du PIB.

Taux d'emploi : Le taux d’emploi est défini selon la stratégie Europe 2020 (EU2020), comme le rapport entre, d’une part, le nombre de personnes en emploi résidant en Belgique âgées de 20 à 64 ans et, d’autre part, le nombre total de personnes résidant en Belgique âgées de 20 à 64 ans. Le nombre de personnes en emploi âgées de 20 à 64 ans provient de l’enquête sur les forces de travail (EFT) et est défini comme toutes les personnes qui, au cours de la semaine de référence de l’enquête, ont travaillé contre rémunération au moins une heure.

Taux de chômage : Le taux de chômage est le rapport entre le nombre de chômeurs et la population active, exprimé en pour cent. Le nombre de chômeurs selon le concept BFP est calculé sur base des sources de données administratives, ce qui lui confère son caractère exhaustif. Il reprend l’ensemble des personnes (15 ans et plus) inscrites comme demandeuses d’emploi auprès des organismes régionaux de placement (Actiris à Bruxelles, Forem en Wallonie, VDAB en Flandre et ADG en Communauté germanophone) ainsi que les « chômeurs complets indemnisés (CCI) âgés » qui sont dispensés de l’inscription comme demandeurs d’emploi. La population active selon le concept BFP se compose de l’ensemble des travailleurs et des chômeurs (15 ans et plus).

Définitions

Consommation des particuliers : Dépenses de consommation finale des ménages et des institutions sans but lucratif (ISBLSM) au service des ménages en volume (soit avant prise en compte de l’évolution des prix).

Consommation publique : Les dépenses de consommation finale des administrations publiques reprennent principalement les salaires des fonctionnaires, les achats nets de biens et services des administrations publiques, les dépenses en matière de soins de santé à charge du secteur public et l’amortissement du capital public. Elles sont exprimées en volume, soit avant prise en compte de l’évolution des prix.

Exportations : Exportations de biens et services en volume (soit avant prise en compte de l’évolution des prix).

Importations : Importations de biens et services en volume (soit avant prise en compte de l’évolution des prix).

Investissements : Le total des investissements reprend les investissements des ménages, des entreprises et des administrations publiques. Les investissements des ménages sont exclusivement des investissements en logements (bâtiments neufs et travaux de rénovation). Les investissements des entreprises et des administrations publiques peuvent être des investissements en équipement, en infrastructure, en recherche et développement, en bâtiments, en logiciels… Ils sont exprimés en volume, soit avant prise en compte de l’évolution des prix.

PIB : Le Produit Intérieur Brut (PIB) en volume est un indicateur de l'activité économique totale sur un territoire donné, au cours d'une période donnée. Il est égal à la somme des emplois finals intérieurs de biens et services (dépenses de consommation finale, formation brute de capital), plus les exportations, moins les importations de biens et services. Il est exprimé en volume, soit avant prise en compte de l’évolution des prix.

Définitions

Coût salarial horaire nominal (entreprises) : Le coût salarial nominal du secteur des entreprises (des branches d’activité marchande) est égal au salaire brut augmenté des cotisations patronales. Il s’agit ici du coût salarial horaire, c’est-à-dire le coût salarial en euros par heure travaillée.

Indice des prix à la consommation : L’indice des prix à la consommation est calculé tous les mois et donne une idée de l’évolution des prix des biens et services consommés par un ménage moyen en Belgique. Le calcul prend en compte l’évolution des prix de centaines de produits en divers endroits de Belgique, dont une moyenne pondérée est estimée sur la base de pondérations tirées de l'enquête sur le budget des ménages.

Revenu disponible réel des particuliers : Le revenu disponible réel des ménages et des institutions sans but lucratif au service des ménages (ISBLSM) est calculé en corrigeant le revenu disponible nominal pour l'inflation.

Définitions

Emploi : L’emploi intérieur (exprimé en nombre de personnes) est composé des travailleurs salariés et des indépendants. Il est défini ici selon le concept de la comptabilité nationale (qui se base sur des données administratives), et non selon le concept de l’enquête sur les forces de travail (EFT).

Taux d'emploi : Le taux d’emploi est défini selon la stratégie Europe 2020 (EU2020), comme le rapport entre, d’une part, le nombre de personnes en emploi résidant en Belgique âgées de 20 à 64 ans et, d’autre part, le nombre total de personnes résidant en Belgique âgées de 20 à 64 ans. Le nombre de personnes en emploi âgées de 20 à 64 ans provient de l’enquête sur les forces de travail (EFT) et est défini comme toutes les personnes qui, au cours de la semaine de référence de l’enquête, ont travaillé contre rémunération au moins une heure.

Taux de chômage : Le taux de chômage est le rapport entre le nombre de chômeurs et la population active, exprimé en pour cent. Le nombre de chômeurs selon le concept BFP est calculé sur base des sources de données administratives, ce qui lui confère son caractère exhaustif. Il reprend l’ensemble des personnes (15 ans et plus) inscrites comme demandeuses d’emploi auprès des organismes régionaux de placement (Actiris à Bruxelles, Forem en Wallonie, VDAB en Flandre et ADG en Communauté germanophone) ainsi que les « chômeurs complets indemnisés (CCI) âgés » qui sont dispensés de l’inscription comme demandeurs d’emploi. La population active selon le concept BFP se compose de l’ensemble des travailleurs et des chômeurs (15 ans et plus).

Définitions

Dette publique : Il s'agit de la dette brute consolidée de l’ensemble des administrations publiques, exprimée en % du PIB.

Solde de financement des administrations publiques : Il s'agit de la capacité (+) nette ou du besoin (-) net de financement de l’ensemble des administrations publiques, exprimé en % du PIB.

Mesures dont l’impact est pris en compte dans les résultats du modèle – présentation pour les partis sélectionnés

cdH
cdH101Investissement dans la recherche
cdH102Investissement dans le matériel numérique pour les établissements d'enseignement obligatoire
cdH103Droit à la formation pour les travailleurs (compte formation)
cdH104Renforcement de la quotité exemptée d'impôt pour enfants à charge
cdH105Allongement de la durée du congé de maternité et de paternité
cdH106Réforme des milieux d'accueil des enfants
cdH107Refinancement de l'enseignement supérieur (infrastructure)
cdH108Refinancement de l'enseignement supérieur (budget des établissements)
cdH109Investissements pour le Pacte pour un Enseignement d'Excellence (infrastructure)
cdH110Investissements pour le Pacte pour un Enseignement d'Excellence (personnel)
cdH201Réduction de la TVA sur les verres de lunettes
cdH202Relèvement des plafonds des pensions du 1er pilier
cdH203Individualisation des droits sociaux par la suppression du statut de cohabitant
cdH301Crédit d'impôts pour bas et moyens salaires dirigés vers les indépendants et fonctionnaires
cdH302Renforcement du bonus à l'emploi
cdH303Relèvement de la quotité exonérée d'impôt à 10.000 €
cdH304Relancement du Plan d'embauche Win-Win
cdH305Réduction des cotisations sociales sur les bas salaires
cdH306Augmentation de l'allocation de garantie de revenus pour les travailleurs à temps partiel
cdH307Taxe GAFA (Google, Apple, Facebook, and Amazon)
cdH308Taxe sur les transactions financières
cdH309Suppression de la défiscalisation des prestations de 500 euros par mois
cdH310Lutte contre la fraude fiscale (impôts des sociétés)
cdH311Lutte contre la fraude fiscale (impôts des personnes physiques)
cdH312Lutte contre la fraude fiscale (TVA)
cdH401Investissements dans la mobilité en Wallonie (plan FAST et refinancement des TEC)
cdH402Réduction de la TVA pour les nouvelles constructions passives
cdH403Doublement des primes à l'isolation
cdH404Introduction d'une vignette routière avec réforme de la taxe de circulation et de la taxe de mise en circulation pour un impact budgétaire neutre pour les ménages belges
cdH405Taxation du kérosène et fiouls lourds (avions et bateaux)
cdH406Introduction d'un mécanisme européen d'ajustement aux frontières (droits de douane adaptés en fonction de critères environnementaux, sanitaires, sociaux)
cdH407Investissements dans le rail ferroviaire (SNCB)
cdH408Investissements dans le rail ferroviaire (Infrabel)
cdH409Investissements dans la mobilité à Bruxelles (STIB et infrastructures pour vélo)
cdH410Investissements pour l'isolation de bâtiments d'intérêt public et collectivités (écoles, espaces culturels, ...)
cdH411Economie circulaire: Réduction de la TVA pour les activités de réparation
cdH412Economie circulaire: Déduction d'impôts partielle du coût de main d'œuvre pour les activités de réparation effectuées
cdH501Augmentation des effectifs dans la police
cdH502Investissements dans la justice (infrastructure)
cdH503Investissements dans la justice (personnel)
cdH504Soutien aux médiations familiales
cdH505Diminution des frais de fonctionnement dans les prisons suite à la réduction de la population carcérale
CD&V
CD&V101Opkrikken federale publieke investeringen: energierenovatie publieke gebouwen, gerechtsgebouwen, openbaar vervoer
CD&V102Opkrikken Vlaamse publieke investeringen: energierenovatie publieke gebouwen, scholen en zorg, verkeers- en haveninfrastructuur, openbaar vervoer
CD&V103Extra middelen voor de bouw van sociale woningen
CD&V201Verhoging van minimale uitkeringen bij werkloosheid, thematisch verlof, tijdskrediet en loopbaanonderbreking
CD&V202Uitbreiding van de forfaitaire aftrek voor beroepskosten voor werknemers
CD&V203Verlagen van de werknemersbijdragen via het uitbreiden van de werkbonus
CD&V204Verlaging van de werkgeversbijdragen via het optrekken van de lageloongrens
CD&V205Verhoging van de minimumpensioenen
CD&V206Verhogen van de inkomensgarantie voor ouderen (IGO)
CD&V207Verhogen van de tegemoetkoming aan gehandicapten
CD&V208Verhogen van het leefloon
CD&V209Sterkere focus Vlaamse doelgroepkortingen op laaggeschoolde jongeren
CD&V210Verlaging leeftijdsvoorwaarde voor een zachte landingsbaan met een werklastvermindering met 1/5e van 60 naar 55 jaar: werkgeversbijdrage
CD&V211Verlaging leeftijdsvoorwaarde voor een zachte landingsbaan met een werklastvermindering met 1/5e van 60 naar 55 jaar: werknemersbijdrage
CD&V212Uitbreiding van het systeem duaal leren naar alle arbeidsmarktgerichte opleidingen in het secundair onderwijs, hoger onderwijs en volwassenonderwijs
CD&V213Invoering van een variant op de Individuele Beroepsopleiding (IBO-T), de IBO-T² met naast taalondersteuning op de werkvloer 1 dag per week Nederlandse taalles
CD&V214Verhoging van het vrijgestelde bedrag aan arbeidsinkomen voor personen met een handicap met een integratietegemoetkoming
CD&V215Verlenging RSZ-vrijstelling voor de aanwerving van de eerste werknemer en voorzien van de automatische toekenning ervan
CD&V216Extra impuls voor de sociale economie
CD&V301Verdubbeling van het belastingkrediet voor kinderen ten laste
CD&V302Uitbreiding belastingvermindering voor kinderoppas
CD&V303Verhoging toeslag op belastingvrije som voor grootouders en broers/zussen ten laste ouder dan 65 jaar
CD&V304Extra middelen voor onderwijs
CD&V305Extra middelen voor kinderopvang en jeugdhulp
CD&V306Extra middelen voor langdurige zorg
CD&V401Invoeren kilometerheffing lichte vracht
CD&V402Werkingskosten kilometerheffing lichte vracht
CD&V403Taks op vliegtickets
CD&V501Extra middelen politie: werkingsmiddelen
CD&V502Extra middelen politie: investeringen
CD&V503Extra middelen justitie: werkingsmiddelen
CD&V504Extra middelen justitie: investeringen
CD&V505Extra middelen justitie: vergoedingen (o.m. juridische bijstand)
Défi
Défi101Augmentation de la quotité exonérée d'impôt jusqu'à 13.670 euros (par paliers successifs de 10.000 euros et 12.000 euros)
Défi201Substitution des allocations de remplacement de revenus (personnes handicapées) et revenu d'intégration en une allocation d’un minimum de 1.300 euros
Défi301Gratuité du matériel pédagogique lié au projet scolaire dans l'enseignement primaire en Fédération Wallonie-Bruxelles
Défi401Correction de la norme KUL à concurrence de la hausse démographique
ECOLO
ECOLO101Investissements pour la mobilité (SNCB)
ECOLO102Investissements pour la mobilité (Infrabel, TEC et STIB)
ECOLO103Alliances emploi-environnement : isolation et rénovation des maisons et bâtiments (Wallonie et Bruxelles, privé et tertiaire)
ECOLO104Alliances emploi-environnement : isolation et rénovation des maisons et bâtiments (Wallonie et Bruxelles, public)
ECOLO105Transformation de l’avantage sur les voitures salaires (volet employé)
ECOLO106Transformation de l’avantage sur les voitures salaires (volet employeur)
ECOLO201Économie circulaire et lutte contre l'obsolescence programmée
ECOLO202Déduction fiscale pour les investissements verts
ECOLO203Droit passerelle pour les indépendants qui changent d'activité
ECOLO204Statut simplifié indépendants
ECOLO301Diminution des cotisations sociales sur les bas salaires
ECOLO302Élargissement du crédit temps volontaire
ECOLO401Augmentation des allocations les plus basses pour viser un dépassement du seuil de pauvreté
ECOLO501Globalisation des revenus
ECOLO502Crédit d'impôt pour les bas salaires
ECOLO503Lutte contre la fraude fiscale – personnel spécialisé supplémentaire
ECOLO504Lutte contre la fraude fiscale – investissements matériel et logiciel
ECOLO505Lutte contre la fraude fiscale – Impôt des Personnes physiques et Précompte mobilier
ECOLO506Lutte contre la fraude fiscale – Impôt des sociétés
ECOLO507Lutte contre la fraude fiscale – TVA et Accises
Groen
Groen101Optrekken van de federale sociale minimumuitkeringen tot de armoededrempel
Groen102Terugdringen van de kinderarmoede door een gerichte maatregel voor de armste gezinnen
Groen103We maken geneesmiddelen goedkoper door een sluismodel van openbare aanbestedingen
Groen201Solidariteitsbijdrage van “ongezonde” werkgevers met een hoog aanhoudend niveau van ziekteverzuim
Groen202Een op lage lonen gerichte verlaging van de werkgeversbijdragen
Groen203Werkbonus versterken voor lage lonen en deeltijds werkenden
Groen301Uitdoven van de ongunstige subsidie van salariswagens: deel personenbelastingen en werknemersbijdragen
Groen302Uitdoven van de ongunstige subsidie van salariswagens: deel werkgeversbijdragen
Groen303Een belastingkrediet voor alle werknemers dat varieert naargelang de woon-werkafstand (het mobiliteitsbudget)
Groen304Invoeren van een luchtvaartheffing om de oneerlijke fiscale behandeling van de luchtvaartsector te compenseren.
Groen305Investeringen in het spoor - infrabel
Groen306investeringen in het spoor - NMBS
Groen307Afschaffing forfaitaire belastingen: Belasting op de inverkeerstelling (BIV)
Groen308Afschaffing forfaitaire belastingen: verkeersbelasting gezinnen
Groen309Afschaffing forfaitaire belastingen: verkeersbelasting bedrijven
Groen310Invoeren slimme kilometerheffing
Groen311Afschaffen terugbetaling professionele diesel
Groen401Personeel: We investeren in meer controlecapaciteit, een verdere digitalisering en de opmaak van een vermogensregister. Personenbelasting+vennootschapsbelasting+BTW
Groen402Investeringen: We investeren in meer controlecapaciteit en een verdere digitalisering en de opmaak van een vermogensregister.
Groen403Dankzij extra personeel, meer opleidingen en investeringen en betere regelgeving krijgen we een betere inning van de personenbelasting
Groen404Dankzij extra personeel, meer opleidingen en investeringen en betere regelgeving krijgen we een betere inning van de vennootschapsbelasting
Groen405Dankzij extra personeel, meer opleidingen en investeringen en betere regelgeving krijgen we een betere inning van de BTW
Groen501Snelle ontwikkeling van nieuwe offshore windparken
Groen502Energiezuinig maken van ons gebouwenpark (residentieel en niet-residentieel)
Groen503Doorstoot van wind op land en zonne-energie
Groen504Invoeren van een geleidelijk oplopende koolstofheffing voor alle sectoren, zonder uitzonderingen voor de grootste vervuilers
Groen505Investeren in O&O van bedrijven
Groen506Investeren in O&O van universiteiten
MR
MR101Application d'un abattement forfaitaire d'un montant de 500 euros sur le précompte immobilier sur la maison d'habitation en Région bruxelloise
MR102Application d'un abattement forfaitaire d'un montant de 500 euros sur le précompte immobilier sur la maison d'habitation en Région wallonne
MR103Suppression de la prime Be Home en Région bruxelloise
MR201Relèvement de la quotité de revenus exemptée d'impôt à 13 500 euros avec application des tranches actuelles à l'IPP sur la quotité exemptée
MR301Extension de l'application des titres-services à la garde et au transport des enfants en Région bruxelloise
MR302Extension de l'application des titres-services à la garde et au transport des enfants en Région wallonne
MR401Suppression des cotisations sociales patronales sur le premier emploi et les deux suivants sur la totalité du salaire
MR501Octroi d'un complément de pension annuel de 300 euros nets par année prestée à partir de la date à laquelle le travailleur peut prendre sa pension
MR502Mise en place de la pension à mi-temps
N-VA
N-VA101We houden na 2025 2GW aan kerncentrales open
N-VA201Beperken van de werkloosheid in de tijd
N-VA202Versterkte degressiviteit van de werkloosheidsuitkering
N-VA203Verhoging van het leefloon voor mensen met een arbeidsverleden
N-VA204Geen nieuwe instroom meer in het stelsel van werkloosheid met bedrijfstoeslag (SWT)
N-VA205Geen nieuwe instroom meer in de verschillende uittredestelsels in de publieke sector
N-VA301Verhoging van de inkomensgarantie voor ouderen (IGO) tot de armoedegrens
N-VA302Verhoging van de pensioenen onder €1.500 voor effectieve loopbanen >= 35 jaar
N-VA303Afbouw belastingvermindering voor hoge pensioenen
N-VA304Verhoging van de minimumpensioenen
N-VA401Behoud van de groeinorm in de gezondheidszorg op 1,5% boven de inflatie
N-VA501Verlaging van de personenbelasting door geleidelijke schrapping van de 45%-schijf
Open Vld
Open Vld101Extra netto voor wie werkt of gewerkt heeft.
Open Vld102Eén sociaal statuut voor wie werkt of gewerkt heeft. De pensioenen van zelfstandigen gaan fors omhoog.
Open Vld20155-plussers tellen mee, ook op de arbeidsmarkt. We zorgen ervoor dat mensen ook effectief langer kunnen werken. (Effect werkgeverszijde)
Open Vld20255-plussers tellen mee, ook op de arbeidsmarkt. We zorgen ervoor dat mensen ook effectief langer kunnen werken. (Effect werknemerszijde)
Open Vld203Elke werknemer krijgt de mogelijkheid om gedurende de loopbaan minstens 2 jaar een opleiding te volgen.
Open Vld204We zorgen voor meer én betaalbare kinderopvang, in alle vormen. We verdriedubbelen de fiscale aftrek voor kinderen jonger dan drie jaar.
Open Vld205We zorgen voor meer én betaalbare kinderopvang, in alle vormen. We verhogen het aantal inkomensgerelateerde plaatsen en opvang met ruime openingsuren.
Open Vld206Zelfstandigen krijgen recht op een werkloosheidsuitkering.
Open Vld207We belonen OCMW's die mensen met een leefloon sneller aan werk helpen.
Open Vld301Het btw-tarief op sloop- en heropbouw daalt van 21% naar 6%.
Open Vld302Het btw-tarief op energiezuinige investeringen bij nieuwbouw daalt van 21% naar 6%.
Open Vld303We stimuleren deelmobiliteit door het btw-tarief op abonnementen en tickets algemeen te verlagen van 21% naar 6%.
Open Vld304We investeren minimum 100 miljoen in een klimaatinnovatiefonds. Tegenover elke euro van de overheid staat minstens een euro van private investeerders.
Open Vld401We investeren fors om de wachtlijsten van personen met een handicap weg te werken.
PP
PP101Limiter le droit à la sécurité sociale pleine et entière à deux ans de résidence préalable et effective
PP102Suppression des droits au revenu d'intégration et aux allocations de chômage pour les étrangers non européens sur le territoire qui constituent une charge déraisonnable pour le pays
PP103Suppression du Sénat
PP104Suppression de la Communauté française - volets emplois/salaires & frais de fonctionnement
PP105Suppression de la Communauté française - volet investissements
PP106Réduction du nombre total de ministres à 25 - volets emplois/salaires & frais de fonctionnement
PP107Réduction du nombre de ministres à 25 - volet investissements
PP108Limitation du nombre de collaborateurs de cabinets ministériels à 25 - volets emplois/salaires & frais de fonctionnement
PP109Limitation du nombre de collaborateurs de cabinets ministériels à 25 - volet investissements
PP110Réduction du nombre de Députés au Parlement de la Région de Bruxelles-Capitale à 40 - volets emplois/salaires & frais de fonctionnement
PP111Réduction du nombre de Députés au Parlement de la Région de Bruxelles-Capitale à 40 - volet investissements
PP112Privatisation de la RTBF - volets emplois/salaires & frais de fonctionnement
PP113Privatisation de la RTBF - volet investissements
PP114Privatisation de la RTBF - volet recettes des ventes (recettes publicitaires)
PP115Privatisation de la RTBF - volets Recettes de la privatisation & Reprise de la dette par le secteur privé
PP116Réduction des transferts de coopération avec l'étranger à 0,5% du PIB
PP117Suppression des subsides directs et indirects à la presse (audiovisuel et médias)
PP118Suppression de la dotation à BPost pour acheminer les journaux en dessous du coût réel
PP201Trois premiers emplois sans charges sociales
PP202Suppression des cotisations sociales pendant deux ans pour les nouveaux indépendants
PP203Réduction progressive et linéaire des autres charges sociales de 10 % sur 10 ans avec suppression de tous les autres systèmes d'aides
PP204Suppression de toutes les autres réductions de charges de toute nature (solde)
PP205Réforme de l'IPP: 0% d'impôts sur les premiers 14.000€ de revenus; taux maximum de 40%; suppression de niches fiscales; globalisation de revenus
PP206Suppression des droits de succession
PP207Taux d'impôts des sociétés unique à 15 % avec suppression de certaines niches fiscales (intérêts notionnels, …)
PP301Revalorisation de 100 € mensuels des basses pensions (-1300 €/mois)
PP302Chèque Sport pour les jeunes de 250€ par an pour favoriser la santé et le bien-être
PP303Augmentation du budget de la Justice - volets emplois/salaires & frais de fonctionnement
PP304Augmentation du budget de la Police - volets emplois/salaires & frais de fonctionnement
PP305Augmentation du budget de la Police - volet investissements
PP306Augmentation du budget de la Sûreté de l'Etat - volets emplois/salaires & frais de fonctionnement
PP307Augmentation du budget de la Sûreté de l'Etat - volet investissements
PP308Augmentation du budget de la Défense d'environ 0,1% du PIB chaque année pour atteindre la norme OTAN
PP401Prolongation de 4 réacteurs nucléaires en plus de l'évolution prévue des capacités des centrales au gaz et des énergies renouvelables
PS
PS101Rembourser intégralement les consultations et visites à domicile des médecins généralistes pour tout le monde
PS102Rembourser intégralement les consultations de dentisterie générale pour les adultes
PS103Fournir un repas chaud gratuit à tous les élèves fréquentant l’enseignement maternel et fondamental en Fédération Wallonie-Bruxelles
PS104Supprimer la limitation dans le temps des allocations d’insertion
PS105Ramener à 65 ans l’âge légal de la pension
PS106Modifier les critères permettant de partir en pension anticipée, les ramenant à 60 ans et 40 années de condition de carrière
PS107Octroyer une indemnité aux travailleurs indépendants dès le premier jour de maladie
PS201Réduire la TVA sur l’électricité de 21% à 6%
PS202Amener à 1.500 euros net par mois les pensions minimales (en cas de carrière complète)
PS203Augmentation des allocations sociales au seuil de pauvreté
PS301Recruter 3.000 policiers supplémentaires
PS302Augmenter structurellement les moyens de la Justice - recrutement et frais de personnel
PS303Augmenter structurellement les moyens de la Justice - aide juridique
PS304Augmenter structurellement les moyens de la Justice - infrastructure
PS305Augmenter structurellement la dotation de la SNCB - investissement
PS306Augmenter structurellement la dotation d'Infrabel - investissement
PS307Augmenter structurellement la dotation de la SNCB et d’Infrabel - recrutement de personnel, digitalisation et politique tarifaire
PS401Adopter un programme de rénovation énergétique des logements bruxellois et wallons
PS501Imposer une globalisation des revenus
PS502Stock-options : taxation de la valeur sous-jacente des actions 
PS503Lutter contre la fraude fiscale
PS504Renforcement de l'Inspection Spéciale des Impôts dans le cadre de la lutte contre la fraude fiscale
PVDA-PTB
PVDA-PTB101Terugbrengen van de pensioenleeftijd van 67 naar 65 jaar | Retour de l'âge légal de la pension de 67 à 65 ans
PVDA-PTB201Goedkopere geneesmiddelen via het kiwimodel | Les médicaments hors brevet moins chers via le modèle kiwi
PVDA-PTB301Gratis naar de huisarts | Consultation gratuite chez le généraliste
sp.a
sp.a101Verhoging minimumpensioenen
sp.a102Vervroegd pensioen is mogelijk vanaf 42 jaar loopbaan zonder leeftijdsvoorwaarde; invoering pensioenbonus voor wie langer dan 42 jaar werkt.
sp.a103Geleidelijke verhoging vervangingsratio voor alleenstaande pensioenen
sp.a104Verhoging van het plafond werknemerspensioen
sp.a105Hervorming fiscale ondersteuning derde pijler
sp.a106Verhoging solidariteitsbijdrage van de hoogste pensioenen
sp.a201Terugbetaling eerstelijnspsychologie
sp.a202Verhoogde terugbetaling tandzorg, brillen, lenzen en hoorapparaten
sp.a203Gratis eerste lijn
sp.a204Extra personeel in de zorg
sp.a205Efficiëntiewinsten gezondheidszorg
sp.a206Wegwerken wachtlijst jeugdhulp en pleegzorg
sp.a207Maximumfactuur in de residentiele ouderenzorg
sp.a208Wegwerken achterstand zorgzwaartefinanciering
sp.a209Achterstand wegwerken in de thuiszorg
sp.a210Wegwerken achterstand Persoonsvolgende Financiering
sp.a211Meer inzetten op preventief gezondheidsbeleid: naar inzet van 200 miljoen.
sp.a212Gratis kinderopvang voor 1 dag per week in eerste levensjaar en 2 dagen per week vanaf het tweede levensjaar
sp.a301Optrekken belastingvrije som in de personenbelasting
sp.a302Fiscale werkbonus verhogen
sp.a303Verlaging werkgeversbijdrage op lage lonen, gekoppeld aan optrekken van het minimumloon
sp.a304Verhogen loonmarge door aanpassing wet van '96
sp.a305Verhoging van het minimumloon via sociaal overleg, parallel met verlaging van de werkgeversbijdrage
sp.a306Aanpassing sociale werkbonus
sp.a307Structurele loonlastenverlaging gericht op de laagste lonen
sp.a401Verlaging transactiekosten bij aankoop gezinswoning: afschaffing registratierechten
sp.a402Verlaging transactiekosten bij aankoop gezinswoning: uitdoving woonbonus
sp.a403BTW op elektriciteit verlagen van 21% naar 6%
sp.a404Uitbreiding sociaal tarief elektriciteit en aardgas
sp.a405Extra investeringen in sociale huisvesting
sp.a501Inkomsten uit financieel vermogen in grondslag personenbelasting
sp.a502Voordelen alle aard worden gewaardeerd tegen werkelijke waarde (excl. salariswagens): stockoptions, onroerend goed
sp.a503Kaaimantaks uitbreiden
sp.a504Verbreding belastbare basis multinationals in vennootschapsbelasting
sp.a505Terugbetaling van de professionele diesel afschaffen
sp.a506Afschaffen fiscale bevoordeling salariswagens en tankkaarten:personenbelasting
sp.a507Afschaffen fiscale bevoordeling salariswagens en tankkaarten: werknemersbijdragen
sp.a508Afschaffen fiscale bevoordeling salariswagens en tankkaarten: werkgeversbijdragen
sp.a509Spitsheffing op snelwegen rond Brussel (GEN zone), Antwerpen en Gent
sp.a510Spitsheffing op snelwegen rond Brussel (GEN zone), Antwerpen en Gent: administratiekosten
sp.a511Vermindering uitgaven overheid: personeel en werkingskosten
sp.a512Vermindering uitgaven overheid: investeringen
sp.a513Vermindering uitgaven overheid: subsidies
sp.a514Opvoeren fiscale en sociale fraudebestrijding: BTW
sp.a515Opvoeren fiscale en sociale fraudebestrijding: Personenbelasting
sp.a516Opvoeren fiscale en sociale fraudebestrijding: Vennootschapsbelasting
VB
VB101Verlaging BTW op elektriciteit en gas
VB102Correctere inning BTW
VB103Correctere inning BTW - bijkomende personeelsuitgaven in kader fraudebestrijding
VB104Correctere inning BTW: investering in kader fraudebestrijding
VB105Wegenvignet buitenlands verkeer
VB106Verlagen personenbelasting
VB107Verlagen vennootschapsbelasting
VB108Afschaffing Notionele Intrest Aftrek (NIA)
VB201Beperking werkloosheid in de tijd
VB202Verhogen pensioenen tot € 1500 bij effectieve loopbaan van 40 jaar
VB203Besparen op hoogste ambtenarenpensioenen
VB204Pensioenen buitenland verminderen
VB205Halftijds opvoedersloon
VB206Wachttijd toegang kinderbijslag voor niet-EU-burgers
VB207Kinderbijslag voor kinderen die in het buitenland verblijven verminderen (in de EU) of stoppen (buiten de EU)
VB208Schrappen voordeel bijdragen voetballers: werkgeversbijdragen
VB209Schrappen voordeel bijdragen voetballers: werknemersbijdragen
VB210Aanpak fiscale en sociale fraude: werkgeversbijdragen
VB211Aanpak fiscale en sociale fraude: personenbelasting en werknemersbijdragen
VB212Aanpak fiscale en sociale fraude: RVA uitkeringen
VB213Aanpak fiscale en sociale fraude - vennootschapsbelasting
VB214Aanpak fiscale en sociale fraude: lonen en aankoop van goederen en diensten
VB215Zorg: Afbouw wachtlijsten en maximumfactuur
VB216Afbouw wachtlijsten sociale woningen voor niet-vreemdelingen
VB217Verhoging minimale sociale uitkeringen tot armoedegrens voor zij die de wachttijd doorlopen hebben
VB301Inburgering en integratie betalend
VB302Schrappen pro-Deoadvocaten asiel
VB303Stoppen islamisering
VB304Minder nood aan sociale woningen
VB305Wachttijd toegang sociale zekerheid en sociale bijstand
VB401Verminderen dotatie monarchie, Senaat en Kamer: lonen en aankoop van goederen en diensten
VB402Verminderen dotatie monarchie, Senaat en Kamer: deel overdrachten naar ivzw's
VB403Verminderen Vlaams Parlement: lonen en aankoop van goederen en diensten
VB404Verminderen Vlaams Parlement- - deel overdracht naar vzw's
VB405Schrappen subsidie krantenbezorging
VB406Schrappen subsidies cultuursector
VB407Schrappen dotatie VRT: deel lonen en werkingskosten
VB408Schrappen dotatie VRT: deel investeringen
VB409Schrappen dotatie VRT: verkoop van goederen en diensten
VB410Besparen administratiekosten vakbonden en ziekenfondsen: lonen en aankopen goederen en diensten
VB501Verkoop overheidsparticipaties
VB502Openhouden 3 nucleaire reactoren, uitfaseren bestaande gascentrales, geen investering in nieuwe gascentrales en bijkomend investeren in zonnepanelen
VB503Veiligheid (politie en justitie): lonen en aankopen goederen en diensten
VB504Mobiliteit en infrastructuur: investering in weginfrastructuur, openbaar vervoer (De Lijn) en fiets- en voetpaden
VB505Mobiliteit en infrastructuur - investering in de NMBS
VB506Onderwijs: scholenbouw, opwaardering TSO - deel investeringen
VB507Onderwijs (scholenbouw, opwaardering TSO): lonen en aankopen goederen en diensten

Effets directs sur la distribution du revenu disponible mensuel moyen des ménages classés par décile de revenu

Différence de revenu disponible par rapport au scénario de référence
Décile de revenu disponible équivalentPart dans la population totale Revenu disponible dans le scénario de référenceEn eurosEn %
1er décile10%1120€
cdH+33€+3,0%
CD&V+67€+6,0%
DéFI+79€+7,0%
Ecolo+96€+8,6%
Groen+98€+8,7%
MR+13€+1,2%
N-VA-13€-1,2%
Open Vld+10€+0,9%
PP-38€-3,4%
PS+95€+8,5%
PVDA-PTB--
sp.a+31€+2,8%
VB+21€+1,9%
2ème décile10%1700€
cdH+45€+2,6%
CD&V+32€+1,9%
DéFI+62€+3,7%
Ecolo+49€+2,9%
Groen+55€+3,2%
MR+39€+2,3%
N-VA+0€+0,0%
Open Vld+24€+1,4%
PP-23€-1,4%
PS+56€+3,3%
PVDA-PTB--
sp.a+69€+4,0%
VB+74€+4,4%
3ème décile10%1956€
cdH+63€+3,2%
CD&V+23€+1,1%
DéFI+110€+5,6%
Ecolo+36€+1,8%
Groen+50€+2,6%
MR+90€+4,6%
N-VA+8€+0,4%
Open Vld+51€+2,6%
PP-31€-1,6%
PS+48€+2,5%
PVDA-PTB--
sp.a+128€+6,5%
VB+118€+6,0%
4ème décile10%2368€
cdH+77€+3,2%
CD&V+23€+1,0%
DéFI+167€+7,0%
Ecolo+40€+1,7%
Groen+63€+2,6%
MR+136€+5,7%
N-VA+12€+0,5%
Open Vld+71€+3,0%
PP-2€-0,1%
PS+34€+1,4%
PVDA-PTB--
sp.a+194€+8,2%
VB+154€+6,5%
5ème décile10%2719€
cdH+84€+3,1%
CD&V+26€+1,0%
DéFI+189€+7,0%
Ecolo+37€+1,4%
Groen+75€+2,8%
MR+152€+5,6%
N-VA+12€+0,4%
Open Vld+87€+3,2%
PP+40€+1,5%
PS+43€+1,6%
PVDA-PTB--
sp.a+223€+8,2%
VB+170€+6,3%
6ème décile10%3154€
cdH+99€+3,1%
CD&V+31€+1,0%
DéFI+213€+6,8%
Ecolo+28€+0,9%
Groen+90€+2,8%
MR+173€+5,5%
N-VA+16€+0,5%
Open Vld+106€+3,4%
PP+92€+2,9%
PS+29€+0,9%
PVDA-PTB--
sp.a+249€+7,9%
VB+199€+6,3%
7ème décile10%3661€
cdH+104€+2,9%
CD&V+33€+0,9%
DéFI+237€+6,5%
Ecolo+24€+0,7%
Groen+99€+2,7%
MR+194€+5,3%
N-VA+22€+0,6%
Open Vld+124€+3,4%
PP+157€+4,3%
PS+20€+0,5%
PVDA-PTB--
sp.a+268€+7,3%
VB+216€+5,9%
8ème décile10%4192€
cdH+107€+2,6%
CD&V+37€+0,9%
DéFI+259€+6,2%
Ecolo-2€-0,1%
Groen+88€+2,1%
MR+213€+5,1%
N-VA+28€+0,7%
Open Vld+143€+3,4%
PP+230€+5,5%
PS+15€+0,3%
PVDA-PTB--
sp.a+272€+6,5%
VB+239€+5,7%
9ème décile10%4811€
cdH+106€+2,2%
CD&V+43€+0,9%
DéFI+276€+5,7%
Ecolo-43€-0,9%
Groen+55€+1,1%
MR+227€+4,7%
N-VA+33€+0,7%
Open Vld+163€+3,4%
PP+335€+7,0%
PS+11€+0,2%
PVDA-PTB--
sp.a+253€+5,3%
VB+257€+5,3%
10ème décile10%6756€
cdH+92€+1,4%
CD&V+43€+0,6%
DéFI+282€+4,2%
Ecolo-154€-2,3%
Groen-83€-1,2%
MR+231€+3,4%
N-VA+43€+0,6%
Open Vld+178€+2,6%
PP+426€+6,3%
PS+10€+0,1%
PVDA-PTB--
sp.a+135€+2,0%
VB+259€+3,8%
Tous les ménages100%3244€
cdH+81€+2,5%
CD&V+36€+1,1%
DéFI+187€+5,8%
Ecolo+11€+0,3%
Groen+59€+1,8%
MR+147€+4,5%
N-VA+16€+0,5%
Open Vld+96€+3,0%
PP+119€+3,7%
PS+36€+1,1%
PVDA-PTB--
sp.a+182€+5,6%
VB+171€+5,3%

-Pas de mesures chiffrées pour ce parti

Effets directs sur la distribution du revenu disponible mensuel moyen des ménages classés selon la position socioéconomique

Différence de revenu disponible par rapport au scénario de référence
Position socioéconomique de la personne ayant le revenu brut le plus élevé dans le ménagePart dans la population totale Revenu disponible dans le scénario de référenceEn eurosEn %
Salarié ou fonctionnaire51%4150€
cdH+114€+2,8%
CD&V+45€+1,1%
DéFI+235€+5,7%
Ecolo-19€-0,5%
Groen+85€+2,0%
MR+192€+4,6%
N-VA+22€+0,5%
Open Vld+127€+3,1%
PP+160€+3,9%
PS+11€+0,3%
PVDA-PTB--
sp.a+229€+5,5%
VB+225€+5,4%
Indépendant8%3927€
cdH+83€+2,1%
CD&V+22€+0,6%
DéFI+202€+5,1%
Ecolo+92€+2,3%
Groen+10€+0,3%
MR+165€+4,2%
N-VA+24€+0,6%
Open Vld+102€+2,6%
PP+192€+4,9%
PS+22€+0,6%
PVDA-PTB--
sp.a+206€+5,2%
VB+205€+5,2%
Pensionné30%2161€
cdH+41€+1,9%
CD&V+8€+0,4%
DéFI+133€+6,2%
Ecolo+10€+0,5%
Groen+11€+0,5%
MR+110€+5,1%
N-VA+14€+0,6%
Open Vld+71€+3,3%
PP+98€+4,5%
PS+61€+2,8%
PVDA-PTB--
sp.a+152€+7,0%
VB+127€+5,9%
Allocataire ONEM4%1566€
cdH+36€+2,3%
CD&V+66€+4,2%
DéFI+47€+3,0%
Ecolo+79€+5,1%
Groen+88€+5,6%
MR+24€+1,6%
N-VA-59€-3,8%
Open Vld+14€+0,9%
PP-51€-3,3%
PS+78€+5,0%
PVDA-PTB--
sp.a+36€+2,3%
VB+35€+2,2%
Bénéficiaire d’indemnités AMI4%1821€
cdH+32€+1,8%
CD&V+17€+0,9%
DéFI+57€+3,1%
Ecolo+23€+1,3%
Groen+23€+1,3%
MR+36€+2,0%
N-VA+20€+1,1%
Open Vld+29€+1,6%
PP-65€-3,6%
PS+16€+0,9%
PVDA-PTB--
sp.a+49€+2,7%
VB+49€+2,7%
Revenu d'intégration ou aide financière3%1271€
cdH+46€+3,6%
CD&V+182€+14,3%
DéFI+271€+21,4%
Ecolo+224€+17,6%
Groen+225€+17,7%
MR+14€+1,1%
N-VA+11€+0,9%
Open Vld+3€+0,3%
PP-75€-5,9%
PS+226€+17,8%
PVDA-PTB--
sp.a+19€+1,5%
VB-53€-4,2%
Autre position socioéconomique1%724€
cdH+20€+2,8%
CD&V+2€+0,3%
DéFI+12€+1,7%
Ecolo-2€-0,2%
Groen+86€+11,9%
MR+10€+1,4%
N-VA+6€+0,8%
Open Vld+6€+0,8%
PP-93€-12,9%
PS+1€+0,2%
PVDA-PTB--
sp.a+2€+0,3%
VB+50€+6,9%
Tous les ménages100%3244€
cdH+81€+2,5%
CD&V+36€+1,1%
DéFI+187€+5,8%
Ecolo+11€+0,3%
Groen+59€+1,8%
MR+147€+4,5%
N-VA+16€+0,5%
Open Vld+96€+3,0%
PP+119€+3,7%
PS+36€+1,1%
PVDA-PTB--
sp.a+182€+5,6%
VB+171€+5,3%

-Pas de mesures chiffrées pour ce parti

Effets directs sur la distribution du revenu disponible mensuel moyen des ménages classés selon la composition du ménage

Différence de revenu disponible par rapport au scénario de référence
Composition du ménagePart dans la population totale Revenu disponible dans le scénario de référenceEn eurosEn %
Homme isolé 16%1853€
cdH+33€+1,8%
CD&V+24€+1,3%
DéFI+108€+5,8%
Ecolo+12€+0,7%
Groen+33€+1,8%
MR+75€+4,0%
N-VA+1€+0,1%
Open Vld+56€+3,0%
PP+90€+4,9%
PS+34€+1,9%
PVDA-PTB--
sp.a+94€+5,1%
VB+85€+4,6%
Femme isolée18%1665€
cdH+26€+1,6%
CD&V+16€+0,9%
DéFI+95€+5,7%
Ecolo+12€+0,7%
Groen+28€+1,7%
MR+68€+4,1%
N-VA+4€+0,3%
Open Vld+50€+3,0%
PP+66€+4,0%
PS+29€+1,7%
PVDA-PTB--
sp.a+88€+5,3%
VB+91€+5,4%
Homme isolé avec enfant(s)2%3852€
cdH+115€+3,0%
CD&V+52€+1,3%
DéFI+214€+5,6%
Ecolo+26€+0,7%
Groen+82€+2,1%
MR+162€+4,2%
N-VA+10€+0,3%
Open Vld+103€+2,7%
PP+71€+1,8%
PS+35€+0,9%
PVDA-PTB--
sp.a+197€+5,1%
VB+184€+4,8%
Femme isolée avec enfant(s)8%2969€
cdH+87€+2,9%
CD&V+69€+2,3%
DéFI+157€+5,3%
Ecolo+60€+2,0%
Groen+113€+3,8%
MR+113€+3,8%
N-VA-0€+0,0%
Open Vld+69€+2,3%
PP-20€-0,7%
PS+53€+1,8%
PVDA-PTB--
sp.a+150€+5,0%
VB+126€+4,3%
Couple sans enfant(s)26%3248€
cdH+73€+2,3%
CD&V+19€+0,6%
DéFI+199€+6,1%
Ecolo-7€-0,2%
Groen+27€+0,8%
MR+164€+5,0%
N-VA+26€+0,8%
Open Vld+103€+3,2%
PP+176€+5,4%
PS+53€+1,6%
PVDA-PTB--
sp.a+199€+6,1%
VB+180€+5,5%
Couple avec enfant(s)27%4991€
cdH+142€+2,8%
CD&V+59€+1,2%
DéFI+282€+5,7%
Ecolo+10€+0,2%
Groen+102€+2,0%
MR+228€+4,6%
N-VA+27€+0,5%
Open Vld+146€+2,9%
PP+161€+3,2%
PS+18€+0,4%
PVDA-PTB--
sp.a+282€+5,6%
VB+270€+5,4%
Autre type de ménage3%4463€
cdH+145€+3,3%
CD&V+61€+1,4%
DéFI+263€+5,9%
Ecolo+32€+0,7%
Groen+106€+2,4%
MR+189€+4,2%
N-VA+25€+0,6%
Open Vld+127€+2,9%
PP+105€+2,3%
PS+58€+1,3%
PVDA-PTB--
sp.a+245€+5,5%
VB+230€+5,1%
Tous les ménages100%3244€
cdH+81€+2,5%
CD&V+36€+1,1%
DéFI+187€+5,8%
Ecolo+11€+0,3%
Groen+59€+1,8%
MR+147€+4,5%
N-VA+16€+0,5%
Open Vld+96€+3,0%
PP+119€+3,7%
PS+36€+1,1%
PVDA-PTB--
sp.a+182€+5,6%
VB+171€+5,3%

-Pas de mesures chiffrées pour ce parti

Effets directs sur la distribution du revenu disponible mensuel moyen des ménages classés par décile de revenu

Différences en euros et en % par rapport au scénario de référence

loading...
loading...
loading...
loading...
loading...
loading...
loading...
loading...
loading...
loading...
loading...
loading...
loading...
loading...
loading...
loading...
loading...
loading...
loading...
loading...
loading...
loading...
loading...
loading...
loading...
loading...

Effets directs sur la distribution du revenu disponible mensuel moyen des ménages classés selon la position socioéconomique

Différences en euros et en % par rapport au scénario de référence

loading...
loading...
loading...
loading...
loading...
loading...
loading...
loading...
loading...
loading...
loading...
loading...
loading...
loading...
loading...
loading...
loading...
loading...
loading...
loading...
loading...
loading...
loading...
loading...
loading...
loading...

Effets directs sur la distribution du revenu disponible mensuel moyen des ménages classés selon la composition du ménage

Différences en euros et en % par rapport au scénario de référence

loading...
loading...
loading...
loading...
loading...
loading...
loading...
loading...
loading...
loading...
loading...
loading...
loading...
loading...
loading...
loading...
loading...
loading...
loading...
loading...
loading...
loading...
loading...
loading...
loading...
loading...

Effets directs sur la distribution du revenu disponible mensuel moyen des ménages classés par décile de revenu

Gagnants et perdants en %
Décile de revenu disponible équivalentPart dans la population totaleGagnantsAucun impactPerdants
1er décile10%
cdH39,1%58,3%2,6%
CD&V60,3%39,6%0,1%
DéFI37,7%61,6%0,7%
Ecolo67,6%31,5%0,9%
Groen67,3%32,6%0,1%
MR16,5%82,5%0,9%
N-VA17,8%74,6%7,6%
Open Vld13,0%87,0%0,0%
PP26,2%32,8%41,0%
PS56,0%44,0%0,0%
PVDA-PTB---
sp.a34,0%59,2%6,8%
VB55,7%31,4%12,8%
2ème décile10%
cdH57,6%41,8%0,6%
CD&V43,6%56,3%0,1%
DéFI57,1%42,1%0,8%
Ecolo45,4%53,5%1,0%
Groen44,1%55,3%0,7%
MR49,2%49,7%1,1%
N-VA30,8%63,4%5,8%
Open Vld41,7%58,3%0,0%
PP40,8%7,4%51,8%
PS40,1%59,7%0,2%
PVDA-PTB---
sp.a62,5%35,9%1,7%
VB66,4%29,6%4,0%
3ème décile10%
cdH87,1%12,5%0,4%
CD&V39,4%60,3%0,3%
DéFI86,0%13,2%0,8%
Ecolo36,2%62,5%1,3%
Groen39,5%59,5%1,0%
MR83,4%15,7%0,9%
N-VA22,8%73,1%4,1%
Open Vld78,2%21,8%0,0%
PP29,9%13,7%56,3%
PS34,5%65,2%0,4%
PVDA-PTB---
sp.a88,6%10,0%1,4%
VB88,3%8,7%2,9%
4ème décile10%
cdH90,5%9,2%0,3%
CD&V48,8%51,0%0,2%
DéFI90,9%8,7%0,4%
Ecolo42,0%56,2%1,8%
Groen48,5%50,0%1,5%
MR89,3%10,1%0,6%
N-VA30,0%64,9%5,1%
Open Vld87,2%12,8%0,0%
PP56,1%6,7%37,2%
PS27,2%72,6%0,3%
PVDA-PTB---
sp.a91,4%7,1%1,5%
VB91,0%6,2%2,8%
5ème décile10%
cdH94,5%5,3%0,2%
CD&V59,8%40,0%0,2%
DéFI95,7%4,1%0,2%
Ecolo49,1%47,8%3,1%
Groen57,8%39,5%2,8%
MR94,5%5,2%0,2%
N-VA49,2%45,6%5,1%
Open Vld93,7%6,3%0,0%
PP65,6%6,0%28,4%
PS27,5%72,3%0,2%
PVDA-PTB---
sp.a93,3%4,0%2,6%
VB94,8%3,0%2,2%
6ème décile10%
cdH98,9%0,9%0,1%
CD&V72,9%26,9%0,2%
DéFI99,3%0,7%0,0%
Ecolo44,5%50,5%5,0%
Groen69,1%26,4%4,5%
MR98,7%1,2%0,1%
N-VA63,7%31,4%4,9%
Open Vld98,4%1,6%0,0%
PP76,1%2,1%21,8%
PS22,7%77,2%0,1%
PVDA-PTB---
sp.a94,9%0,8%4,2%
VB97,5%0,5%2,0%
7ème décile10%
cdH99,5%0,5%0,1%
CD&V81,0%18,8%0,2%
DéFI99,7%0,3%0,0%
Ecolo42,4%51,5%6,2%
Groen76,3%18,3%5,4%
MR99,5%0,5%0,0%
N-VA77,2%14,7%8,2%
Open Vld99,3%0,7%0,0%
PP84,2%1,4%14,4%
PS15,9%84,0%0,1%
PVDA-PTB---
sp.a94,8%0,4%4,8%
VB96,2%1,6%2,1%
8ème décile10%
cdH99,8%0,2%0,1%
CD&V86,2%13,6%0,2%
DéFI99,9%0,1%0,0%
Ecolo37,1%52,4%10,6%
Groen77,0%13,3%9,7%
MR99,8%0,2%0,0%
N-VA84,2%8,4%7,5%
Open Vld99,7%0,3%0,0%
PP91,7%0,8%7,5%
PS12,1%87,9%0,1%
PVDA-PTB---
sp.a91,5%0,3%8,2%
VB96,5%1,8%1,7%
9ème décile10%
cdH99,8%0,1%0,1%
CD&V90,5%9,4%0,1%
DéFI99,9%0,1%0,0%
Ecolo28,9%53,2%17,9%
Groen73,9%9,3%16,9%
MR99,9%0,1%0,0%
N-VA92,1%2,4%5,6%
Open Vld99,9%0,1%0,0%
PP96,5%0,2%3,3%
PS9,4%90,6%0,0%
PVDA-PTB---
sp.a85,0%0,4%14,7%
VB96,6%0,2%3,1%
10ème décile10%
cdH99,2%0,7%0,1%
CD&V89,2%10,6%0,2%
DéFI99,2%0,8%0,0%
Ecolo16,1%45,9%38,0%
Groen51,7%10,6%37,7%
MR99,2%0,8%0,0%
N-VA92,4%3,0%4,6%
Open Vld99,2%0,8%0,0%
PP90,6%0,1%9,3%
PS8,1%91,8%0,0%
PVDA-PTB---
sp.a65,5%1,1%33,4%
VB95,9%0,5%3,6%
Tous les ménages100%
cdH86,6%12,9%0,4%
CD&V67,2%32,6%0,2%
DéFI86,5%13,2%0,3%
Ecolo40,9%50,5%8,6%
Groen60,5%31,5%8,0%
MR83,0%16,6%0,4%
N-VA56,0%38,1%5,8%
Open Vld81,0%19,0%0,0%
PP65,8%7,1%27,1%
PS25,3%74,5%0,1%
PVDA-PTB---
sp.a80,2%11,9%7,9%
VB87,9%8,3%3,8%

-Pas de mesures chiffrées pour ce parti

Effets directs sur la distribution du revenu disponible mensuel moyen des ménages classés selon la position socioéconomique

Gagnants et perdants en %
Position socioéconomique de la personne ayant le revenu brut le plus élevé dans le ménagePart dans la population totaleGagnantsAucun impactPerdants
Salarié ou fonctionnaire51%
cdH98,9%0,8%0,2%
CD&V98,2%1,7%0,1%
DéFI95,8%3,9%0,3%
Ecolo44,6%40,5%14,9%
Groen85,9%0,0%14,0%
MR95,2%4,5%0,3%
N-VA72,2%23,5%4,3%
Open Vld93,4%6,6%0,0%
PP73,1%2,0%24,9%
PS13,2%86,6%0,1%
PVDA-PTB---
sp.a86,8%1,0%12,2%
VB95,1%2,4%2,4%
Indépendant8%
cdH91,0%5,9%3,0%
CD&V48,8%50,8%0,5%
DéFI84,8%14,2%1,0%
Ecolo61,2%30,7%8,1%
Groen36,3%56,5%7,2%
MR84,2%14,6%1,2%
N-VA60,2%37,8%2,0%
Open Vld80,1%19,9%0,0%
PP70,0%4,0%26,0%
PS18,2%81,7%0,1%
PVDA-PTB---
sp.a79,8%13,5%6,7%
VB86,0%12,4%1,5%
Pensionné30%
cdH82,6%17,3%0,1%
CD&V22,6%77,2%0,2%
DéFI83,3%16,7%0,0%
Ecolo22,3%76,8%0,9%
Groen22,3%77,0%0,8%
MR82,4%17,6%0,0%
N-VA41,5%51,4%7,1%
Open Vld81,6%18,4%0,0%
PP71,2%8,6%20,1%
PS36,3%63,6%0,1%
PVDA-PTB---
sp.a86,7%11,5%1,8%
VB86,6%10,1%3,3%
Allocataire ONEM4%
cdH36,2%63,2%0,6%
CD&V68,2%31,6%0,2%
DéFI37,3%62,0%0,8%
Ecolo70,9%28,3%0,7%
Groen71,5%28,1%0,4%
MR29,3%69,5%1,2%
N-VA26,0%43,0%31,0%
Open Vld19,9%80,1%0,0%
PP17,1%30,2%52,7%
PS70,3%29,4%0,2%
PVDA-PTB---
sp.a35,5%62,2%2,3%
VB70,6%15,9%13,5%
Bénéficiaire d’indemnités AMI4%
cdH41,6%57,8%0,5%
CD&V22,5%77,4%0,1%
DéFI49,6%49,8%0,6%
Ecolo24,3%74,9%0,7%
Groen24,0%75,4%0,6%
MR39,9%58,8%1,3%
N-VA9,8%88,0%2,2%
Open Vld37,3%62,7%0,0%
PP10,5%6,8%82,8%
PS16,9%83,0%0,1%
PVDA-PTB---
sp.a44,2%54,3%1,5%
VB46,3%51,5%2,2%
Revenu d'intégration ou aide financière3%
cdH29,6%69,9%0,4%
CD&V97,8%2,2%0,0%
DéFI96,6%3,4%0,0%
Ecolo97,8%2,0%0,3%
Groen97,9%1,8%0,3%
MR19,8%80,0%0,1%
N-VA21,0%77,8%1,1%
Open Vld17,6%82,4%0,0%
PP21,7%58,3%20,0%
PS98,1%1,8%0,2%
PVDA-PTB---
sp.a22,4%76,9%0,7%
VB72,2%1,6%26,1%
Autre position socioéconomique1%
cdH87,9%12,1%0,0%
CD&V4,4%95,6%0,0%
DéFI5,8%94,2%0,0%
Ecolo4,0%94,9%1,1%
Groen86,5%12,7%0,8%
MR5,8%94,2%0,0%
N-VA4,9%94,8%0,2%
Open Vld5,8%94,2%0,0%
PP17,6%2,9%79,5%
PS1,4%98,6%0,0%
PVDA-PTB---
sp.a6,1%12,0%81,8%
VB15,6%83,9%0,5%
Tous les ménages100%
cdH86,6%12,9%0,4%
CD&V67,2%32,6%0,2%
DéFI86,5%13,2%0,3%
Ecolo40,9%50,5%8,6%
Groen60,5%31,5%8,0%
MR83,0%16,6%0,4%
N-VA56,0%38,1%5,8%
Open Vld81,0%19,0%0,0%
PP65,8%7,1%27,1%
PS25,3%74,5%0,1%
PVDA-PTB---
sp.a80,2%11,9%7,9%
VB87,9%8,3%3,8%

-Pas de mesures chiffrées pour ce parti

Effets directs sur la distribution du revenu disponible mensuel moyen des ménages classés selon la composition du ménage

Gagnants et perdants en %
Composition du ménagePart dans la population totaleGagnantsAucun impactPerdants
Homme isolé 16%
cdH75,6%23,9%0,5%
CD&V58,1%41,8%0,1%
DéFI81,4%18,6%0,0%
Ecolo32,6%62,1%5,2%
Groen55,4%39,7%4,9%
MR74,6%25,4%0,0%
N-VA46,6%47,4%6,0%
Open Vld71,8%28,2%0,0%
PP62,7%15,1%22,2%
PS25,9%74,1%0,0%
PVDA-PTB---
sp.a73,2%20,9%5,9%
VB81,9%13,4%4,7%
Femme isolée18%
cdH73,5%26,3%0,3%
CD&V40,4%59,5%0,0%
DéFI77,5%22,5%0,0%
Ecolo26,8%70,5%2,8%
Groen40,2%57,2%2,5%
MR72,5%27,5%0,0%
N-VA33,9%61,1%5,0%
Open Vld69,6%30,4%0,0%
PP60,3%15,1%24,6%
PS21,7%78,3%0,0%
PVDA-PTB---
sp.a72,6%23,8%3,6%
VB80,0%17,6%2,4%
Homme isolé avec enfant(s)2%
cdH91,9%7,7%0,3%
CD&V86,1%13,4%0,5%
DéFI91,0%9,0%0,0%
Ecolo52,3%36,1%11,6%
Groen77,0%11,8%11,2%
MR87,5%12,5%0,0%
N-VA66,7%26,5%6,8%
Open Vld84,0%16,0%0,0%
PP57,1%3,5%39,5%
PS25,1%74,6%0,3%
PVDA-PTB---
sp.a82,6%7,4%10,0%
VB90,4%5,3%4,3%
Femme isolée avec enfant(s)8%
cdH81,9%17,7%0,5%
CD&V86,6%13,0%0,3%
DéFI82,6%17,4%0,0%
Ecolo59,2%34,0%6,8%
Groen81,7%12,1%6,2%
MR74,4%25,6%0,0%
N-VA43,5%50,1%6,5%
Open Vld69,5%30,6%0,0%
PP36,0%6,3%57,7%
PS36,4%63,2%0,4%
PVDA-PTB---
sp.a77,9%16,5%5,7%
VB84,8%8,2%7,0%
Couple sans enfant(s)26%
cdH92,1%7,6%0,3%
CD&V53,9%45,8%0,2%
DéFI90,3%9,7%0,0%
Ecolo35,2%56,3%8,5%
Groen47,6%44,1%8,2%
MR89,3%10,7%0,0%
N-VA61,5%31,9%6,6%
Open Vld88,4%11,6%0,0%
PP79,7%3,2%17,1%
PS32,7%67,2%0,1%
PVDA-PTB---
sp.a85,1%5,8%9,1%
VB92,2%4,7%3,0%
Couple avec enfant(s)27%
cdH96,6%2,7%0,7%
CD&V93,7%6,2%0,2%
DéFI92,3%6,7%1,0%
Ecolo52,5%33,2%14,3%
Groen80,1%6,8%13,0%
MR90,5%8,1%1,3%
N-VA72,9%21,9%5,2%
Open Vld89,5%10,5%0,0%
PP67,6%1,8%30,6%
PS16,2%83,7%0,2%
PVDA-PTB---
sp.a84,6%4,2%11,2%
VB92,9%3,5%3,6%
Autre type de ménage3%
cdH93,3%6,1%0,6%
CD&V84,6%15,1%0,3%
DéFI90,7%8,5%0,8%
Ecolo58,2%29,2%12,6%
Groen75,0%13,2%11,7%
MR86,6%12,4%1,0%
N-VA62,6%29,9%7,5%
Open Vld84,5%15,5%0,0%
PP62,6%3,9%33,5%
PS35,2%64,6%0,2%
PVDA-PTB---
sp.a83,6%7,6%8,9%
VB90,7%4,2%5,1%
Tous les ménages100%
cdH86,6%12,9%0,4%
CD&V67,2%32,6%0,2%
DéFI86,5%13,2%0,3%
Ecolo40,9%50,5%8,6%
Groen60,5%31,5%8,0%
MR83,0%16,6%0,4%
N-VA56,0%38,1%5,8%
Open Vld81,0%19,0%0,0%
PP65,8%7,1%27,1%
PS25,3%74,5%0,1%
PVDA-PTB---
sp.a80,2%11,9%7,9%
VB87,9%8,3%3,8%

-Pas de mesures chiffrées pour ce parti

Effets directs sur la distribution du revenu disponible mensuel moyen des ménages classés par décile de revenu

loading...
loading...
loading...
loading...
loading...
loading...
loading...
loading...
loading...
loading...
loading...
loading...
loading...

Effets directs sur la distribution du revenu disponible mensuel moyen des ménages classés selon la position socioéconomique

loading...
loading...
loading...
loading...
loading...
loading...
loading...
loading...
loading...
loading...
loading...
loading...
loading...

Effets directs sur la distribution du revenu disponible mensuel moyen des ménages classés selon la composition du ménage

loading...
loading...
loading...
loading...
loading...
loading...
loading...
loading...
loading...
loading...
loading...
loading...
loading...

De quoi s’agit-il ? 

Il s’agit des effets directs des mesures sur la distribution du revenu disponible des ménages en termes nominaux. Les effets sont exprimés en différence de revenu disponible mensuel moyen, en euros ou en pour cent, par rapport au scénario de référence. Le scénario de référence correspond à la situation socioéconomique avant introduction des mesures. Le pourcentage de ménages qui voient leur revenu disponible augmenter ou diminuer sous l’effet des mesures est également donné.

Les résultats, calculés avec le modèle EXPEDITION, sont présentés par décile de revenu et selon la position socioéconomique ou la composition du ménage. Pour plus d’informations sur ce modèle, consultez le Working Paper qui y est consacré.

Définitions

Décile de revenu disponible équivalent : Les ménages sont répartis en 10 classes de taille égale en fonction de leur revenu (du plus faible au plus élevé). Chaque classe représente 10% des ménages et est appelée décile. Le premier décile regroupe les ménages percevant les 10% des revenus les plus faibles, tandis que le dixième décile regroupe les ménages avec les 10% des revenus les plus élevés. Le classement est fait sur base du revenu disponible équivalent des ménages. Les revenus rapportés dans les tableaux correspondent par contre, dans tous les cas, au revenu disponible. Le revenu disponible équivalent est le revenu disponible d’un ménage divisé par la valeur de son échelle d'équivalence. L'échelle d’équivalence est un facteur qui exprime les économies d’échelle liées à la gestion d’un ménage commun, ainsi que les besoins - supposés - moins importants des enfants par rapport à ceux des adultes. L'échelle d’équivalence utilisée est l'échelle d'équivalence modifiée de l'OCDE où chaque membre du ménage se voit attribuer un poids: 1 pour le premier membre, 0,5 pour chaque autre membre âgé de 14 ans et plus et 0,3 pour chaque membre de moins de 14 ans. En divisant le revenu disponible par la valeur de l'échelle d'équivalence, le revenu nominal est ramené au niveau de bien-être d'un ménage d’une personne. De cette manière, il est possible de comparer entre eux les revenus de ménages de taille et de composition différentes. Ce concept de revenu est également appelé le revenu standardisé.

Gagnants et perdants : Le pourcentage de ménages qui voient leur revenu disponible augmenter (gagnants) ou diminuer (perdants) de plus de cinq euros par mois sous l’effet des mesures proposées.

Revenu disponible : Les revenus dont un ménage dispose au cours d'un mois soit pour consommer, soit pour épargner. Pour calculer ce revenu, on additionne d’abord, pour l’ensemble des membres du ménage, les éventuels revenus bruts du travail, les prestations brutes de sécurité sociale (comme les pensions, les allocations de chômage, les indemnités maladie-invalidité et les allocations d'aide sociale) et les allocations familiales. Le revenu disponible est obtenu après déduction des cotisations de sécurité sociale et de l’impôt des personnes physiques finalement dû. Le chiffrage est basé sur des données administratives. Les informations sur les revenus de la propriété sont très incomplètes dans les données utilisées et ne sont donc pas pris en compte dans le concept de revenu disponible.

Scénario de référence : La situation socioéconomique avant introduction des mesures proposées. Les règles de calcul des prestations, cotisations et retenues et de l'impôt des personnes physiques en vigueur au 1er janvier 2019 sont appliquées pour déterminer les revenus des membres d’un ménage privé. Un ménage privé regroupe les individus qui partagent un même lieu de résidence et décident conjointement de la majeure partie de leurs dépenses. Dans cet exercice, ce concept correspond à ce qui est connu comme « ménage privé » dans les sources administratives. Les ménages privés sont les ménages qui partagent la même adresse et qui ne sont pas reconnus comme collectifs. Les ménages collectifs, quant à eux, regroupent les communautés religieuses, les maisons de soins et de repos, les orphelinats, les logements pour étudiants ou travailleurs, les institutions hospitalières ou de soins et les prisons. Les membres d’un ménage privé ne présentent pas nécessairement un lien de parenté. Un ménage privé peut être composé de plusieurs noyaux familiaux et inclure plus d’un ménage fiscal.

Définitions

Allocataire ONEM : La personne reçoit une allocation de chômage, une allocation dans le régime avec complément d’entreprise, une allocation durant une période de crédit-temps ou d’interruption de carrière ou une allocation d’activation à charge de l’ONEM.

Autre position socioéconomique : La personne reçoit des revenus ou prestations qui ne sont pas classés dans une autre catégorie et qui font partie des sources de revenu disponible. Il s’agit d'allocations familiales et d'indemnités pour accident de travail ou maladie professionnelle.

Bénéficiaire d’indemnités AMI : La personne reçoit une allocation durant une période d’incapacité de travail primaire ou d’invalidité, soit dans le régime des travailleurs salariés, soit dans celui des indépendants. Les indemnités en cas de maladie durant une période avec salaire garanti ne sont pas reprises dans cette rubrique. De même, les indemnités en cas d’accident du travail ou de maladie professionnelle ne relèvent pas de cette notion de revenu. Les bénéficiaires d’une indemnité pour accident du travail ou maladie professionnelle sont repris dans la rubrique « autres » revenus.

Gagnants et perdants : Le pourcentage de ménages qui voient leur revenu disponible augmenter (gagnants) ou diminuer (perdants) de plus de cinq euros par mois sous l’effet des mesures proposées.

Indépendant : La personne paie des cotisations en tant qu’indépendant.

Pensionné : La personne reçoit une pension de retraite ou de survie dans le régime des travailleurs salariés, des indépendants ou de la fonction publique. Les bénéficiaires d’une allocation du régime de chômage avec complément d’entreprise, que l’on appelait antérieurement la prépension, ne relèvent pas de ce groupe mais bien des allocataires ONEM.

Position socioéconomique de la personne ayant le revenu brut le plus élevé dans le ménage : La position socioéconomique est déterminée sur base de la source du revenu brut le plus élevé au sein du ménage et est un indicateur de la position socioéconomique du ménage dans son ensemble.

Revenu d'intégration ou aide financière : La personne reçoit une allocation soumise à un examen des ressources, que cette personne soit porteuses ou non d’un handicap. Les allocations suivantes sont simulées : le revenu d’intégration et le revenu d’intégration équivalent, l’allocation de remplacement de revenus (ARR), l’allocation d’intégration (AI), la garantie de revenus aux personnes âgées (GRAPA) et le revenu garanti aux personnes âgées et l'intervention d’aide aux personnes âgées (APA). Pour l'APA, les règles de calcul pour les trois régions sont appliquées selon le régime fédéral antérieur, avec les paramètres exprimés en prix au 1er janvier 2019.

Revenu disponible : Les revenus dont un ménage dispose au cours d'un mois soit pour consommer, soit pour épargner. Pour calculer ce revenu, on additionne d’abord, pour l’ensemble des membres du ménage, les éventuels revenus bruts du travail, les prestations brutes de sécurité sociale (comme les pensions, les allocations de chômage, les indemnités maladie-invalidité et les allocations d'aide sociale) et les allocations familiales. Le revenu disponible est obtenu après déduction des cotisations de sécurité sociale et de l’impôt des personnes physiques finalement dû. Le chiffrage est basé sur des données administratives. Les informations sur les revenus de la propriété sont très incomplètes dans les données utilisées et ne sont donc pas pris en compte dans le concept de revenu disponible.

Salarié ou fonctionnaire : La personne travaille comme salarié ou fonctionnaire dans le secteur privé ou public.

Scénario de référence : La situation socioéconomique avant introduction des mesures proposées. Les règles de calcul des prestations, cotisations et retenues et de l'impôt des personnes physiques en vigueur au 1er janvier 2019 sont appliquées pour déterminer les revenus des membres d’un ménage privé. Un ménage privé regroupe les individus qui partagent un même lieu de résidence et décident conjointement de la majeure partie de leurs dépenses. Dans cet exercice, ce concept correspond à ce qui est connu comme « ménage privé » dans les sources administratives. Les ménages privés sont les ménages qui partagent la même adresse et qui ne sont pas reconnus comme collectifs. Les ménages collectifs, quant à eux, regroupent les communautés religieuses, les maisons de soins et de repos, les orphelinats, les logements pour étudiants ou travailleurs, les institutions hospitalières ou de soins et les prisons. Les membres d’un ménage privé ne présentent pas nécessairement un lien de parenté. Un ménage privé peut être composé de plusieurs noyaux familiaux et inclure plus d’un ménage fiscal.

Définitions

Autre type de ménage : Tous les types de ménage qui ne sont pas classés dans une autre catégorie.

Composition du ménage : Les ménages sont classés sur la base des relations entre leurs différents membres. La répartition utilisée ici est basée sur la typologie LIPRO des ménages (LIfestyle PROjections, qui a été développée par l’Institut démographique interdisciplinaire néerlandais).

Couple avec enfant(s) : Ménages composés de deux personnes mariées ou cohabitantes sans lien de parenté, de sexe différent et âgées de 18 ans ou plus et qui ont un ou plusieurs enfants. Les enfants sont les personnes qui ont une relation d’« enfant » ou de « beau-fils » ou « belle-fille » avec la personne de référence, quel que soit leur âge. Dans le cas de parents mariés, les personnes qui n’ont pas de lien de parenté avec la personne de référence et qui sont âgées de moins de 18 ans sont également considérées comme des enfants. Dans le cas de parents cohabitants, les personnes qui n’ont pas de lien de parenté avec la personne de référence et qui ont au moins 15 ans de moins que le partenaire de la personne de référence sont également considérées comme des enfants. La personne de référence du ménage est le membre du ménage qui est habituellement en contact avec l'administration pour les affaires concernant le ménage.

Couple sans enfant(s) : Ménages composés de deux personnes mariées ou cohabitantes sans lien de parenté, de sexe différent et âgées de 18 ans ou plus.

Femme isolée : Ménages composés d'une femme vivant seule.

Femme isolée avec enfant(s) : La personne de référence du ménage est une femme non mariée et non cohabitante qui a un ou plusieurs enfants. La personne de référence du ménage est le membre du ménage qui est habituellement en contact avec l'administration pour les affaires concernant le ménage. Les enfants sont les personnes qui ont une relation d’« enfant » ou de « beau-fils » ou « belle-fille » avec la personne de référence, quel que soit leur âge. Les personnes qui n’ont pas de lien de parenté avec la personne de référence et qui sont âgées de moins de 18 ans sont également considérées comme des enfants.

Gagnants et perdants : Le pourcentage de ménages qui voient leur revenu disponible augmenter (gagnants) ou diminuer (perdants) de plus de cinq euros par mois sous l’effet des mesures proposées.

Homme isolé : Ménages composés d'un homme vivant seul.

Homme isolé avec enfant(s) : La personne de référence du ménage est un homme non marié et non cohabitant qui a un ou plusieurs enfants. La personne de référence du ménage est le membre du ménage qui est habituellement en contact avec l'administration pour les affaires concernant le ménage. Les enfants sont les personnes qui ont une relation d’« enfant » ou de « beau-fils » ou « belle-fille » avec la personne de référence, quel que soit leur âge. Les personnes qui n’ont pas de lien de parenté avec la personne de référence et qui sont âgées de moins de 18 ans sont également considérées comme des enfants.

Revenu disponible : Les revenus dont un ménage dispose au cours d'un mois soit pour consommer, soit pour épargner. Pour calculer ce revenu, on additionne d’abord, pour l’ensemble des membres du ménage, les éventuels revenus bruts du travail, les prestations brutes de sécurité sociale (comme les pensions, les allocations de chômage, les indemnités maladie-invalidité et les allocations d'aide sociale) et les allocations familiales. Le revenu disponible est obtenu après déduction des cotisations de sécurité sociale et de l’impôt des personnes physiques finalement dû. Le chiffrage est basé sur des données administratives. Les informations sur les revenus de la propriété sont très incomplètes dans les données utilisées et ne sont donc pas pris en compte dans le concept de revenu disponible.

Scénario de référence : La situation socioéconomique avant introduction des mesures proposées. Les règles de calcul des prestations, cotisations et retenues et de l'impôt des personnes physiques en vigueur au 1er janvier 2019 sont appliquées pour déterminer les revenus des membres d’un ménage privé. Un ménage privé regroupe les individus qui partagent un même lieu de résidence et décident conjointement de la majeure partie de leurs dépenses. Dans cet exercice, ce concept correspond à ce qui est connu comme « ménage privé » dans les sources administratives. Les ménages privés sont les ménages qui partagent la même adresse et qui ne sont pas reconnus comme collectifs. Les ménages collectifs, quant à eux, regroupent les communautés religieuses, les maisons de soins et de repos, les orphelinats, les logements pour étudiants ou travailleurs, les institutions hospitalières ou de soins et les prisons. Les membres d’un ménage privé ne présentent pas nécessairement un lien de parenté. Un ménage privé peut être composé de plusieurs noyaux familiaux et inclure plus d’un ménage fiscal.

Mesures dont l’impact est pris en compte dans les résultats du modèle – présentation pour les partis sélectionnés

cdH
cdH104Renforcement de la quotité exemptée d'impôt pour enfants à charge
cdH105Allongement de la durée du congé de maternité et de paternité
cdH202Relèvement des plafonds des pensions du 1er pilier
cdH203Individualisation des droits sociaux par la suppression du statut de cohabitant
cdH301Crédit d'impôts pour bas et moyens salaires dirigés vers les indépendants et fonctionnaires
cdH302Renforcement du bonus à l'emploi
cdH303Relèvement de la quotité exonérée d'impôt à 10.000 €
cdH306Augmentation de l'allocation de garantie de revenus pour les travailleurs à temps partiel
cdH412Economie circulaire: Déduction d'impôts partielle du coût de main d'œuvre pour les activités de réparation effectuées
CD&V
CD&V201Verhoging van minimale uitkeringen bij werkloosheid, thematisch verlof, tijdskrediet en loopbaanonderbreking
CD&V202Uitbreiding van de forfaitaire aftrek voor beroepskosten voor werknemers
CD&V203Verlagen van de werknemersbijdragen via het uitbreiden van de werkbonus
CD&V205Verhoging van de minimumpensioenen
CD&V206Verhogen van de inkomensgarantie voor ouderen (IGO)
CD&V207Verhogen van de tegemoetkoming aan gehandicapten
CD&V208Verhogen van het leefloon
CD&V214Verhoging van het vrijgestelde bedrag aan arbeidsinkomen voor personen met een handicap met een integratietegemoetkoming
CD&V301Verdubbeling van het belastingkrediet voor kinderen ten laste
CD&V302Uitbreiding belastingvermindering voor kinderoppas
CD&V303Verhoging toeslag op belastingvrije som voor grootouders en broers/zussen ten laste ouder dan 65 jaar
Défi
Défi101Augmentation de la quotité exonérée d'impôt jusqu'à 13.670 euros (par paliers successifs de 10.000 euros et 12.000 euros)
Défi201Substitution des allocations de remplacement de revenus (personnes handicapées) et revenu d'intégration en une allocation d’un minimum de 1.300 euros
ECOLO
ECOLO105Transformation de l’avantage sur les voitures salaires (volet employé)
ECOLO204Statut simplifié indépendants
ECOLO401Augmentation des allocations les plus basses pour viser un dépassement du seuil de pauvreté
ECOLO502Crédit d'impôt pour les bas salaires
Groen
Groen101Optrekken van de federale sociale minimumuitkeringen tot de armoededrempel
Groen102Terugdringen van de kinderarmoede door een gerichte maatregel voor de armste gezinnen
Groen203Werkbonus versterken voor lage lonen en deeltijds werkenden
Groen301Uitdoven van de ongunstige subsidie van salariswagens: deel personenbelastingen en werknemersbijdragen
Groen303Een belastingkrediet voor alle werknemers dat varieert naargelang de woon-werkafstand (het mobiliteitsbudget)
MR
MR201Relèvement de la quotité de revenus exemptée d'impôt à 13 500 euros avec application des tranches actuelles à l'IPP sur la quotité exemptée
N-VA
N-VA201Beperken van de werkloosheid in de tijd
N-VA202Versterkte degressiviteit van de werkloosheidsuitkering
N-VA203Verhoging van het leefloon voor mensen met een arbeidsverleden
N-VA204Geen nieuwe instroom meer in het stelsel van werkloosheid met bedrijfstoeslag (SWT)
N-VA301Verhoging van de inkomensgarantie voor ouderen (IGO) tot de armoedegrens
N-VA302Verhoging van de pensioenen onder €1.500 voor effectieve loopbanen >= 35 jaar
N-VA303Afbouw belastingvermindering voor hoge pensioenen
N-VA304Verhoging van de minimumpensioenen
N-VA501Verlaging van de personenbelasting door geleidelijke schrapping van de 45%-schijf
Open Vld
Open Vld101Extra netto voor wie werkt of gewerkt heeft.
Open Vld102Eén sociaal statuut voor wie werkt of gewerkt heeft. De pensioenen van zelfstandigen gaan fors omhoog.
Open Vld204We zorgen voor meer én betaalbare kinderopvang, in alle vormen. We verdriedubbelen de fiscale aftrek voor kinderen jonger dan drie jaar.
PP
PP101Limiter le droit à la sécurité sociale pleine et entière à deux ans de résidence préalable et effective
PP102Suppression des droits au revenu d'intégration et aux allocations de chômage pour les étrangers non européens sur le territoire qui constituent une charge déraisonnable pour le pays
PP202Suppression des cotisations sociales pendant deux ans pour les nouveaux indépendants
PP205Réforme de l'IPP: 0% d'impôts sur les premiers 14.000€ de revenus; taux maximum de 40%; suppression de niches fiscales; globalisation de revenus
PP301Revalorisation de 100 € mensuels des basses pensions (-1300 €/mois)
PS
PS107Octroyer une indemnité aux travailleurs indépendants dès le premier jour de maladie
PS202Amener à 1.500 euros net par mois les pensions minimales (en cas de carrière complète)
PS203Augmentation des allocations sociales au seuil de pauvreté
sp.a
sp.a101Verhoging minimumpensioenen
sp.a102Vervroegd pensioen is mogelijk vanaf 42 jaar loopbaan zonder leeftijdsvoorwaarde; invoering pensioenbonus voor wie langer dan 42 jaar werkt.
sp.a103Geleidelijke verhoging vervangingsratio voor alleenstaande pensioenen
sp.a104Verhoging van het plafond werknemerspensioen
sp.a106Verhoging solidariteitsbijdrage van de hoogste pensioenen
sp.a301Optrekken belastingvrije som in de personenbelasting
sp.a302Fiscale werkbonus verhogen
sp.a305Verhoging van het minimumloon via sociaal overleg, parallel met verlaging van de werkgeversbijdrage
sp.a306Aanpassing sociale werkbonus
sp.a506Afschaffen fiscale bevoordeling salariswagens en tankkaarten:personenbelasting
sp.a507Afschaffen fiscale bevoordeling salariswagens en tankkaarten: werknemersbijdragen
VB
VB106Verlagen personenbelasting
VB201Beperking werkloosheid in de tijd
VB202Verhogen pensioenen tot € 1500 bij effectieve loopbaan van 40 jaar
VB203Besparen op hoogste ambtenarenpensioenen
VB205Halftijds opvoedersloon
VB206Wachttijd toegang kinderbijslag voor niet-EU-burgers
VB217Verhoging minimale sociale uitkeringen tot armoedegrens voor zij die de wachttijd doorlopen hebben
VB305Wachttijd toegang sociale zekerheid en sociale bijstand

Effets directs sur l'indice des prix à la consommation et l'indice santé

Différence par rapport au scénario de référence
Indice des prix à la consommation
cdH-0,07pp
CD&V+0,11pp
DéFI-
Ecolo-
Groen+0,79pp
MR-
N-VA-
Open Vld-0,01pp
PP+0,08pp
PS-0,82pp
PVDA-PTB-0,38pp
sp.a-0,91pp
VB-0,63pp
Indice santé
cdH-0,07pp
CD&V+0,12pp
DéFI-
Ecolo-
Groen+0,45pp
MR-
N-VA-
Open Vld-0,01pp
PP+0,08pp
PS-0,88pp
PVDA-PTB-0,41pp
sp.a-0,99pp
VB-0,67pp

-Pas de mesures chiffrées pour ce parti
ppPoint de pourcentage

Effets directs sur l'indice des prix à la consommation pour les ménages classés par quartile de revenu

Quartile de revenuPart dans la population totaleDifférence par rapport au scénario de référence
1er quartile25%
cdH-0,07pp
CD&V+0,09pp
DéFI-
Ecolo-
Groen+1,09pp
MR-
N-VA-
Open Vld-0,00pp
PP+0,08pp
PS-0,93pp
PVDA-PTB-0,43pp
sp.a-1,00pp
VB-0,89pp
2ème quartile25%
cdH-0,07pp
CD&V+0,07pp
DéFI-
Ecolo-
Groen+1,00pp
MR-
N-VA-
Open Vld-0,00pp
PP+0,10pp
PS-0,88pp
PVDA-PTB-0,48pp
sp.a-0,98pp
VB-0,68pp
3ème quartile25%
cdH-0,07pp
CD&V+0,12pp
DéFI-
Ecolo-
Groen+0,57pp
MR-
N-VA-
Open Vld-0,02pp
PP+0,07pp
PS-0,80pp
PVDA-PTB-0,37pp
sp.a-0,90pp
VB-0,61pp
4ème quartile25%
cdH-0,07pp
CD&V+0,14pp
DéFI-
Ecolo-
Groen+0,72pp
MR-
N-VA-
Open Vld-0,02pp
PP+0,07pp
PS-0,77pp
PVDA-PTB-0,32pp
sp.a-0,84pp
VB-0,51pp
Indice des prix à la consommation100%
cdH-0,07pp
CD&V+0,11pp
DéFI-
Ecolo-
Groen+0,79pp
MR-
N-VA-
Open Vld-0,01pp
PP+0,08pp
PS-0,82pp
PVDA-PTB-0,38pp
sp.a-0,91pp
VB-0,63pp

-Pas de mesures chiffrées pour ce parti
ppPoint de pourcentage

Effets directs sur l'indice des prix à la consommation pour les ménages classés selon leur composition

Composition du ménagePart dans la population totaleDifférence par rapport au scénario de référence
Ménage d'une personne34%
cdH-0,08pp
CD&V+0,10pp
DéFI-
Ecolo-
Groen+1,09pp
MR-
N-VA-
Open Vld-0,00pp
PP+0,09pp
PS-0,90pp
PVDA-PTB-0,39pp
sp.a-0,91pp
VB-0,79pp
Deux adultes (ou plus) sans enfants30%
cdH-0,06pp
CD&V+0,14pp
DéFI-
Ecolo-
Groen+1,09pp
MR-
N-VA-
Open Vld-0,00pp
PP+0,11pp
PS-0,77pp
PVDA-PTB-0,45pp
sp.a-0,85pp
VB-0,53pp
Un adulte avec enfant(s)9%
cdH-0,05pp
CD&V+0,14pp
DéFI-
Ecolo-
Groen+0,40pp
MR-
N-VA-
Open Vld-0,01pp
PP+0,03pp
PS-0,91pp
PVDA-PTB-0,30pp
sp.a-1,01pp
VB-0,76pp
Deux adultes (ou plus) avec enfant(s)27%
cdH-0,07pp
CD&V+0,09pp
DéFI-
Ecolo-
Groen+0,41pp
MR-
N-VA-
Open Vld-0,03pp
PP+0,05pp
PS-0,80pp
PVDA-PTB-0,33pp
sp.a-0,94pp
VB-0,59pp
Indice des prix à la consommation100%
cdH-0,07pp
CD&V+0,11pp
DéFI-
Ecolo-
Groen+0,79pp
MR-
N-VA-
Open Vld-0,01pp
PP+0,08pp
PS-0,82pp
PVDA-PTB-0,38pp
sp.a-0,91pp
VB-0,63pp

-Pas de mesures chiffrées pour ce parti
ppPoint de pourcentage

Effets directs sur l'indice des prix à la consommation et l'indice santé

Indice des prix à la consommation

Différence en point de pourcentage
loading...

Indice santé

Différence en point de pourcentage
loading...

Effets directs sur l'indice des prix à la consommation pour les ménages classés par quartile de revenu

loading...
loading...
loading...
loading...
loading...
loading...
loading...
loading...
loading...
loading...
loading...
loading...
loading...

Effets directs sur l'indice des prix à la consommation pour les ménages classés selon leur composition

loading...
loading...
loading...
loading...
loading...
loading...
loading...
loading...
loading...
loading...
loading...
loading...
loading...

De quoi s’agit-il ? 

Il s’agit des effets directs des mesures qui modifient les prix des biens et services sur l'inflation pour différentes catégories de ménages. Les effets sont exprimés en différence d'inflation en points de pourcentage par rapport au scénario de référence, c’est-à-dire avant introduction des mesures. 

Les résultats sont obtenus à l'aide du modèle HINT. Pour plus d’informations sur ce modèle, consultez le Working Paper consacré à EXPEDITION.

Définitions

Indice des prix à la consommation : L’indice des prix à la consommation est calculé tous les mois et donne une idée de l’évolution des prix des biens et services consommés par un ménage moyen en Belgique. Le calcul prend en compte l’évolution des prix de centaines de produits en divers endroits de Belgique, dont une moyenne pondérée est estimée sur la base de pondérations tirées de l'enquête sur le budget des ménages.

Indice santé : L’indice santé est calculé de la même manière que l’indice des prix à la consommation mais sans tenir compte de l’évolution des prix de l’essence, du diesel, des boissons alcoolisées et du tabac.

Scénario de référence : La situation socioéconomique avant introduction des mesures proposées

Définitions

Indice des prix à la consommation : L’indice des prix à la consommation est calculé tous les mois et donne une idée de l’évolution des prix des biens et services consommés par un ménage moyen en Belgique. Le calcul prend en compte l’évolution des prix de centaines de produits en divers endroits de Belgique, dont une moyenne pondérée est estimée sur la base de pondérations tirées de l'enquête sur le budget des ménages.

Quartile de revenu : Les ménages sont répartis en quatre classes de taille égale en fonction de leur revenu disponible équivalent (du plus faible au plus élevé). Chaque classe représente 25% des ménages et est appelée quartile. Le premier quartile regroupe les ménages percevant les 25 % des revenus les plus faibles, tandis que le quatrième quartile regroupe les ménages avec les 25% des revenus les plus élevés. Le revenu disponible équivalent est le revenu disponible d’un ménage divisé par la valeur de son échelle d'équivalence. L'échelle d’équivalence est un facteur qui tient compte des économies d’échelle liées à la gestion d’un ménage commun, ainsi que les besoins - supposés - moins importants des enfants par rapport à ceux des adultes. L'échelle d’équivalence utilisée est l'échelle d'équivalence modifiée de l'OCDE où chaque membre du ménage se voit attribuer un poids: 1 pour le premier membre, 0,5 pour chaque autre membre âgé de 14 ans et plus et 0,3 pour chaque membre de moins de 14 ans. En divisant le revenu disponible par la valeur de l'échelle d'équivalence, le revenu nominal est ramené au niveau de bien-être d'un ménage d’une personne. De cette manière, il est possible de comparer entre eux les revenus de ménages de taille et de composition différentes. Ce concept de revenu est également appelé le revenu standardisé. Les économies d’échelle sont les avantages en termes de coûts qui découlent du fait que plusieurs personnes vivent dans un même ménage. Ces personnes peuvent dans une certaine mesure partager un nombre de frais communs, par exemple le chauffage, la voiture, l’éclairage.

Scénario de référence : La situation socioéconomique avant introduction des mesures proposées

Définitions

Composition du ménage : Les ménages sont classés en fonction du nombre de personnes et de leur âge. Cette classification est basée sur la typologie d'Eurostat utilisée dans le cadre de l'enquête sur le budget des ménages.

Deux adultes (ou plus) avec enfant(s) : Un ménage composé d'au moins deux personnes âgées de 16 ans ou plus et d'un ou plusieurs enfants. Les membres du ménage sont unis ou non par des liens de parenté, vivent ensemble dans une seule et même habitation. Les membres du ménage âgés de moins de 16 ans sont considérés comme des enfants.

Deux adultes (ou plus) sans enfants : Un ménage composé d’au moins deux personnes qui sont unies ou non par des liens de parenté et vivent ensemble dans une seule et même habitation. Tous les membres du ménage sont âgés de 16 ans ou plus.

Indice des prix à la consommation : L’indice des prix à la consommation est calculé tous les mois et donne une idée de l’évolution des prix des biens et services consommés par un ménage moyen en Belgique. Le calcul prend en compte l’évolution des prix de centaines de produits en divers endroits de Belgique, dont une moyenne pondérée est estimée sur la base de pondérations tirées de l'enquête sur le budget des ménages.

Ménage d'une personne : Ménage composé d'une seule personne

Scénario de référence : La situation socioéconomique avant introduction des mesures proposées

Un adulte avec enfant(s) : La personne de référence du ménage est le seul membre du ménage âgé de 16 ans ou plus et il y a un ou plusieurs enfants. La personne de référence du ménage est le membre du ménage qui contribue le plus aux moyens financiers du ménage. Si deux membres y contribuent de manière égale, la personne la plus âgée sera la personne de référence. Les membres du ménage âgés de moins de 16 ans sont considérés comme des enfants.

Mesures dont l’impact est pris en compte dans les résultats du modèle – présentation pour les partis sélectionnés

cdH
cdH201Réduction de la TVA sur les verres de lunettes
cdH411Economie circulaire: Réduction de la TVA pour les activités de réparation
CD&V
CD&V403Taks op vliegtickets
Groen
Groen103We maken geneesmiddelen goedkoper door een sluismodel van openbare aanbestedingen
Groen304Invoeren van een luchtvaartheffing om de oneerlijke fiscale behandeling van de luchtvaartsector te compenseren.
Groen307Afschaffing forfaitaire belastingen: Belasting op de inverkeerstelling (BIV)
Groen308Afschaffing forfaitaire belastingen: verkeersbelasting gezinnen
Groen310Invoeren slimme kilometerheffing
Groen503Doorstoot van wind op land en zonne-energie
Groen504Invoeren van een geleidelijk oplopende koolstofheffing voor alle sectoren, zonder uitzonderingen voor de grootste vervuilers
Open Vld
Open Vld205We zorgen voor meer én betaalbare kinderopvang, in alle vormen. We verhogen het aantal inkomensgerelateerde plaatsen en opvang met ruime openingsuren.
Open Vld303We stimuleren deelmobiliteit door het btw-tarief op abonnementen en tickets algemeen te verlagen van 21% naar 6%.
PP
PP118Suppression de la dotation à BPost pour acheminer les journaux en dessous du coût réel
PS
PS101Rembourser intégralement les consultations et visites à domicile des médecins généralistes pour tout le monde
PS102Rembourser intégralement les consultations de dentisterie générale pour les adultes
PS103Fournir un repas chaud gratuit à tous les élèves fréquentant l’enseignement maternel et fondamental en Fédération Wallonie-Bruxelles
PS201Réduire la TVA sur l’électricité de 21% à 6%
PS307Augmenter structurellement la dotation de la SNCB et d’Infrabel - recrutement de personnel, digitalisation et politique tarifaire
PVDA-PTB
PVDA-PTB201Goedkopere geneesmiddelen via het kiwimodel | Les médicaments hors brevet moins chers via le modèle kiwi
PVDA-PTB301Gratis naar de huisarts | Consultation gratuite chez le généraliste
sp.a
sp.a201Terugbetaling eerstelijnspsychologie
sp.a202Verhoogde terugbetaling tandzorg, brillen, lenzen en hoorapparaten
sp.a203Gratis eerste lijn
sp.a207Maximumfactuur in de residentiele ouderenzorg
sp.a212Gratis kinderopvang voor 1 dag per week in eerste levensjaar en 2 dagen per week vanaf het tweede levensjaar
sp.a403BTW op elektriciteit verlagen van 21% naar 6%
sp.a404Uitbreiding sociaal tarief elektriciteit en aardgas
sp.a509Spitsheffing op snelwegen rond Brussel (GEN zone), Antwerpen en Gent
VB
VB101Verlaging BTW op elektriciteit en gas
VB405Schrappen subsidie krantenbezorging

Effets directs sur l’évolution du revenu disponible mensuel entre des situations d’inactivité et d'emploi

Ecart de revenu disponible mensuel du ménage

Choisissez une Région, une composition de ménage, un statut d'emploi à temps plein et un statut d'inactivité

Revenu en cas d'inactivitéRevenu en cas d'emploi à temps plein Incitation financière au travail

Effets directs sur l’évolution du revenu disponible mensuel entre des situations d’inactivité et d'emploi

Ecart de revenu disponible mensuel du ménage

Choisissez une Région, une composition de ménage, un statut d'emploi à temps plein et un statut d'inactivité

De quoi s’agit-il ? 

Les indicateurs présentés ici rendent compte des effets directs des mesures proposées sur le revenu disponible nominal en cas d’activité, d’inactivité et de son évolution lors du passage de l’inactivité à un emploi à temps plein. Les résultats sont présentés pour une sélection de ménages types dont la composition varie en fonction des caractéristiques socioéconomiques de leurs membres.

Les résultats sont obtenus à l'aide du modèle TYPECAST. Pour plus d’informations, consultez le Working Paper consacré à EXPEDITION.

Définitions

Composition de ménage : Quatre types de ménage sont distingués : une personne isolée, âgée de 35 ans, sans enfants ; une personne isolée, âgée de 35 ans, avec deux enfants à charge de 8 et 4 ans ; un couple marié, les époux sont âgés de 37 et 35 ans et n’ont pas d’enfants ; un couple marié, les époux sont âgés de 37 et 35 ans et ont deux enfants à charge, âgés de 8 et 4 ans.

Composition du ménage : Quatre types de ménage sont distingués : une personne isolée, âgée de 35 ans, sans enfants ; une personne isolée, âgée de 35 ans, avec deux enfants à charge de 8 et 4 ans ; un couple marié, les époux sont âgés de 37 et 35 ans et n’ont pas d’enfants ; un couple marié, les époux sont âgés de 37 et 35 ans et ont deux enfants à charge, âgés de 8 et 4 ans.

Incitation financière au travail : Comparaison entre le revenu disponible en l’absence d’emploi et le revenu disponible dans le cadre d’un emploi à temps plein. L’écart entre les deux revenus traduit la tension financière entre la situation d’emploi à temps plein et l’inactivité. L’incitation financière au travail représente, en d’autres termes, la mesure dans laquelle le revenu du ménage évolue lorsqu’un membre du ménage passe de l’inactivité à une situation d’emploi. Cette tension peut être considérée comme un stimulant pour travailler à temps plein. Les frais éventuels en matière de transport, de garde d’enfants ou autres liés à un emploi à temps plein ne sont pas pris en compte.

Revenu : Niveau du revenu disponible mensuel du ménage.

Statut d'emploi à temps plein : L'emploi à temps plein correspond à un régime de travail de 38 heures par semaine au salaire de référence. Le salaire de référence varie selon trois niveaux : faible (1 600 euros), médian (2 600 euros) et élevé (3 600 euros). Dans le cas des couples, le partenaire travaille à mi-temps (19 heures par semaine) pour un salaire mensuel brut de 1 300 euros. La situation du partenaire à mi-temps reste inchangée pour tous les ménages.

Statut d'inactivité : Trois statuts d’inactivité sont distingués : bénéficiaire du revenu d’intégration ; chômeur complet indemnisé depuis un mois ; chômeur complet indemnisé depuis 18 mois.

Mesures dont l’impact est pris en compte dans les résultats du modèle – présentation pour les partis sélectionnés

cdH
cdH104Renforcement de la quotité exemptée d'impôt pour enfants à charge
cdH203Individualisation des droits sociaux par la suppression du statut de cohabitant
cdH302Renforcement du bonus à l'emploi
cdH303Relèvement de la quotité exonérée d'impôt à 10.000 €
cdH412Economie circulaire: Déduction d'impôts partielle du coût de main d'œuvre pour les activités de réparation effectuées
CD&V
CD&V201Verhoging van minimale uitkeringen bij werkloosheid, thematisch verlof, tijdskrediet en loopbaanonderbreking
CD&V202Uitbreiding van de forfaitaire aftrek voor beroepskosten voor werknemers
CD&V203Verlagen van de werknemersbijdragen via het uitbreiden van de werkbonus
CD&V208Verhogen van het leefloon
CD&V301Verdubbeling van het belastingkrediet voor kinderen ten laste
Défi
Défi101Augmentation de la quotité exonérée d'impôt jusqu'à 13.670 euros (par paliers successifs de 10.000 euros et 12.000 euros)
Défi201Substitution des allocations de remplacement de revenus (personnes handicapées) et revenu d'intégration en une allocation d’un minimum de 1.300 euros
ECOLO
ECOLO401Augmentation des allocations les plus basses pour viser un dépassement du seuil de pauvreté
ECOLO502Crédit d'impôt pour les bas salaires
Groen
Groen101Optrekken van de federale sociale minimumuitkeringen tot de armoededrempel
Groen203Werkbonus versterken voor lage lonen en deeltijds werkenden
Groen303Een belastingkrediet voor alle werknemers dat varieert naargelang de woon-werkafstand (het mobiliteitsbudget)
MR
MR201Relèvement de la quotité de revenus exemptée d'impôt à 13 500 euros avec application des tranches actuelles à l'IPP sur la quotité exemptée
N-VA
N-VA201Beperken van de werkloosheid in de tijd
N-VA202Versterkte degressiviteit van de werkloosheidsuitkering
N-VA203Verhoging van het leefloon voor mensen met een arbeidsverleden
N-VA501Verlaging van de personenbelasting door geleidelijke schrapping van de 45%-schijf
Open Vld
Open Vld101Extra netto voor wie werkt of gewerkt heeft.
PP
PP205Réforme de l'IPP: 0% d'impôts sur les premiers 14.000€ de revenus; taux maximum de 40%; suppression de niches fiscales; globalisation de revenus
PS
PS203Augmentation des allocations sociales au seuil de pauvreté
sp.a
sp.a301Optrekken belastingvrije som in de personenbelasting
sp.a302Fiscale werkbonus verhogen
sp.a305Verhoging van het minimumloon via sociaal overleg, parallel met verlaging van de werkgeversbijdrage
sp.a306Aanpassing sociale werkbonus
VB
VB106Verlagen personenbelasting
VB201Beperking werkloosheid in de tijd
VB217Verhoging minimale sociale uitkeringen tot armoedegrens voor zij die de wachttijd doorlopen hebben

Effets à long terme des investissements privés en recherche et développement et des investissements publics

Différences par rapport au scénario de référence en 2040 (sauf impôt forfaitaire compensatoire)
Recherche et développement Investissements publics Ensemble des mesures structurelles
PIB et ses composantes
PIB
cdH-+2,97%+2,97%
CD&V-+1,84%+1,84%
DéFI---
Ecolo-+1,46%+1,46%
Groen+0,35%+0,90%+1,21%
MR---
N-VA---
Open Vld---
PP-+0,17%+0,17%
PS-+0,49%+0,49%
PVDA-PTB---
sp.a---
VB-+1,49%+1,49%
Consommation des particuliers
cdH-+1,62%+1,62%
CD&V-+1,02%+1,02%
DéFI---
Ecolo-+0,82%+0,82%
Groen+0,30%+0,53%+0,80%
MR---
N-VA---
Open Vld---
PP-+0,10%+0,10%
PS-+0,29%+0,29%
PVDA-PTB---
sp.a---
VB-+0,85%+0,85%
Consommation publique
cdH-+2,23%+2,23%
CD&V-+1,39%+1,39%
DéFI---
Ecolo-+1,10%+1,10%
Groen+0,23%+0,68%+0,88%
MR---
N-VA---
Open Vld---
PP-+0,13%+0,13%
PS-+0,36%+0,36%
PVDA-PTB---
sp.a---
VB-+1,12%+1,12%
Investissements privés hors R&D
cdH-+1,55%+1,55%
CD&V-+0,95%+0,95%
DéFI---
Ecolo-+0,76%+0,76%
Groen+0,18%+0,49%+0,63%
MR---
N-VA---
Open Vld---
PP-+0,09%+0,09%
PS-+0,27%+0,27%
PVDA-PTB---
sp.a---
VB-+0,80%+0,80%
Investissements privés en R&D
cdH-+0,58%+0,58%
CD&V-+0,36%+0,36%
DéFI---
Ecolo-+0,32%+0,32%
Groen+6,56%+0,27%+6,74%
MR---
N-VA---
Open Vld---
PP-+0,03%+0,03%
PS-+0,19%+0,19%
PVDA-PTB---
sp.a---
VB-+0,29%+0,29%
Investissements publics
cdH-+24,02%+24,02%
CD&V-+14,92%+14,92%
DéFI---
Ecolo-+11,56%+11,56%
Groen+0,23%+6,46%+6,67%
MR---
N-VA---
Open Vld---
PP-+1,23%+1,23%
PS-+3,32%+3,32%
PVDA-PTB---
sp.a---
VB-+11,11%+11,11%
Exportations
cdH-+1,56%+1,56%
CD&V-+0,97%+0,97%
DéFI---
Ecolo-+0,78%+0,78%
Groen+0,20%+0,49%+0,66%
MR---
N-VA---
Open Vld---
PP-+0,09%+0,09%
PS-+0,27%+0,27%
PVDA-PTB---
sp.a---
VB-+0,80%+0,80%
Importations
cdH-+0,10%+0,10%
CD&V-+0,07%+0,07%
DéFI---
Ecolo-+0,05%+0,05%
Groen+0,00%+0,03%+0,03%
MR---
N-VA---
Open Vld---
PP-+0,01%+0,01%
PS-+0,01%+0,01%
PVDA-PTB---
sp.a---
VB-+0,05%+0,05%
Indicateurs complémentaires
Déflateur du PIB
cdH--1,45%-1,45%
CD&V--0,90%-0,90%
DéFI---
Ecolo--0,72%-0,72%
Groen-0,20%-0,46%-0,63%
MR---
N-VA---
Open Vld---
PP--0,08%-0,08%
PS--0,25%-0,25%
PVDA-PTB---
sp.a---
VB--0,74%-0,74%
Coût salarial réel (secteur privé)
cdH-+2,11%+2,11%
CD&V-+1,30%+1,30%
DéFI---
Ecolo-+1,04%+1,04%
Groen+0,43%+0,65%+1,05%
MR---
N-VA---
Open Vld---
PP-+0,12%+0,12%
PS-+0,35%+0,35%
PVDA-PTB---
sp.a---
VB-+1,07%+1,07%
Productivité du travail
cdH-+2,43%+2,43%
CD&V-+1,50%+1,50%
DéFI---
Ecolo-+1,19%+1,19%
Groen+0,28%+0,75%+0,99%
MR---
N-VA---
Open Vld---
PP-+0,14%+0,14%
PS-+0,40%+0,40%
PVDA-PTB---
sp.a---
VB-+1,23%+1,23%
Taux d'emploi
cdH-+0,34pp+0,34pp
CD&V-+0,21pp+0,21pp
DéFI---
Ecolo-+0,17pp+0,17pp
Groen+0,04pp+0,10pp+0,14pp
MR---
N-VA---
Open Vld---
PP-+0,02pp+0,02pp
PS-+0,05pp+0,05pp
PVDA-PTB---
sp.a---
VB-+0,17pp+0,17pp
Impôt forfaitaire compensatoire
cdH-+0,17% du PIB+0,17% du PIB
CD&V-+0,10% du PIB+0,10% du PIB
DéFI---
Ecolo-+0,07% du PIB+0,07% du PIB
Groen-0,01% du PIB+0,04% du PIB+0,03% du PIB
MR---
N-VA---
Open Vld---
PP-+0,01% du PIB+0,01% du PIB
PS-+0,02% du PIB+0,02% du PIB
PVDA-PTB---
sp.a---
VB-+0,07% du PIB+0,07% du PIB

-Pas de mesures chiffrées pour ce parti
ppPoint de pourcentage

Effets à long terme sur le PIB et ses composantes des investissements privés en recherche et développement et des investissements publics

Différences par rapport au scénario de référence en 2040 (sauf impôt forfaitaire compensatoire)
Recherche et développement Investissements publics Ensemble des mesures structurelles
PIB
cdH-+2,97%+2,97%
CD&V-+1,84%+1,84%
DéFI---
Ecolo-+1,46%+1,46%
Groen+0,35%+0,90%+1,21%
MR---
N-VA---
Open Vld---
PP-+0,17%+0,17%
PS-+0,49%+0,49%
PVDA-PTB---
sp.a---
VB-+1,49%+1,49%
Consommation des particuliers
cdH-+1,62%+1,62%
CD&V-+1,02%+1,02%
DéFI---
Ecolo-+0,82%+0,82%
Groen+0,30%+0,53%+0,80%
MR---
N-VA---
Open Vld---
PP-+0,10%+0,10%
PS-+0,29%+0,29%
PVDA-PTB---
sp.a---
VB-+0,85%+0,85%
Consommation publique
cdH-+2,23%+2,23%
CD&V-+1,39%+1,39%
DéFI---
Ecolo-+1,10%+1,10%
Groen+0,23%+0,68%+0,88%
MR---
N-VA---
Open Vld---
PP-+0,13%+0,13%
PS-+0,36%+0,36%
PVDA-PTB---
sp.a---
VB-+1,12%+1,12%
Investissements privés hors R&D
cdH-+1,55%+1,55%
CD&V-+0,95%+0,95%
DéFI---
Ecolo-+0,76%+0,76%
Groen+0,18%+0,49%+0,63%
MR---
N-VA---
Open Vld---
PP-+0,09%+0,09%
PS-+0,27%+0,27%
PVDA-PTB---
sp.a---
VB-+0,80%+0,80%
Investissements privés en R&D
cdH-+0,58%+0,58%
CD&V-+0,36%+0,36%
DéFI---
Ecolo-+0,32%+0,32%
Groen+6,56%+0,27%+6,74%
MR---
N-VA---
Open Vld---
PP-+0,03%+0,03%
PS-+0,19%+0,19%
PVDA-PTB---
sp.a---
VB-+0,29%+0,29%
Investissements publics
cdH-+24,02%+24,02%
CD&V-+14,92%+14,92%
DéFI---
Ecolo-+11,56%+11,56%
Groen+0,23%+6,46%+6,67%
MR---
N-VA---
Open Vld---
PP-+1,23%+1,23%
PS-+3,32%+3,32%
PVDA-PTB---
sp.a---
VB-+11,11%+11,11%
Exportations
cdH-+1,56%+1,56%
CD&V-+0,97%+0,97%
DéFI---
Ecolo-+0,78%+0,78%
Groen+0,20%+0,49%+0,66%
MR---
N-VA---
Open Vld---
PP-+0,09%+0,09%
PS-+0,27%+0,27%
PVDA-PTB---
sp.a---
VB-+0,80%+0,80%
Importations
cdH-+0,10%+0,10%
CD&V-+0,07%+0,07%
DéFI---
Ecolo-+0,05%+0,05%
Groen+0,00%+0,03%+0,03%
MR---
N-VA---
Open Vld---
PP-+0,01%+0,01%
PS-+0,01%+0,01%
PVDA-PTB---
sp.a---
VB-+0,05%+0,05%

-Pas de mesures chiffrées pour ce parti
ppPoint de pourcentage

Effets à long terme sur les indicateurs complémentaires des investissements privés en recherche et développement et des investissements publics

Différences par rapport au scénario de référence en 2040 (sauf impôt forfaitaire compensatoire)
Recherche et développement Investissements publics Ensemble des mesures structurelles
Déflateur du PIB
cdH--1,45%-1,45%
CD&V--0,90%-0,90%
DéFI---
Ecolo--0,72%-0,72%
Groen-0,20%-0,46%-0,63%
MR---
N-VA---
Open Vld---
PP--0,08%-0,08%
PS--0,25%-0,25%
PVDA-PTB---
sp.a---
VB--0,74%-0,74%
Coût salarial réel (secteur privé)
cdH-+2,11%+2,11%
CD&V-+1,30%+1,30%
DéFI---
Ecolo-+1,04%+1,04%
Groen+0,43%+0,65%+1,05%
MR---
N-VA---
Open Vld---
PP-+0,12%+0,12%
PS-+0,35%+0,35%
PVDA-PTB---
sp.a---
VB-+1,07%+1,07%
Productivité du travail
cdH-+2,43%+2,43%
CD&V-+1,50%+1,50%
DéFI---
Ecolo-+1,19%+1,19%
Groen+0,28%+0,75%+0,99%
MR---
N-VA---
Open Vld---
PP-+0,14%+0,14%
PS-+0,40%+0,40%
PVDA-PTB---
sp.a---
VB-+1,23%+1,23%
Taux d'emploi
cdH-+0,34pp+0,34pp
CD&V-+0,21pp+0,21pp
DéFI---
Ecolo-+0,17pp+0,17pp
Groen+0,04pp+0,10pp+0,14pp
MR---
N-VA---
Open Vld---
PP-+0,02pp+0,02pp
PS-+0,05pp+0,05pp
PVDA-PTB---
sp.a---
VB-+0,17pp+0,17pp
Impôt forfaitaire compensatoire
cdH-+0,17% du PIB+0,17% du PIB
CD&V-+0,10% du PIB+0,10% du PIB
DéFI---
Ecolo-+0,07% du PIB+0,07% du PIB
Groen-0,01% du PIB+0,04% du PIB+0,03% du PIB
MR---
N-VA---
Open Vld---
PP-+0,01% du PIB+0,01% du PIB
PS-+0,02% du PIB+0,02% du PIB
PVDA-PTB---
sp.a---
VB-+0,07% du PIB+0,07% du PIB

-Pas de mesures chiffrées pour ce parti
ppPoint de pourcentage

Effets à long terme des investissements privés en recherche et développement et des investissements publics

PIB et ses composantes

PIB

Différences en % par rapport au scénario de référence en 2040
loading...

Consommation des particuliers

Différences en % par rapport au scénario de référence en 2040
loading...

Consommation publique

Différences en % par rapport au scénario de référence en 2040
loading...

Investissements privés hors R&D

Différences en % par rapport au scénario de référence en 2040
loading...

Investissements privés en R&D

Différences en % par rapport au scénario de référence en 2040
loading...

Investissements publics

Différences en % par rapport au scénario de référence en 2040
loading...

Exportations

Différences en % par rapport au scénario de référence en 2040
loading...

Importations

Différences en % par rapport au scénario de référence en 2040
loading...

Indicateurs complémentaires

Déflateur du PIB

Différences en % par rapport au scénario de référence en 2040
loading...

Coût salarial réel (secteur privé)

Différences en % par rapport au scénario de référence en 2040
loading...

Productivité du travail

Différences en % par rapport au scénario de référence en 2040
loading...

Taux d'emploi

Différences en point de pourcentage par rapport au scénario de référence en 2040
loading...

Impôt forfaitaire compensatoire

Différences en % du PIB en 2040
loading...

Effets à long terme sur le PIB et ses composantes des investissements privés en recherche et développement et des investissements publics

PIB

Différences en % par rapport au scénario de référence en 2040
loading...

Consommation des particuliers

Différences en % par rapport au scénario de référence en 2040
loading...

Consommation publique

Différences en % par rapport au scénario de référence en 2040
loading...

Investissements privés hors R&D

Différences en % par rapport au scénario de référence en 2040
loading...

Investissements privés en R&D

Différences en % par rapport au scénario de référence en 2040
loading...

Investissements publics

Différences en % par rapport au scénario de référence en 2040
loading...

Exportations

Différences en % par rapport au scénario de référence en 2040
loading...

Importations

Différences en % par rapport au scénario de référence en 2040
loading...

Effets à long terme sur les indicateurs complémentaires des investissements privés en recherche et développement et des investissements publics

Déflateur du PIB

Différences en % par rapport au scénario de référence en 2040
loading...

Coût salarial réel (secteur privé)

Différences en % par rapport au scénario de référence en 2040
loading...

Productivité du travail

Différences en % par rapport au scénario de référence en 2040
loading...

Taux d'emploi

Différences en point de pourcentage par rapport au scénario de référence en 2040
loading...

Impôt forfaitaire compensatoire

Différences en % du PIB en 2040
loading...

De quoi s’agit-il ? 

Il s’agit des effets macroéconomiques à long terme (2040) des mesures dites « structurelles » qui sont réparties en quatre domaines : le fonctionnement du marché, la recherche et le développement dans le secteur privé, les charges administratives et les investissements publics. Seuls les deuxième et quatrième domaines ont été visés par des mesures soumises au chiffrage.

Les résultats sont obtenus à l'aide du modèle QUEST et sont présentés en différence par rapport au scénario de référence en 2040. Pour plus d’informations sur ce modèle, consultez le Working Paper qui y est consacré.

Définitions

Charges administratives : Les charges administratives sont définies comme l’ensemble des procédures et des formalités dont les entreprises et les citoyens doivent s’acquitter pour se conformer aux réglementations en vigueur.

Consommation des particuliers : Dépenses de consommation finale des ménages et des institutions sans but lucratif au service des ménages en volume (soit avant prise en compte de l’évolution des prix).

Consommation publique : Les dépenses de consommation finale des administrations publiques reprennent principalement les salaires des fonctionnaires, les achats nets de biens et services des administrations publiques, les dépenses en matière de soins de santé à charge du secteur public et l’amortissement du capital public. Elles sont exprimés en volume, soit avant prise en compte de l’évolution des prix.

Coût salarial réel (secteur privé) : Le coût salarial réel est obtenu en divisant le coût salarial par le déflateur du PIB. Le coût salarial est le salaire brut augmenté de l’ensemble des cotisations patronales. Il s’agit du coût salarial moyen, c’est-à-dire le coût salarial par personne employée.

Différences par rapport au scénario de référence en 2040 : La croissance cumulée entre 2019 et 2040 sera augmentée (ou diminuée si chiffre négatif) du pourcentage (point de pourcentage dans le cas du taux d’emploi) figurant dans le tableau.

Déflateur du PIB : Déflateur (indice des prix) du produit intérieur brut (indice 2019=100).

Ensemble des mesures structurelles : Les résultats présentés dans cette colonne sont ceux de la simulation reprenant l’ensemble des mesures structurelles proposées par le parti politique. Ces résultats ne sont pas nécessairement égaux à la somme des effets des mesures individuelles.

Exportations : Exportations de biens et services en volume (soit avant prise en compte de l’évolution des prix).

Fonctionnement du marché : Le fonctionnement du marché couvre les conditions d’entrée, de sortie et de fonctionnement des agents économiques sur le marché qui déterminent le degré de concurrence qui s’y exerce. L'analyse dans ce domaine porte, d'une part, sur les mesures qui réduisent le coût global de l'entrée sur le marché, et d'autre part, sur les réformes de marché dans le secteur du commerce de détail, des services professionnels réglementés (professions juridiques, comptables et architectes) et des services de réseau (énergie, communications et transport).

Importations : Importations de biens et services en volume (soit avant prise en compte de l’évolution des prix).

Impôt forfaitaire compensatoire : Le modèle crée un impôt théorique compensatoire puisqu’il impose la contrainte d’un retour, à terme, du ratio dette publique en % du PIB à sa valeur de départ. Si le ratio dette publique en % du PIB augmente, cet impôt sera prélevé sur tous les ménages. Si le ratio dette publique en % du PIB diminue, cet impôt sera négatif et correspondra donc à un transfert à tous les ménages.

Investissements privés en R&D : Les investissements privés en recherche et développement en volume constituent une partie de la formation brute de capital fixe des sociétés. Ils reprennent les acquisitions moins les cessions de recherche et développement réalisées par des entreprises. Ils sont exprimés en volume, soit avant prise en compte de l’évolution des prix.

Investissements privés hors R&D : Les investissements privés hors recherche et développement constituent une partie de la formation brute de capital fixe des sociétés. Ils comprennent les acquisitions moins les cessions d’actifs fixes hors recherche et développement (comme les bâtiments, les routes, les équipements informatiques ou de télécommunication, les logiciels) réalisées par des entreprises. Ils sont exprimés en volume, soit avant prise en compte de l’évolution des prix.

Investissements publics : Les investissements publics correspondent à la formation brute de capital fixe des administrations publiques. Ils sont définis comme les acquisitions moins les cessions d’actifs fixes réalisées par le secteur des administrations publiques composé du pouvoir fédéral, de la sécurité sociale, des communautés et régions et des pouvoirs locaux. Les actifs fixes sont composés d’actifs tangibles comme les bâtiments, les ouvrages de génie civil (notamment les routes ou les travaux hydrauliques), le matériel de transport, les équipements informatiques ou de télécommunication, les systèmes d’armes, et d’actifs intangibles comme les dépenses en recherche et développement ou les logiciels. Ils sont exprimés en volume, soit avant prise en compte de l’évolution des prix.

PIB : Le Produit Intérieur Brut (PIB) est un indicateur de l'activité économique totale sur un territoire donné, au cours d'une période donnée. Il est égal à la somme des emplois finals intérieurs de biens et services (dépenses de consommation finale, formation brute de capital), plus les exportations, moins les importations de biens et services. Il est exprimé en volume, soit avant prise en compte de l’évolution des prix.

Productivité du travail : La productivité apparente du travail est obtenue en divisant le PIB en volume par le nombre de travailleurs.

Recherche et développement : La recherche concerne les activités du secteur privé visant à acquérir de nouvelles connaissances scientifiques ou technologiques. Le développement concerne les activités du secteur privé visant à utiliser ces connaissances pour des produits, processus ou services nouveaux ou sensiblement améliorés.

Taux d'emploi : Le taux d’emploi est défini selon la stratégie Europe 2020 (EU2020), comme le rapport entre, d’une part, le nombre de personnes en emploi résidant en Belgique âgées de 20 à 64 ans et, d’autre part, le nombre total de personnes résidant en Belgique âgées de 20 à 64 ans. Le nombre de personnes en emploi âgées de 20 à 64 ans provient de l’enquête sur les forces de travail (EFT) et est défini comme toutes les personnes qui, au cours de la semaine de référence de l’enquête, ont travaillé contre rémunération au moins une heure.

Définitions

Charges administratives : Les charges administratives sont définies comme l’ensemble des procédures et des formalités dont les entreprises et les citoyens doivent s’acquitter pour se conformer aux réglementations en vigueur.

Consommation des particuliers : Dépenses de consommation finale des ménages et des institutions sans but lucratif au service des ménages en volume (soit avant prise en compte de l’évolution des prix).

Consommation publique : Les dépenses de consommation finale des administrations publiques reprennent principalement les salaires des fonctionnaires, les achats nets de biens et services des administrations publiques, les dépenses en matière de soins de santé à charge du secteur public et l’amortissement du capital public. Elles sont exprimés en volume, soit avant prise en compte de l’évolution des prix.

Différences par rapport au scénario de référence en 2040 : La croissance cumulée entre 2019 et 2040 sera augmentée (ou diminuée si chiffre négatif) du pourcentage (point de pourcentage dans le cas du taux d’emploi) figurant dans le tableau.

Ensemble des mesures structurelles : Les résultats présentés dans cette colonne sont ceux de la simulation reprenant l’ensemble des mesures structurelles proposées par le parti politique. Ces résultats ne sont pas nécessairement égaux à la somme des effets des mesures individuelles.

Exportations : Exportations de biens et services en volume (soit avant prise en compte de l’évolution des prix).

Fonctionnement du marché : Le fonctionnement du marché couvre les conditions d’entrée, de sortie et de fonctionnement des agents économiques sur le marché qui déterminent le degré de concurrence qui s’y exerce. L'analyse dans ce domaine porte, d'une part, sur les mesures qui réduisent le coût global de l'entrée sur le marché, et d'autre part, sur les réformes de marché dans le secteur du commerce de détail, des services professionnels réglementés (professions juridiques, comptables et architectes) et des services de réseau (énergie, communications et transport).

Importations : Importations de biens et services en volume (soit avant prise en compte de l’évolution des prix).

Impôt forfaitaire compensatoire : Le modèle crée un impôt théorique compensatoire puisqu’il impose la contrainte d’un retour, à terme, du ratio dette publique en % du PIB à sa valeur de départ. Si le ratio dette publique en % du PIB augmente, cet impôt sera prélevé sur tous les ménages. Si le ratio dette publique en % du PIB diminue, cet impôt sera négatif et correspondra donc à un transfert à tous les ménages.

Investissements privés en R&D : Les investissements privés en recherche et développement en volume constituent une partie de la formation brute de capital fixe des sociétés. Ils reprennent les acquisitions moins les cessions de recherche et développement réalisées par des entreprises. Ils sont exprimés en volume, soit avant prise en compte de l’évolution des prix.

Investissements privés hors R&D : Les investissements privés hors recherche et développement constituent une partie de la formation brute de capital fixe des sociétés. Ils comprennent les acquisitions moins les cessions d’actifs fixes hors recherche et développement (comme les bâtiments, les routes, les équipements informatiques ou de télécommunication, les logiciels) réalisées par des entreprises. Ils sont exprimés en volume, soit avant prise en compte de l’évolution des prix.

Investissements publics : Les investissements publics correspondent à la formation brute de capital fixe des administrations publiques. Ils sont définis comme les acquisitions moins les cessions d’actifs fixes réalisées par le secteur des administrations publiques composé du pouvoir fédéral, de la sécurité sociale, des communautés et régions et des pouvoirs locaux. Les actifs fixes sont composés d’actifs tangibles comme les bâtiments, les ouvrages de génie civil (notamment les routes ou les travaux hydrauliques), le matériel de transport, les équipements informatiques ou de télécommunication, les systèmes d’armes, et d’actifs intangibles comme les dépenses en recherche et développement ou les logiciels.

PIB : Le Produit Intérieur Brut (PIB) est un indicateur de l'activité économique totale sur un territoire donné, au cours d'une période donnée. Il est égal à la somme des emplois finals intérieurs de biens et services (dépenses de consommation finale, formation brute de capital), plus les exportations, moins les importations de biens et services. Il est exprimé en volume, soit avant prise en compte de l’évolution des prix.

Recherche et développement : La recherche concerne les activités du secteur privé visant à acquérir de nouvelles connaissances scientifiques ou technologiques. Le développement concerne les activités du secteur privé visant à utiliser ces connaissances pour des produits, processus ou services nouveaux ou sensiblement améliorés.

Définitions

Charges administratives : Les charges administratives sont définies comme l’ensemble des procédures et des formalités dont les entreprises et les citoyens doivent s’acquitter pour se conformer aux réglementations en vigueur.

Coût salarial réel (secteur privé) : Le coût salarial réel est obtenu en divisant le coût salarial par le déflateur du PIB. Le coût salarial est le salaire brut augmenté de l’ensemble des cotisations patronales. Il s’agit du coût salarial moyen, c’est-à-dire le coût salarial par personne employée.

Différences par rapport au scénario de référence en 2040 : La croissance cumulée entre 2019 et 2040 sera augmentée (ou diminuée si chiffre négatif) du pourcentage (point de pourcentage dans le cas du taux d’emploi) figurant dans le tableau.

Déflateur du PIB : Déflateur (indice des prix) du produit intérieur brut (indice 2019=100).

Ensemble des mesures structurelles : Les résultats présentés dans cette colonne sont ceux de la simulation reprenant l’ensemble des mesures structurelles proposées par le parti politique. Ces résultats ne sont pas nécessairement égaux à la somme des effets des mesures individuelles.

Fonctionnement du marché : Le fonctionnement du marché couvre les conditions d’entrée, de sortie et de fonctionnement des agents économiques sur le marché qui déterminent le degré de concurrence qui s’y exerce. L'analyse dans ce domaine porte, d'une part, sur les mesures qui réduisent le coût global de l'entrée sur le marché, et d'autre part, sur les réformes de marché dans le secteur du commerce de détail, des services professionnels réglementés (professions juridiques, comptables et architectes) et des services de réseau (énergie, communications et transport).

Impôt forfaitaire compensatoire : Le modèle crée un impôt théorique compensatoire puisqu’il impose la contrainte d’un retour, à terme, du ratio dette publique en % du PIB à sa valeur de départ. Si le ratio dette publique en % du PIB augmente, cet impôt sera prélevé sur tous les ménages. Si le ratio dette publique en % du PIB diminue, cet impôt sera négatif et correspondra donc à un transfert à tous les ménages.

Investissements publics : Les investissements publics correspondent à la formation brute de capital fixe des administrations publiques. Ils sont définis comme les acquisitions moins les cessions d’actifs fixes réalisées par le secteur des administrations publiques composé du pouvoir fédéral, de la sécurité sociale, des communautés et régions et des pouvoirs locaux. Les actifs fixes sont composés d’actifs tangibles comme les bâtiments, les ouvrages de génie civil (notamment les routes ou les travaux hydrauliques), le matériel de transport, les équipements informatiques ou de télécommunication, les systèmes d’armes, et d’actifs intangibles comme les dépenses en recherche et développement ou les logiciels.

Productivité du travail : La productivité apparente du travail est obtenue en divisant le PIB en volume par le nombre de travailleurs.

Recherche et développement : La recherche concerne les activités du secteur privé visant à acquérir de nouvelles connaissances scientifiques ou technologiques. Le développement concerne les activités du secteur privé visant à utiliser ces connaissances pour des produits, processus ou services nouveaux ou sensiblement améliorés.

Taux d'emploi : Le taux d’emploi est défini selon la stratégie Europe 2020 (EU2020), comme le rapport entre, d’une part, le nombre de personnes en emploi résidant en Belgique âgées de 20 à 64 ans et, d’autre part, le nombre total de personnes résidant en Belgique âgées de 20 à 64 ans. Le nombre de personnes en emploi âgées de 20 à 64 ans provient de l’enquête sur les forces de travail (EFT) et est défini comme toutes les personnes qui, au cours de la semaine de référence de l’enquête, ont travaillé contre rémunération au moins une heure.

Mesures dont l’impact est pris en compte dans les résultats du modèle – présentation pour les partis sélectionnés

cdH
cdH101Investissement dans la recherche
cdH102Investissement dans le matériel numérique pour les établissements d'enseignement obligatoire
cdH107Refinancement de l'enseignement supérieur (infrastructure)
cdH109Investissements pour le Pacte pour un Enseignement d'Excellence (infrastructure)
cdH401Investissements dans la mobilité en Wallonie (plan FAST et refinancement des TEC)
cdH408Investissements dans le rail ferroviaire (Infrabel)
cdH409Investissements dans la mobilité à Bruxelles (STIB et infrastructures pour vélo)
cdH410Investissements pour l'isolation de bâtiments d'intérêt public et collectivités (écoles, espaces culturels, ...)
cdH502Investissements dans la justice (infrastructure)
CD&V
CD&V101Opkrikken federale publieke investeringen: energierenovatie publieke gebouwen, gerechtsgebouwen, openbaar vervoer
CD&V102Opkrikken Vlaamse publieke investeringen: energierenovatie publieke gebouwen, scholen en zorg, verkeers- en haveninfrastructuur, openbaar vervoer
CD&V502Extra middelen politie: investeringen
CD&V504Extra middelen justitie: investeringen
ECOLO
ECOLO102Investissements pour la mobilité (Infrabel, TEC et STIB)
ECOLO104Alliances emploi-environnement : isolation et rénovation des maisons et bâtiments (Wallonie et Bruxelles, public)
ECOLO201Économie circulaire et lutte contre l'obsolescence programmée
ECOLO504Lutte contre la fraude fiscale – investissements matériel et logiciel
Groen
Groen305Investeringen in het spoor - infrabel
Groen402Investeringen: We investeren in meer controlecapaciteit en een verdere digitalisering en de opmaak van een vermogensregister.
Groen505Investeren in O&O van bedrijven
Groen506Investeren in O&O van universiteiten
PP
PP105Suppression de la Communauté française - volet investissements
PP107Réduction du nombre de ministres à 25 - volet investissements
PP109Limitation du nombre de collaborateurs de cabinets ministériels à 25 - volet investissements
PP111Réduction du nombre de Députés au Parlement de la Région de Bruxelles-Capitale à 40 - volet investissements
PP305Augmentation du budget de la Police - volet investissements
PP307Augmentation du budget de la Sûreté de l'Etat - volet investissements
PP308Augmentation du budget de la Défense d'environ 0,1% du PIB chaque année pour atteindre la norme OTAN
PS
PS304Augmenter structurellement les moyens de la Justice - infrastructure
PS306Augmenter structurellement la dotation d'Infrabel - investissement
VB
VB104Correctere inning BTW: investering in kader fraudebestrijding
VB502Openhouden 3 nucleaire reactoren, uitfaseren bestaande gascentrales, geen investering in nieuwe gascentrales en bijkomend investeren in zonnepanelen
VB504Mobiliteit en infrastructuur: investering in weginfrastructuur, openbaar vervoer (De Lijn) en fiets- en voetpaden
VB506Onderwijs: scholenbouw, opwaardering TSO - deel investeringen

Effets à moyen terme sur les indicateurs de mobilité

Scénario de référence en 2024Différences par rapport au scénario de référence
Effets sur le trafic
Passagers-kilomètres, voiture131,4 Milliards pkm
cdH-
CD&V-0,3%
DéFI-
Ecolo-3,4%
Groen-3,5%
MR-
N-VA-
Open Vld-
PP-
PS-0,3%
PVDA-PTB-
sp.a-3,6%
VB-0,0%
Passagers-kilomètres, transports publics20,1 Milliards pkm
cdH-
CD&V+0,4%
DéFI-
Ecolo+6,5%
Groen+3,8%
MR-
N-VA-
Open Vld-
PP-
PS+2,6%
PVDA-PTB-
sp.a+6,7%
VB-0,1%
Passagers-kilomètres, modes actifs6,7 Milliards pkm
cdH-
CD&V+0,1%
DéFI-
Ecolo+3,5%
Groen+2,8%
MR-
N-VA-
Open Vld-
PP-
PS-0,2%
PVDA-PTB-
sp.a+3,3%
VB+0,0%
Tonnes-kilomètres, marchandises (route)73,9 Milliards tkm
cdH-
CD&V+0,1%
DéFI-
Ecolo+0,2%
Groen-2,6%
MR-
N-VA-
Open Vld-
PP-
PS+0,0%
PVDA-PTB-
sp.a-1,9%
VB-0,3%
Vitesse moyenne en heure de pointe, sur les routes à péage en agglomération32 km/h
cdH-
CD&V+1,0%
DéFI-
Ecolo+2,4%
Groen+5,4%
MR-
N-VA-
Open Vld-
PP-
PS+0,8%
PVDA-PTB-
sp.a+8,7%
VB-0,0%
Effets sur l’environnement
Emissions CO229515 kt
cdH-
CD&V-0,4%
DéFI-
Ecolo-2,5%
Groen-3,3%
MR-
N-VA-
Open Vld-
PP-
PS-0,2%
PVDA-PTB-
sp.a-3,0%
VB-0,1%
Emissions NOx48 kt
cdH-
CD&V-0,6%
DéFI-
Ecolo-2,5%
Groen-2,7%
MR-
N-VA-
Open Vld-
PP-
PS-0,2%
PVDA-PTB-
sp.a-2,4%
VB-0,0%
Emissions PM2.54 kt
cdH-
CD&V-0,5%
DéFI-
Ecolo-1,6%
Groen-2,7%
MR-
N-VA-
Open Vld-
PP-
PS+0,3%
PVDA-PTB-
sp.a-1,8%
VB-0,1%
Effets sur le bien-être
Gain/perte de temps pour les passagersPA
cdH-
CD&V+34,0 millions €
DéFI-
Ecolo+223,0 millions €
Groen+350,0 millions €
MR-
N-VA-
Open Vld-
PP-
PS+34,0 millions €
PVDA-PTB-
sp.a+383,0 millions €
VB+3,1 millions €
Gain/perte de temps pour les marchandisesPA
cdH-
CD&V+31,8 millions €
DéFI-
Ecolo+87,4 millions €
Groen+153,0 millions €
MR-
N-VA-
Open Vld-
PP-
PS+7,9 millions €
PVDA-PTB-
sp.a+126,0 millions €
VB+1,4 millions €
Bénéfices/coûts économiques (passagers et marchandises)PA
cdH-
CD&V-12,0 millions €
DéFI-
Ecolo+71,1 millions €
Groen+9,1 millions €
MR-
N-VA-
Open Vld-
PP-
PS-2,4 millions €
PVDA-PTB-
sp.a+50,0 millions €
VB-0,6 millions €
Bénéfices/coûts pour l’environnementPA
cdH-
CD&V+17,1 millions €
DéFI-
Ecolo+80,3 millions €
Groen+111,0 millions €
MR-
N-VA-
Open Vld-
PP-
PS-0,2 millions €
PVDA-PTB-
sp.a+91,2 millions €
VB+3,2 millions €

-Pas de mesures chiffrées pour ce parti
pkmPassager-kilomètre
tkmTonne-kilomètre
km/hKilomètre-heure
ktKilotonne
PAPas d'application

Effets à moyen terme sur le trafic

Scénario de référence en 2024Différences par rapport au scénario de référence
Passagers-kilomètres, voiture131,4 Milliards pkm
cdH-
CD&V-0,3%
DéFI-
Ecolo-3,4%
Groen-3,5%
MR-
N-VA-
Open Vld-
PP-
PS-0,3%
PVDA-PTB-
sp.a-3,6%
VB-0,0%
Passagers-kilomètres, transports publics20,1 Milliards pkm
cdH-
CD&V+0,4%
DéFI-
Ecolo+6,5%
Groen+3,8%
MR-
N-VA-
Open Vld-
PP-
PS+2,6%
PVDA-PTB-
sp.a+6,7%
VB-0,1%
Passagers-kilomètres, modes actifs6,7 Milliards pkm
cdH-
CD&V+0,1%
DéFI-
Ecolo+3,5%
Groen+2,8%
MR-
N-VA-
Open Vld-
PP-
PS-0,2%
PVDA-PTB-
sp.a+3,3%
VB+0,0%
Tonnes-kilomètres, marchandises (route)73,9 Milliards tkm
cdH-
CD&V+0,1%
DéFI-
Ecolo+0,2%
Groen-2,6%
MR-
N-VA-
Open Vld-
PP-
PS+0,0%
PVDA-PTB-
sp.a-1,9%
VB-0,3%
Vitesse moyenne en heure de pointe, sur les routes à péage en agglomération32 km/h
cdH-
CD&V+1,0%
DéFI-
Ecolo+2,4%
Groen+5,4%
MR-
N-VA-
Open Vld-
PP-
PS+0,8%
PVDA-PTB-
sp.a+8,7%
VB-0,0%

-Pas de mesures chiffrées pour ce parti
pkmPassager-kilomètre
tkmTonne-kilomètre
km/hKilomètre-heure
ktKilotonne
PAPas d'application

Effets à moyen terme sur l’environnement

Scénario de référence en 2024Différences par rapport au scénario de référence
Emissions CO229515 kt
cdH-
CD&V-0,4%
DéFI-
Ecolo-2,5%
Groen-3,3%
MR-
N-VA-
Open Vld-
PP-
PS-0,2%
PVDA-PTB-
sp.a-3,0%
VB-0,1%
Emissions NOx48 kt
cdH-
CD&V-0,6%
DéFI-
Ecolo-2,5%
Groen-2,7%
MR-
N-VA-
Open Vld-
PP-
PS-0,2%
PVDA-PTB-
sp.a-2,4%
VB-0,0%
Emissions PM2.54 kt
cdH-
CD&V-0,5%
DéFI-
Ecolo-1,6%
Groen-2,7%
MR-
N-VA-
Open Vld-
PP-
PS+0,3%
PVDA-PTB-
sp.a-1,8%
VB-0,1%

-Pas de mesures chiffrées pour ce parti
pkmPassager-kilomètre
tkmTonne-kilomètre
km/hKilomètre-heure
ktKilotonne
PAPas d'application

Effets à moyen terme sur le bien-être

Scénario de référence en 2024Différences par rapport au scénario de référence
Gain/perte de temps pour les passagersPA
cdH-
CD&V+34,0 millions €
DéFI-
Ecolo+223,0 millions €
Groen+350,0 millions €
MR-
N-VA-
Open Vld-
PP-
PS+34,0 millions €
PVDA-PTB-
sp.a+383,0 millions €
VB+3,1 millions €
Gain/perte de temps pour les marchandisesPA
cdH-
CD&V+31,8 millions €
DéFI-
Ecolo+87,4 millions €
Groen+153,0 millions €
MR-
N-VA-
Open Vld-
PP-
PS+7,9 millions €
PVDA-PTB-
sp.a+126,0 millions €
VB+1,4 millions €
Bénéfices/coûts économiques (passagers et marchandises)PA
cdH-
CD&V-12,0 millions €
DéFI-
Ecolo+71,1 millions €
Groen+9,1 millions €
MR-
N-VA-
Open Vld-
PP-
PS-2,4 millions €
PVDA-PTB-
sp.a+50,0 millions €
VB-0,6 millions €
Bénéfices/coûts pour l’environnementPA
cdH-
CD&V+17,1 millions €
DéFI-
Ecolo+80,3 millions €
Groen+111,0 millions €
MR-
N-VA-
Open Vld-
PP-
PS-0,2 millions €
PVDA-PTB-
sp.a+91,2 millions €
VB+3,2 millions €

-Pas de mesures chiffrées pour ce parti
pkmPassager-kilomètre
tkmTonne-kilomètre
km/hKilomètre-heure
ktKilotonne
PAPas d'application

Effets à moyen terme sur les indicateurs de mobilité

Effets sur le trafic

Passagers-kilomètres, voiture

Différences en % par rapport au scénario de référence en 2024
loading...

Passagers-kilomètres, transports publics

Différences en % par rapport au scénario de référence en 2024
loading...

Passagers-kilomètres, modes actifs

Différences en % par rapport au scénario de référence en 2024
loading...

Tonnes-kilomètres, marchandises (route)

Différences en % par rapport au scénario de référence en 2024
loading...

Vitesse moyenne en heure de pointe, sur les routes à péage en agglomération

Différences en % par rapport au scénario de référence en 2024
loading...

Effets sur l’environnement

Emissions CO2

Différences en % par rapport au scénario de référence en 2024
loading...

Emissions NOx

Différences en % par rapport au scénario de référence en 2024
loading...

Emissions PM2.5

Différences en % par rapport au scénario de référence en 2024
loading...

Effets sur le bien-être

Gain/perte de temps pour les passagers

Différences en millions d'euros par rapport au scénario de référence en 2024
loading...

Gain/perte de temps pour les marchandises

Différences en millions d'euros par rapport au scénario de référence en 2024
loading...

Bénéfices/coûts économiques (passagers et marchandises)

Différences en millions d'euros par rapport au scénario de référence en 2024
loading...

Bénéfices/coûts pour l’environnement

Différences en millions d'euros par rapport au scénario de référence en 2024
loading...

Effets à moyen terme sur le trafic

Passagers-kilomètres, voiture

Différences en % par rapport au scénario de référence en 2024
loading...

Passagers-kilomètres, transports publics

Différences en % par rapport au scénario de référence en 2024
loading...

Passagers-kilomètres, modes actifs

Différences en % par rapport au scénario de référence en 2024
loading...

Tonnes-kilomètres, marchandises (route)

Différences en % par rapport au scénario de référence en 2024
loading...

Vitesse moyenne en heure de pointe, sur les routes à péage en agglomération

Différences en % par rapport au scénario de référence en 2024
loading...

Effets à moyen terme sur l’environnement

Emissions CO2

Différences en % par rapport au scénario de référence en 2024
loading...

Emissions NOx

Différences en % par rapport au scénario de référence en 2024
loading...

Emissions PM2.5

Différences en % par rapport au scénario de référence en 2024
loading...

Effets à moyen terme sur le bien-être

Gain/perte de temps pour les passagers

Différences en millions d'euros par rapport au scénario de référence en 2024
loading...

Gain/perte de temps pour les marchandises

Différences en millions d'euros par rapport au scénario de référence en 2024
loading...

Bénéfices/coûts économiques (passagers et marchandises)

Différences en millions d'euros par rapport au scénario de référence en 2024
loading...

Bénéfices/coûts pour l’environnement

Différences en millions d'euros par rapport au scénario de référence en 2024
loading...

De quoi s’agit-il ? 

Il s’agit des effets à moyen terme (2024) sur la mobilité des mesures proposées,  par rapport au scénario de référence élaboré à politique inchangée et intégrant la législation existante.

Les résultats sont obtenus à l'aide du modèle PLANET. Pour plus d’informations sur ce modèle, consultez le Working Paper qui y est consacré.

Définitions

Bénéfices/coûts pour l’environnement : Valorisation monétaire de la diminution ou de l’augmentation (bénéfices (+)/coûts (-)) des émissions atmosphériques du transport par rapport à la situation avant introduction des mesures proposées. Trois gaz à effet de serre (dioxyde de carbone (CO2), méthane (CH4) et protoxyde d’azote (N2O)) et quatre polluants locaux (oxydes d’azote (NOx), dioxyde de soufre (SO2), particules fines ayant un diamètre inférieur à 2,5μm (micromètres) et composés organiques volatils) sont distingués. Ils sont valorisés sur la base d’estimations standard du coût par tonne de polluant.

Bénéfices/coûts économiques (passagers et marchandises) : Valorisation monétaire des effets des mesures proposées sur le bien-être économique. Par bénéfices économiques (+), on entend la valorisation monétaire de la demande de transport supplémentaire générée par l’introduction des mesures proposées. Cette valeur reflète le gain d'utilité de ceux qui consommeront plus ou moins d’un bien ou service de transport qu’ils ne l’auraient fait en l’absence des mesures. Par coûts économiques (-), on entend la valorisation monétaire de la perte de ceux qui sont écartés du marché du transport suite à l’introduction des mesures proposées. Leur perte consiste en l’utilité qu’ils tiraient de la consommation de ces biens ou services de transport.

Effets sur le bien-être : Valorisation monétaire des effets des mesures proposées sur la congestion, le bien-être économique et l’environnement (gains (+) ou pertes (-))

Effets sur l’environnement : Ensemble des effets sur l’environnement, évalués par le biais des émissions atmosphériques des différents modes de transport

Emissions CO2 : Les émissions totales de dioxyde de carbone liées au transport comprennent des émissions directes et indirectes. Les émissions directes sont produites durant la phase d’utilisation du moyen de transport et correspondent aux émissions dites « de la pompe à la roue » (Tank-to-Wheel). Les émissions indirectes couvrent ici deux catégories. D’une part, les émissions dites « de la source à la pompe » (Well-to-Tank), qui sont libérées lors de la production et du transport des (bio)carburants ainsi que lors de la production d’électricité. Et, d’autre part, les émissions liées au « changement indirect de l’affectation des sols » (ILUC - Indirect Land Use Change), qui sont causées par la libération de plus de terres pour produire les cultures vivrières nécessaires à la production de biocarburants.

Emissions NOx : Les émissions totales d'oxydes d’azote liées au transport comprennent des émissions directes et indirectes. Les émissions directes sont produites durant la phase d’utilisation du moyen de transport et correspondent aux émissions dites « de la pompe à la roue » (Tank-to-Wheel). Les émissions indirectes couvrent les émissions dites « de la source à la pompe » (Well-to-Tank), qui sont libérées lors de la production et du transport des (bio)carburants ainsi que lors de la production d’électricité.

Emissions PM2.5 : Les émissions totales de particules fines ayant un diamètre inférieur à 2,5μm liées au transport comprennent des émissions directes, indirectes et non brûlées. Les émissions directes sont produites durant la phase d’utilisation du moyen de transport et correspondent aux émissions dites « de la pompe à la roue » (Tank-to-Wheel). Les émissions indirectes couvrent les émissions dites « de la source à la pompe » (Well-to-Tank), qui sont libérées lors de la production et du transport des (bio)carburants ainsi que lors de la production d’électricité. Les émissions non brûlées du transport routier proviennent de l’usure des pneus, des freins et de la route. Dans le cas du transport ferroviaire, elles sont causées par l’usure des roues, des freins, des voies et des câbles électriques.

Gain/perte de temps pour les marchandises : Valorisation monétaire du gain (+) ou de la perte (-) de temps subi par les transporteurs routiers par rapport à la situation avant introduction des mesures proposées.

Gain/perte de temps pour les passagers : Valorisation monétaire du gain (+) ou de la perte (-) de temps subi par les usagers de la route (voiture, bus, tram) par rapport à la situation avant introduction des mesures proposées.

Passagers-kilomètres, modes actifs : Nombre de kilomètres parcourus par l’ensemble des personnes se déplaçant à pied et à vélo.

Passagers-kilomètres, transports publics : Nombre de kilomètres parcourus par l’ensemble des personnes se déplaçant en transports publics (train, tram, bus et métro).

Passagers-kilomètres, voiture : Nombre de kilomètres parcourus par l’ensemble des personnes se déplaçant en voiture ou en camionnette destinée au transport de passagers (en solo et covoiturage).

Scénario de référence : Scénario élaboré à politique inchangée et intégrant la législation existante.

Tonnes-kilomètres, marchandises (route) : Nombre de kilomètres parcourus par l’ensemble des tonnes transportées par la route (camions et camionnettes).

Vitesse moyenne en heure de pointe, sur les routes à péage en agglomération : Les heures de pointe couvrent cinq heures d'une journée en semaine (7h00-9h00, 16h00-19h00), tandis que la période creuse englobe toutes les autres heures d’une journée en semaine ainsi que les week-ends dans leur totalité. Les routes à péage concernent toutes les routes où est prélevée la redevance kilométrique actuellement d’application aux poids lourds. Quatre agglomérations ou zones de congestion sont distinguées : Région de Bruxelles-Capitale, Zone RER, Agglomération d’Anvers, Agglomération de Gand.

Définitions

Passagers-kilomètres, modes actifs : Nombre de kilomètres parcourus par l’ensemble des personnes se déplaçant à pied et à vélo.

Passagers-kilomètres, transports publics : Nombre de kilomètres parcourus par l’ensemble des personnes se déplaçant en transports publics (train, tram, bus et métro).

Passagers-kilomètres, voiture : Nombre de kilomètres parcourus par l’ensemble des personnes se déplaçant en voiture ou en camionnette destinée au transport de passagers (en solo et covoiturage).

Scénario de référence : Scénario élaboré à politique inchangée et intégrant la législation existante.

Tonnes-kilomètres, marchandises (route) : Nombre de kilomètres parcourus par l’ensemble des tonnes transportées par la route (camions et camionnettes).

Vitesse moyenne en heure de pointe, sur les routes à péage en agglomération : Les heures de pointe couvrent cinq heures d'une journée en semaine (7h00-9h00, 16h00-19h00), tandis que la période creuse englobe toutes les autres heures d’une journée en semaine ainsi que les week-ends dans leur totalité. Les routes à péage concernent toutes les routes où est prélevée la redevance kilométrique actuellement d’application aux poids lourds. Quatre agglomérations ou zones de congestion sont distinguées : Région de Bruxelles-Capitale, Zone RER, Agglomération d’Anvers, Agglomération de Gand.

Définitions

Emissions CO2 : Les émissions totales de dioxyde de carbone liées au transport comprennent des émissions directes et indirectes. Les émissions directes sont produites durant la phase d’utilisation du moyen de transport et correspondent aux émissions dites « de la pompe à la roue » (Tank-to-Wheel). Les émissions indirectes couvrent ici deux catégories. D’une part, les émissions dites « de la source à la pompe » (Well-to-Tank), qui sont libérées lors de la production et du transport des (bio)carburants ainsi que lors de la production d’électricité. Et, d’autre part, les émissions liées au « changement indirect de l’affectation des sols » (ILUC - Indirect Land Use Change), qui sont causées par la libération de plus de terres pour produire les cultures vivrières nécessaires à la production de biocarburants.

Emissions NOx : Les émissions totales d'oxydes d’azote liées au transport comprennent des émissions directes et indirectes. Les émissions directes sont produites durant la phase d’utilisation du moyen de transport et correspondent aux émissions dites « de la pompe à la roue » (Tank-to-Wheel). Les émissions indirectes couvrent les émissions dites « de la source à la pompe » (Well-to-Tank), qui sont libérées lors de la production et du transport des (bio)carburants ainsi que lors de la production d’électricité.

Emissions PM2.5 : Les émissions totales de particules fines ayant un diamètre inférieur à 2,5μm liées au transport comprennent des émissions directes, indirectes et non brûlées. Les émissions directes sont produites durant la phase d’utilisation du moyen de transport et correspondent aux émissions dites « de la pompe à la roue » (Tank-to-Wheel). Les émissions indirectes couvrent les émissions dites « de la source à la pompe » (Well-to-Tank), qui sont libérées lors de la production et du transport des (bio)carburants ainsi que lors de la production d’électricité. Les émissions non brûlées du transport routier proviennent de l’usure des pneus, des freins et de la route. Dans le cas du transport ferroviaire, elles sont causées par l’usure des roues, des freins, des voies et des câbles électriques.

Scénario de référence : Scénario élaboré à politique inchangée et intégrant la législation existante.

Définitions

Bénéfices/coûts pour l’environnement : Valorisation monétaire de la diminution ou de l’augmentation (bénéfices (+)/coûts (-)) des émissions atmosphériques du transport par rapport à la situation avant introduction des mesures proposées. Trois gaz à effet de serre (dioxyde de carbone (CO2), méthane (CH4) et protoxyde d’azote (N2O)) et quatre polluants locaux (oxydes d’azote (NOx), dioxyde de soufre (SO2), particules fines ayant un diamètre inférieur à 2,5μm (micromètres) et composés organiques volatils) sont distingués. Ils sont valorisés sur la base d’estimations standard du coût par tonne de polluant.

Bénéfices/coûts économiques (passagers et marchandises) : Valorisation monétaire des effets des mesures proposées sur le bien-être économique. Par bénéfices économiques (+), on entend la valorisation monétaire de la demande de transport supplémentaire générée par l’introduction des mesures proposées. Cette valeur reflète le gain d'utilité de ceux qui consommeront plus ou moins d’un bien ou service de transport qu’ils ne l’auraient fait en l’absence des mesures. Par coûts économiques (-), on entend la valorisation monétaire de la perte de ceux qui sont écartés du marché du transport suite à l’introduction des mesures proposées. Leur perte consiste en l’utilité qu’ils tiraient de la consommation de ces biens ou services de transport.

Gain/perte de temps pour les marchandises : Valorisation monétaire du gain (+) ou de la perte (-) de temps subi par les transporteurs routiers par rapport à la situation avant introduction des mesures proposées.

Gain/perte de temps pour les passagers : Valorisation monétaire du gain (+) ou de la perte (-) de temps subi par les usagers de la route (voiture, bus, tram) par rapport à la situation avant introduction des mesures proposées.

Scénario de référence : Scénario élaboré à politique inchangée et intégrant la législation existante.

Mesures dont l’impact est pris en compte dans les résultats du modèle – présentation pour les partis sélectionnés

CD&V
CD&V401Invoeren kilometerheffing lichte vracht
ECOLO
ECOLO105Transformation de l’avantage sur les voitures salaires (volet employé)
ECOLO106Transformation de l’avantage sur les voitures salaires (volet employeur)
Groen
Groen202Een op lage lonen gerichte verlaging van de werkgeversbijdragen
Groen301Uitdoven van de ongunstige subsidie van salariswagens: deel personenbelastingen en werknemersbijdragen
Groen303Een belastingkrediet voor alle werknemers dat varieert naargelang de woon-werkafstand (het mobiliteitsbudget)
Groen307Afschaffing forfaitaire belastingen: Belasting op de inverkeerstelling (BIV)
Groen308Afschaffing forfaitaire belastingen: verkeersbelasting gezinnen
Groen310Invoeren slimme kilometerheffing
Groen311Afschaffen terugbetaling professionele diesel
PS
PS201Réduire la TVA sur l’électricité de 21% à 6%
PS307Augmenter structurellement la dotation de la SNCB et d’Infrabel - recrutement de personnel, digitalisation et politique tarifaire
sp.a
sp.a403BTW op elektriciteit verlagen van 21% naar 6%
sp.a505Terugbetaling van de professionele diesel afschaffen
sp.a506Afschaffen fiscale bevoordeling salariswagens en tankkaarten:personenbelasting
sp.a507Afschaffen fiscale bevoordeling salariswagens en tankkaarten: werknemersbijdragen
sp.a509Spitsheffing op snelwegen rond Brussel (GEN zone), Antwerpen en Gent
VB
VB101Verlaging BTW op elektriciteit en gas
VB105Wegenvignet buitenlands verkeer
VB106Verlagen personenbelasting

Effets à long terme de mesures relatives au système électrique

Scénario de référence en 2030Différences par rapport au scénario de référence
Sécurité d’approvisionnement et durabilité
Energy Not Supplied4,5 GWh
cdH-
CD&V-
DéFI-
Ecolo-
Groen-18,6%
MR-
N-VA+0,7%
Open Vld-
PP-100,0%
PS-
PVDA-PTB-
sp.a-
VB+301,3%
Loss Of Load Expectation3,0 h
cdH-
CD&V-
DéFI-
Ecolo-
Groen-11,0%
MR-
N-VA+0,0%
Open Vld-
PP-100,0%
PS-
PVDA-PTB-
sp.a-
VB+111,0%
Émissions de CO2 par le secteur électrique en Belgique11,8 Mt CO2
cdH-
CD&V-
DéFI-
Ecolo-
Groen-9,3%
MR-
N-VA-44,8%
Open Vld-
PP-25,8%
PS-
PVDA-PTB-
sp.a-
VB-100,0%
Émissions de CO2 par le secteur électrique en Europe420,0 Mt CO2
cdH-
CD&V-
DéFI-
Ecolo-
Groen-1,0%
MR-
N-VA-1,2%
Open Vld-
PP-3,3%
PS-
PVDA-PTB-
sp.a-
VB-1,2%
Accessibilité financière
Coût marginal du système91,3 €/MWh
cdH-
CD&V-
DéFI-
Ecolo-
Groen-0,9%
MR-
N-VA-0,5%
Open Vld-
PP-3,2%
PS-
PVDA-PTB-
sp.a-
VB+2,7%
Surplus du consommateurPA
cdH-
CD&V-
DéFI-
Ecolo-
Groen77,3 millions d'euros
MR-
N-VA42,7 millions d'euros
Open Vld-
PP278,0 millions d'euros
PS-
PVDA-PTB-
sp.a-
VB-273,0 millions d'euros
Surplus du producteur, centrales nucléairesPA
cdH-
CD&V-
DéFI-
Ecolo-
Groen0,0 millions d'euros
MR-
N-VA941,7 millions d'euros
Open Vld-
PP1800,0 millions d'euros
PS-
PVDA-PTB-
sp.a-
VB1350,0 millions d'euros
Surplus du producteur, sources d’énergie renouvelables (solaire et éolien)PA
cdH-
CD&V-
DéFI-
Ecolo-
Groen722,1 millions d'euros
MR-
N-VA-34,7 millions d'euros
Open Vld-
PP-100,8 millions d'euros
PS-
PVDA-PTB-
sp.a-
VB117,8 millions d'euros
Surplus du producteur, centrales au gazPA
cdH-
CD&V-
DéFI-
Ecolo-
Groen-9,5 millions d'euros
MR-
N-VA-97,6 millions d'euros
Open Vld-
PP-82,7 millions d'euros
PS-
PVDA-PTB-
sp.a-
VB-242,0 millions d'euros

-Pas de mesures chiffrées pour ce parti
GWhGigawatt-heure
hHeure
Mt CO2Million de tonnes de CO2
€/MWhEuros par mégawatt-heure
PAPas d’application

Effets à long terme sur la sécurité d'approvisionnement et la durabilité de mesures relatives au système électrique

Scénario de référence en 2030Différences par rapport au scénario de référence
Energy Not Supplied4,5 GWh
cdH-
CD&V-
DéFI-
Ecolo-
Groen-18,6%
MR-
N-VA+0,7%
Open Vld-
PP-100,0%
PS-
PVDA-PTB-
sp.a-
VB+301,3%
Loss Of Load Expectation3,0 h
cdH-
CD&V-
DéFI-
Ecolo-
Groen-11,0%
MR-
N-VA+0,0%
Open Vld-
PP-100,0%
PS-
PVDA-PTB-
sp.a-
VB+111,0%
Émissions de CO2 par le secteur électrique en Belgique11,8 Mt CO2
cdH-
CD&V-
DéFI-
Ecolo-
Groen-9,3%
MR-
N-VA-44,8%
Open Vld-
PP-25,8%
PS-
PVDA-PTB-
sp.a-
VB-100,0%
Émissions de CO2 par le secteur électrique en Europe420,0 Mt CO2
cdH-
CD&V-
DéFI-
Ecolo-
Groen-1,0%
MR-
N-VA-1,2%
Open Vld-
PP-3,3%
PS-
PVDA-PTB-
sp.a-
VB-1,2%

-Pas de mesures chiffrées pour ce parti
GWhGigawatt-heure
hHeure
Mt CO2Million de tonnes de CO2
€/MWhEuros par mégawatt-heure
PAPas d’application

Effets à long terme sur l'accessibilité financière de mesures relatives au système électrique

Scénario de référence en 2030Différences par rapport au scénario de référence
Coût marginal du système91,3 €/MWh
cdH-
CD&V-
DéFI-
Ecolo-
Groen-0,9%
MR-
N-VA-0,5%
Open Vld-
PP-3,2%
PS-
PVDA-PTB-
sp.a-
VB+2,7%
Surplus du consommateurPA
cdH-
CD&V-
DéFI-
Ecolo-
Groen77,3 millions d'euros
MR-
N-VA42,7 millions d'euros
Open Vld-
PP278,0 millions d'euros
PS-
PVDA-PTB-
sp.a-
VB-273,0 millions d'euros
Surplus du producteur, centrales nucléairesPA
cdH-
CD&V-
DéFI-
Ecolo-
Groen0,0 millions d'euros
MR-
N-VA941,7 millions d'euros
Open Vld-
PP1800,0 millions d'euros
PS-
PVDA-PTB-
sp.a-
VB1350,0 millions d'euros
Surplus du producteur, sources d’énergie renouvelables (solaire et éolien)PA
cdH-
CD&V-
DéFI-
Ecolo-
Groen722,1 millions d'euros
MR-
N-VA-34,7 millions d'euros
Open Vld-
PP-100,8 millions d'euros
PS-
PVDA-PTB-
sp.a-
VB117,8 millions d'euros
Surplus du producteur, centrales au gazPA
cdH-
CD&V-
DéFI-
Ecolo-
Groen-9,5 millions d'euros
MR-
N-VA-97,6 millions d'euros
Open Vld-
PP-82,7 millions d'euros
PS-
PVDA-PTB-
sp.a-
VB-242,0 millions d'euros

-Pas de mesures chiffrées pour ce parti
GWhGigawatt-heure
hHeure
Mt CO2Million de tonnes de CO2
€/MWhEuros par mégawatt-heure
PAPas d’application

Effets à long terme de mesures relatives au système électrique

Sécurité d’approvisionnement et durabilité

Energy Not Supplied

Différences en % par rapport au scénario de référence en 2030
loading...

Loss Of Load Expectation

Différences en % par rapport au scénario de référence en 2030
loading...

Émissions de CO2 par le secteur électrique en Belgique

Différences en % par rapport au scénario de référence en 2030
loading...

Émissions de CO2 par le secteur électrique en Europe

Différences en % par rapport au scénario de référence en 2030
loading...

Accessibilité financière

Coût marginal du système

Différences en % par rapport au scénario de référence en 2030
loading...

Surplus du consommateur

Différences en millions d'euros par rapport au scénario de référence en 2030
loading...

Surplus du producteur, centrales nucléaires

Différences en millions d'euros par rapport au scénario de référence en 2030
loading...

Surplus du producteur, sources d’énergie renouvelables (solaire et éolien)

Différences en millions d'euros par rapport au scénario de référence en 2030
loading...

Surplus du producteur, centrales au gaz

Différences en millions d'euros par rapport au scénario de référence en 2030
loading...

Effets à long terme sur la sécurité d'approvisionnement et la durabilité de mesures relatives au système électrique

Energy Not Supplied

Différences en % par rapport au scénario de référence en 2030
loading...

Loss Of Load Expectation

Différences en % par rapport au scénario de référence en 2030
loading...

Émissions de CO2 par le secteur électrique en Belgique

Différences en % par rapport au scénario de référence en 2030
loading...

Émissions de CO2 par le secteur électrique en Europe

Différences en % par rapport au scénario de référence en 2030
loading...

Effets à long terme sur l'accessibilité financière de mesures relatives au système électrique

Coût marginal du système

Différences en % par rapport au scénario de référence en 2030
loading...

Surplus du consommateur

Différences en millions d'euros par rapport au scénario de référence en 2030
loading...

Surplus du producteur, centrales nucléaires

Différences en millions d'euros par rapport au scénario de référence en 2030
loading...

Surplus du producteur, sources d’énergie renouvelables (solaire et éolien)

Différences en millions d'euros par rapport au scénario de référence en 2030
loading...

Surplus du producteur, centrales au gaz

Différences en millions d'euros par rapport au scénario de référence en 2030
loading...

De quoi s’agit-il ? 

Il s’agit des effets à long terme (2030) de mesures ayant trait au système électrique par rapport au scénario de référence qui se fonde sur la législation existante et intègre les engagements formulés dans le Pacte énergétique belge.

Les résultats sont obtenus à l'aide du modèle CRYSTAL SUPER GRID. Pour plus d’informations sur ce modèle, consultez le Working Paper qui y est consacré.

Définitions

Coût marginal du système : Le prix de l’électricité est déterminé par la dernière centrale nécessaire pour couvrir la demande totale. Les coûts variables de production de cette centrale marginale déterminent (dans un marché parfait) le prix pour toutes les technologies de production (éolien, solaire, nucléaire...) qui génèrent de l’électricité à ce moment. Pour bien comprendre, les éléments suivants doivent être pris en considération : (1) Le coût marginal du système (CMS) concerne uniquement le prix du produit (électricité), qu’il ne faut pas confondre avec le prix final pour le consommateur qui englobe également, voire principalement, d'autres éléments de coût (comme les taxes). (2) Le CMS est déterminé par un certain nombre d’hypothèses. Elles portent notamment sur le prix du combustible, le rendement de conversion, les coûts opérationnels et d’entretien variables ainsi que le prix du CO2. (3) Le CMS ne comprend pas d’éléments reflétant les coûts fixes. Le coût du démantèlement de centrales, les investissements notamment de jouvence et d’autres types de coûts fixes qui ne sont pas liés à l’exploitation d’une centrale, ne sont pas pris en considération. La valeur dans le tableau est le CMS moyen sur l’année étudiée. Les valeurs peuvent sensiblement varier d'heure en heure.

Energy Not Supplied : La quantité d’électricité qui pourrait ne pas être fournie pendant l’année en raison d’un écart entre la demande et l’offre. Dans la littérature, cette notion est également appelée Energy Not Served ou encore Expected Unserved Energy.

Loss Of Load Expectation : Le nombre d'heures par an (à long terme) pendant lesquelles l’offre d’électricité pourrait statistiquement ne pas être suffisante pour couvrir la demande. Le critère légal en matière de sécurité d’approvisionnement est qu'il peut s’élever à maximum 3 heures dans des circonstances statistiquement normales et 20 heures dans des circonstances exceptionnelles. Aussi longtemps que la limite de 3 (20) heures n’est pas dépassée, un accroissement du Loss Of Load Expectation (LOLE) ne doit pas être considéré comme inquiétant. Ce n’est que si le LOLE est supérieur à 3 (20) heures que la sécurité d’approvisionnement n’est plus garantie selon le critère légal actuel. Des investissements supplémentaires (dans la capacité de production intérieure, le stockage, la gestion de la demande...) sont conseillés dans un tel cas.

Scénario de référence : Le scénario de référence intègre la législation existante (notamment la sortie du nucléaire d’ici 2025). De plus, ce scénario se base sur les engagements formulés dans le Pacte énergétique belge (mars 2018).

Surplus du consommateur : La différence entre le maximum que le consommateur est prêt à dépenser pour l’électricité consommée et le montant final qu’il paie à cet effet.

Surplus du producteur, centrales au gaz : Le surplus du producteur est le prix du marché multiplié par la production d'électricité à partir des centrales au gaz moins le coût pour produire cette quantité d'électricité (qui se compose du coût variable des combustibles, des coûts opérationnels et d’entretien et de l’achat de quotas d’émission de CO2).

Surplus du producteur, centrales nucléaires : Le surplus du producteur est le prix du marché multiplié par la production d'électricité à partir de l'énergie nucléaire moins le coût pour produire cette quantité d'électricité (qui se compose du coût variable des combustibles et des coûts opérationnels et d’entretien).

Surplus du producteur, sources d’énergie renouvelables (solaire et éolien) : Le surplus du producteur est le prix du marché multiplié par la production d'électricité à partir de l'énergie solaire et éolienne moins le coût pour produire cette quantité d'électricité (qui se compose des coûts opérationnels et d’entretien).

Émissions de CO2 par le secteur électrique en Belgique : Le total des émissions de CO2 du système électrique belge, intégré dans le système européen des permis d’émission, exprimé en millions de tonnes de CO2. Il s’agit uniquement des émissions de CO2, et non du total des émissions de gaz à effet de serre ni des polluants locaux. Les émissions des installations de cogénération ne sont pas modélisées et doivent être ajoutées.

Émissions de CO2 par le secteur électrique en Europe : Le total des émissions de CO2 du système électrique européen, exprimé en millions de tonnes de CO2. Il s’agit uniquement des émissions de CO2, et non du total des émissions de gaz à effet de serre ni des polluants locaux. L’Europe est modélisée comme étant le regroupement des pays suivants : Allemagne, Arménie, Autriche, Belgique, Bosnie, Bulgarie, Croatie, Danemark, Espagne, Estonie, Finlande, France, Grèce, Hongrie, Irlande, Irlande du Nord, Italie, Lettonie, Lituanie, Luxembourg, Macédoine, Monténégro, Norvège, Pays-Bas, Pologne, Portugal, Serbie, Slovaquie, Slovénie, Tchéquie, Royaume-Uni, Suède, Suisse.

Définitions

Energy Not Supplied : La quantité d’électricité qui pourrait ne pas être fournie pendant l’année en raison d’un écart entre la demande et l’offre. Dans la littérature, cette notion est également appelée Energy Not Served ou encore Expected Unserved Energy.

Loss Of Load Expectation : Le nombre d'heures par an (à long terme) pendant lesquelles l’offre d’électricité pourrait statistiquement ne pas être suffisante pour couvrir la demande. Le critère légal en matière de sécurité d’approvisionnement est qu'il peut s’élever à maximum 3 heures dans des circonstances statistiquement normales et 20 heures dans des circonstances exceptionnelles. Aussi longtemps que la limite de 3 (20) heures n’est pas dépassée, un accroissement du Loss Of Load Expectation (LOLE) ne doit pas être considéré comme inquiétant. Ce n’est que si le LOLE est supérieur à 3 (20) heures que la sécurité d’approvisionnement n’est plus garantie selon le critère légal actuel. Des investissements supplémentaires (dans la capacité de production intérieure, le stockage, la gestion de la demande...) sont conseillés dans un tel cas.

Scénario de référence : Le scénario de référence intègre la législation existante (notamment la sortie du nucléaire d’ici 2025). De plus, ce scénario se base sur les engagements formulés dans le Pacte énergétique belge (mars 2018).

Émissions de CO2 par le secteur électrique en Belgique : Le total des émissions de CO2 du système électrique belge, intégré dans le système européen des permis d’émission, exprimé en millions de tonnes de CO2. Il s’agit uniquement des émissions de CO2, et non du total des émissions de gaz à effet de serre ni des polluants locaux. Les émissions des installations de cogénération ne sont pas modélisées et doivent être ajoutées.

Émissions de CO2 par le secteur électrique en Europe : Le total des émissions de CO2 du système électrique européen, exprimé en millions de tonnes de CO2. Il s’agit uniquement des émissions de CO2, et non du total des émissions de gaz à effet de serre ni des polluants locaux. L’Europe est modélisée comme étant le regroupement des pays suivants : Allemagne, Arménie, Autriche, Belgique, Bosnie, Bulgarie, Croatie, Danemark, Espagne, Estonie, Finlande, France, Grèce, Hongrie, Irlande, Irlande du Nord, Italie, Lettonie, Lituanie, Luxembourg, Macédoine, Monténégro, Norvège, Pays-Bas, Pologne, Portugal, Serbie, Slovaquie, Slovénie, Tchéquie, Royaume-Uni, Suède, Suisse.

Définitions

Coût marginal du système : Le prix de l’électricité est déterminé par la dernière centrale nécessaire pour couvrir la demande totale. Les coûts variables de production de cette centrale marginale déterminent (dans un marché parfait) le prix pour toutes les technologies de production (éolien, solaire, nucléaire...) qui génèrent de l’électricité à ce moment. Pour bien comprendre, les éléments suivants doivent être pris en considération : (1) Le coût marginal du système (CMS) concerne uniquement le prix du produit (électricité), qu’il ne faut pas confondre avec le prix final pour le consommateur qui englobe également, voire principalement, d'autres éléments de coût (comme les taxes). (2) Le CMS est déterminé par un certain nombre d’hypothèses. Elles portent notamment sur le prix du combustible, le rendement de conversion, les coûts opérationnels et d’entretien variables ainsi que le prix du CO2. (3) Le CMS ne comprend pas d’éléments reflétant les coûts fixes. Le coût du démantèlement de centrales, les investissements notamment de jouvence et d’autres types de coûts fixes qui ne sont pas liés à l’exploitation d’une centrale, ne sont pas pris en considération. La valeur dans le tableau est le CMS moyen sur l’année étudiée. Les valeurs peuvent sensiblement varier d'heure en heure.

Scénario de référence : Le scénario de référence intègre la législation existante (notamment la sortie du nucléaire d’ici 2025). De plus, ce scénario se base sur les engagements formulés dans le Pacte énergétique belge (mars 2018).

Surplus du consommateur : La différence entre le maximum que le consommateur est prêt à dépenser pour l’électricité consommée et le montant final qu’il paie à cet effet.

Surplus du producteur, centrales au gaz : Le surplus du producteur est le prix du marché multiplié par la production d'électricité à partir des centrales au gaz moins le coût pour produire cette quantité d'électricité (qui se compose du coût variable des combustibles, des coûts opérationnels et d’entretien et de l’achat de quotas d’émission de CO2).

Surplus du producteur, centrales nucléaires : Le surplus du producteur est le prix du marché multiplié par la production d'électricité à partir de l'énergie nucléaire moins le coût pour produire cette quantité d'électricité (qui se compose du coût variable des combustibles et des coûts opérationnels et d’entretien).

Surplus du producteur, sources d’énergie renouvelables (solaire et éolien) : Le surplus du producteur est le prix du marché multiplié par la production d'électricité à partir de l'énergie solaire et éolienne moins le coût pour produire cette quantité d'électricité (qui se compose des coûts opérationnels et d’entretien).

Mesures dont l’impact est pris en compte dans les résultats du modèle – présentation pour les partis sélectionnés

Groen
Groen501Snelle ontwikkeling van nieuwe offshore windparken
Groen503Doorstoot van wind op land en zonne-energie
N-VA
N-VA101We houden na 2025 2GW aan kerncentrales open
PP
PP401Prolongation de 4 réacteurs nucléaires en plus de l'évolution prévue des capacités des centrales au gaz et des énergies renouvelables
VB
VB502Openhouden 3 nucleaire reactoren, uitfaseren bestaande gascentrales, geen investering in nieuwe gascentrales en bijkomend investeren in zonnepanelen